It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez

I've been waiting for a miracle [preston]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: I've been waiting for a miracle [preston] I've been waiting for a miracle [preston] EmptyDim 13 Mar - 16:36

I've been waiting for a miracle [preston] 993253ksigna9
.PRESTON & NESSA.
.I'VE BEEN WAITING FOR A MIRACLE.

L’angoisse totale. Ce matin je devais aller à l’hopital afin de me faire avorter. Et bien entendu je n'avais pas réussi à fermer l’œil de la nuit, et pour cause ! J'étais littéralement tétanisée à l’idée de savoir que j'allais me faire opérer afin de mettre un terme à cette grossesse. Etendue de tout mon long sous ma couette je fixe le plafond de ma chambre. Cela doit bien faire un quart d’heure que j'aurais du me lever du lit mais je n'en avais tout simplement pas le courage. J'avais beau me dire que tout irait bien, que toute cette histoire serait enfin terminée et que je pourrais reprendre une vie normale à boire et fumer autant que je le voulais, j'étais angoissée à l'idée de mettre les pieds dans cet hopital. Un avortement n'était pas un acte que l'on faisait tous les jours à ce que je sache. Je laisse échapper un long soupire d'entre mes lèvres, puis je décide enfin de lever mes fesses de mon lit, direction la salle de bain. En passant la porte, je me cogne violemment la cuisse contre le coin du meuble. Evidemment je me mets à hurler de douleur, ce qui pourrait presque en réveiller tout New York. Tout naturellement j'insulte mon meuble – qui ne m'a absolument rien demandé - tout en me frottant douloureusement la cuisse. «  Journée de merde qui s’annonce… » Je me glisse sous le jet d'eau brulant et reste assez longtemps à me frotter. Je suis complètement ailleurs. Comme si j'étais totalement déconnectée de la réalité. Je ne sais pas...Je n'arrête pas de réfléchir depuis deux jours à ce que je vais faire et je ne me sens pas bien du tout. Cette boule d'angoisse dans le fond de ma gorge grandit de minute en minute. Je n'ai pas eu de nouvelle de Preston depuis la fois où je lui ait annoncé que j'étais enceinte de lui. En même temps c'est moi qui lui avait dit que je l'appellerais une fois l'intervention faite. J'inspire un grand coup afin de me ressaisir et sors de la douche.

Simplement enveloppée dans une serviette de bain quatre fois trop grande pour moi, je quitte la salle de bain direction la chambre. Bien que j'ai encore les cheveux dégoulinants d’eau, je farfouille dans la commode à la recherche d’une tenue « correcte » histoire d’avoir l’air à peu près normale. Je n'ai jamais été douée pour le rangement c'est une véritable horreur. Une calamité même. Ma mère me hurlait toujours dessus à cause de ca. J'ai toujours tout laissé trainer. Le rangement, l'ordre et tout ce qui s'ensuit n'a jamais été ma tasse de thé. De toute façon personne ne va aller voir dans mon armoire ou dans mes placards afin de voir comment s'est rangé. Alors que ce soit en bordel ou non...Une jour j'embaucherais une femme de ménage. Alors évidemment pour trouver un T-shirt et un Jean dans ce foutoir ressemblant plus à un souk qu’à autre chose, c’est quasiment mission impossible. Après avoir envoyé valser différents bouts de tissus aux quatre coins de ma chambre, je finis par trouver un jean – que je dois avoir depuis que j'ai seize ans vu l'état dans lequel il est - ainsi qu'une simple chemise à carreaux noire et verte. Tout ce que je veux, c'est être discrète et être à l'aise dans mes fringues. Tant pis si j'ai l’air d’une pommée mais c’est comme ca. Vu l’heure plutôt tardive, j'ai rapidement coiffé mon bordel capillaire avant de quitter mon appartement, direction l'hopital.

« J'ai rendez-vous à dix heures trente. » Dis-je une fois arrivée à l'accueil. La dame de l'accueil fouille dans ses dossiers et met enfin la main sur le mien avant de le feuilleter. La vieille bonne femme relève la tête vers moi et me fixe d'un drôle d'air par dessus ses lunettes et reste quelques secondes sans dire le moindre mot. Je sens le mal-être monter rapidement en moi et tape avec mes doigts contre le bois du comptoir. « Allez vous assoir là-bas. Une infirmière passera vous voir. » Finit-elle par me dire en me détaillant de haut en bas. Ca y est, j'étais considérée comme une criminelle. J'attrape le dossier qu'elle me tend et file tout droit prendre place sur une des chaises. Il y a d'autres personnes qui attendent avec moi. Je ne pense pas que ce soit pour les mêmes raisons vu qu'il y a une femme d'au moins quatre vingt ans accompagnée de son mari. Quoi que maintenant, plus rien ne me surprendrait. Les minutes défilent à une vitesse affolante mais ce n'est toujours pas mon tour. C'est bien simple, plus je vois l'heure passer et plus j'angoisse. Soudain deux infirmières se postent à côté de moi. L'un d'entre elle me demande sur un ton sec « C'est vous l'avortement ? » je lève un sourcil, surprise par une telle façon de parler. Je jette quelques coups d'oeil aux gens présents à côté de moi. Certains sont mal à l'aise, et d'autres me regarde avec des yeux de vautour. « Euh...Je...Oui.. » Dis-je sur un ton à peine audible avant de baisser immédiatement le regard et jouer nerveusement avec la fermeture de mon sac à main. Je voudrais être une petite souris afin de me cacher dans un trou et que personne ne me remarque. « Vous devriez avoir honte. Ca couche à droite, à gauche et c'est même pas foutue d'assumer les conséquences. » Souffle l'autre sur un ton méprisant. Je relève brusquement la tête vers les deux acolytes et ouvre la bouche pour répondre « C'est sûr que vu vos têtes, vous ne devez pas coucher souvent. Alors effectivement vous pouvez vous permettre de juger. » Je réponds sur un ton agacé tout en fronçant les sourcils,avant qu'elles ne me jettent un regard mauvais avant de filer pour disparaître dans l'ascenseur. « Excusez-moi. » Dis-je aux personnes présentes avec moi, avant de me lever brutalement de ma chaise et d'aller dans un coin tranquille. Une fois assurée que plus personne ne me voit, je m'effondre littéralement en sanglots.
Revenir en haut Aller en bas

I've been waiting for a miracle [preston]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-