It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla Mar 14 Juin - 22:06



    La petite Tallula n'était déjà pas une grosse dormeuse, mais quand en plus, la journée se promettait d'être géniale, elle se réveillait aux aurores sans problème. C'est donc pourquoi en ce samedi matin plutôt ensoleillé, elle s'était levée aux environs de 8 heures, réveillant joyeusement son père. En revanche, lui, ça ne lui plaisait qu'à moitié d'être réveillé si tôt mais personne ne résistait à Lulla ! Un petit sourire, un petit bisou et un gros câlin plus tard, ils s'étaient levés tous les deux, au grand bonheur de la petite fille qui était bien contente de ne pas aller à l'école aujourd'hui.
    Parce que Mademoiselle détestait l'école maintenant, elle refusait d'y aller, faisait des histoires impossibles pour ne pas y mettre les pieds. Ce n'était pas l'éducation qui la gênait, elle aimait bien sa maîtresse aussi mais nettement moins ses petits camarades de classes. C'est bien connu, à cet âge, les enfants sont cruels et Tallula en avait fait difficilement les frais ces derniers temps.
    Sa vie n'était déjà pas facile à cette époque, sa mère avait eu un accident et le jour où, enfin, Lulla avait pu la revoir, elle s'était vu repoussée par sa propre mère qui ne la reconnaissait plus. Et cette histoire l'avait poursuivi à l'école, à l'heure des mamans, certains lui disaient qu'elle allait rester là puisque sa maman l'avait oublié.
    « Paaapa ! L'est l'heure ! »
    Lulla attendait ce moment avec impatience depuis ce matin, une sortie rien qu'avec sa maman ! Même si c'était compliqué entre elles, elles s'en sortaient un petit peu à la fois. C'était dur, certainement autant pour Tallula que pour Nolà mais la petite fille refusait d'ignorer sa mère. Elle avait besoin de garder ce lien qui les unissait malgré l'oubli, elle avait en revanche trouver une présence maternelle ailleurs. Durant les 6 mois pendant lesquels elle n'avait plus eu aucune nouvelle de sa mère, elle s'était tournée vers sa marraine, elle était trop petite pour rester sans présence maternelle, quelqu'un qui la consolait, qui comprenait aussi la situation et qui savait lui changer les idées.
    Tallula, après s'être habillée d'une jolie robe et d'une paire de petites ballerines, avait tendu la brosse à cheveux vers son père, lui lançant un regard genre « Tu me fais mal, je te mord ! » parce que son père, aussi délicat soit-il, avait tendance à lui faire plus mal qu'autre chose quand il lui démêlait les cheveux. Une fois prête, Lulla se précipita à la porte, embrassant la joue de son père et attendit sagement qu'on vienne sonner à la porte.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla Ven 17 Juin - 12:31

Nolà avait prit soin de mettre son réveil la veille pour ne pas être en retard. Depuis qu’elle réapprenait à connaître sa fille, Nolà avait comprit que sa petite Tallula n’était pas une patiente et encore moins une dormeuse. Ne voulant donc pas décevoir son petit bout, la jeune femme allait s’assurer de ne pas arriver en retard. Alors lorsqu’on se réveil sonna, Nolà ne perdit pas une seule seconde, elle sortit d son lit pour aller déjeuner et se préparer. La jolie blonde était tout autant pressé de voir sa fille que la petite elle même. Se dépêchant comme une petite fille impatiente le matin de Nolà, elle mit trois fois moins de temps que d’habitude pour se doucher, s’habiller et se maquiller. Nolà sortit en trombe de son appartement pour héler un taxi. La jeune femme n’avait pas de voiture, en réalité elle n’en avait plus depuis qu’elle avait perdu la mémoire, Nolà préférait largement se déplacer en transport en commun ou encore en taxi.

Même si au début Nolà avait eu beaucoup de mal avec sa fille, difficile de se comporter comme une mère lorsqu’on ne se souvient même du prénom de l’enfant que l’on à porté et élevé. Par reflexe, Nolà avait d’abord repoussé la petite fille, elle ne savait pas vraiment comment se comporter avec elle puis elle avait prit sur elle comprenant qu’elle faisait d’avantage souffrir ce petit bout. Après plusieurs heures et journées à passer ensemble, la glace était enfin entrain de fondre. Nolà était maintenant impatiente de voir sa fille, elle lui manquait lorsqu’elle n’était pas avec elle. Nolà avait envie de l’avoir tout le temps avec elle, de rentrer le soir et de pouvoir la serrer contre elle, de la border et de lui raconter des histoires avant de dormir. Mais Nolà savait que c’était un peu tôt pour le moment, elle ne pouvait pas arraché sa fille à son père et Nolà n’était vraiment pas prête à vivre avec Drew. Elle était encore mal à l’aise en sa présence.

Arrivé devant l’appartement où vivait sa fille, Nolà sourit et sonna à la porte. Une porte qui s’ouvrit rapidement sur une petite fille de 5 ans. Nolà réalisa qu’elle devait certainement l’attendre derrière la porte. « Bonjour à puce. » Nolà se baissa pour pouvoir être à la hauteur de la petite fille afin de l’embrasser et lui faire un câlin. Se redressant pour observer sa fille « mais dit moi tu es superbe comme ça ma chérie, une vrai poupée. »

Nolà aperçu derrière la petite fille Drew, elle lui sourit timidement avant de s’avancer pour lui faire la bise. « Bonjour Drew … ». Nolà se tourna alors vers sa fille, elle n’était jamais très à l’aise en la présence du jeune homme « on est partie ... ». Nolà s’adressa ensuite à Drew « je sais pas trop vers quel heure on rentrera mais je te tiens au courant … ».

Nolà entraina ensuite Lulla en dehors de l’appartement pour hélé un nouveau taxi. Enfin assise direction le centre ville de New York. Nolà se tourna vers la petite fille « tu vas bien ? … dit moi il y avait un magasin que tu préfères en particulier ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla Sam 18 Juin - 2:15

    Tallula était d'une impatience remarquable mais ça ne la rendait pas mauvaise ou hargneuse comme certaines autres personnes impatientes. Non, elle, elle se contentait d'être totalement intenable et incapable de faire quelque chose de concret très longtemps. Ca avait été le cas ce matin, elle avait été si impatiente de voir sa maman qu'elle avait été particulièrement chiante, oui, c'était le cas de le dire. Mais son père ne lui en tenait pas compte, il savait combien Lulla avait besoin des bras de sa mère, il avait l'habitude des couchers difficiles. Petite, c'était toujours sa mère qui la couchait et qui lui racontait son histoire.

    Dans le fond elle savait bien que sa mère n'était plus vraiment la même, physiquement elle n'avait pas changé mais autrement, c'était perturbant pour Lulla. Elle avait eu du mal à accepter ce rejet que lui avait imposé sa mère dans les premiers temps mais au fil du temps, Tallula retrouvait sa mère. Ce n'était pas exactement la même qu'avant, beaucoup plus réservé, un peu gênée aussi de cette relation dont avait besoin la petite fille pour s'épanouir. Mais les deux filles s'en sortaient plus ou moins. Ca n'avait pas toujours été le cas, entre les larmes, le refus et l'incompréhension, ça avait été une belle bataille.

    La seule chose qui manquait à Lulla, c'était le fait que sa maman vive loin d'elle. Elle aurait voulu faire comme avant, se réveiller le matin pour s'installer dans le lit de ses parents, les voir s'embrasser discrètement même si la discrétion n'avait jamais été leur fort. Lulla n'était pas dupe, ça ne s'arrangeait pas aussi bien entre ses deux parents, il y avait toujours des blancs et la petite fille en était très bien consciente. Mine de rien, même si elle avait retrouvé plus ou moins sa mère en ce moment, elle avait besoin d'être avec elle, plus souvent, pour partager les banalités de la vie, pour qu'elle l'emmène à l'école le matin, être là dans toutes les étapes de sa vie. Pour le moment, c'était un peu compliqué pour tout le monde.

    Assise sur le fauteuil le plus proche de la porte d'entrée, Lulla n'en pouvait plus d'attendre, elle n'avait pas vu sa mère depuis longtemps, trop longtemps à ses yeux surtout. La petite fille regardait l'heure, sans même savoir la lire mais tant pis, son père lui avait montré quand est-ce que sa mère arriverait et c'est donc quelques petites minutes à l'avance sur l'horloge que quelqu'un sonna à la porte.

    « Mamaaaaaaaan ! » . Tallula n'avait pas pu s'empêcher de crier joyeusement, cette fille était tout sauf discrète, c'était clair. Ouvrant la porte qui paraissait immense comparée à elle, Lulla eut un grand sourire en voyant sa blondinette de mère. Elle, avait hérité des cheveux bruns de son père. Elle serra ses petits bras autour du cou, lui faisant un bisou sur la joue puis la relâcha pour laisser quelques secondes ses deux parents. « C'est la robe que Papa y m'a offert ! » La petite fille était toute fière porter sa robe malgré ses genoux un peu écorchée de casse-cou qui se respecte. Lulla adorait les vêtements, elle n'était pas très difficile là-dessus mais ça la rendait toujours joyeuse quand il s'agissait d'aller faire les boutiques. Même le lèche-vitrine lui allait.

    Elle s'écarta légèrement de sa mère pour laisser ses parents tous les deux mais comme toujours, ce fut plus qu'expéditif, à peine si son père avait parlé d'ailleurs. Ca dépassait totalement Lulla, elle aurait tant aimé qu'ils se remettent ensemble mais c'était mal parti pour le moment quand même. Enfin, Lulla avait toujours un peu d'espoir.

    « Bisous Papa ! » du haut de son petit mètre, elle se précipita près de son père et attendit qu'il lui fasse son bisou avant de retourner auprès de sa mère et de lui prendre la main joyeusement. Elle était toute contente de se retrouver avec sa maman, elle aimait beaucoup ces moments-là.

    Assise dans le taxi, la petite fille se retourna vers sa mère, sa bonne humeur toujours au rendez-vous « Vais supermégasuper bien ! Et toi ? T'm'as manqué ! » Lulla fit son petit air de chien battu avant de laisser échapper un petit rire cristallin et de reprendre en haussant les épaules « Mmmh... Moi j'aime bien tous les magasins de filles ! » Ca avait au moins le mérite d'être clair et de laisser pas mal de choix.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla Ven 8 Juil - 12:18

Nolà releva la tête et adressa un sourire à Drew puis reposa un regard bien veillant sur la petite fille « et bien papa a très bon goût, tu es très belle dedans … ». ne voulant pas attarder dans cette maison, elle attira l’attention de Tallula pour ce qu’elles puissent s’en aller.
La jeune femme regarda du pas de la porte Lulla dire aurevoir à son père, un petit sourire attendrit se dessina sur son visage. Elle était heureuse de voir que les relations entre Drew et Tallula étaient fortes, pendant son absence, il avait du être un véritable pilliez pour la petite fille. Et puis elle avait au moins un de ses deux parents qui était stable et qui ne perdait pas la tête.

Assise dans le taxi, Nolà se mit à rire devant l’enthousiasme de la petite fille, elle avait l’habitude maintenant, elle savait que la petite fille était très vive, lorsqu’elles étaient ensemble Nolà devait apporter toute son attention à Lulla pour ne pas la perdre de vu. « moi aussi je vais très bien, je suis avec toi je ne peux qu’être bien … » Nolà le regarda avec des yeux émus, elle était contente de tisser de nouveaux liens avec la petites filles, elle était consciente maintenant qu’elle ne pourrait pas se passer de la petite, Tallula avait prit une place importante dans sa vie et même si elle ne se souvenait pas l’avoir porté en elle, elle éprouvé de très forts sentiments à son encontre. « moi aussi tu m’as manqués ma chérie … ». Elle passa son bras autour des épaules de la petite fille tout en lui déposant un bisou sur la joue.

Après lui avoir adressé un sourire, elle ajouta « dit moi … cette été, tu pourrais peut-être venir en vacances chez moi, du moins si tu en as envie … ». Nolà marqua une pose, elle n’était pas vraiment très sur que Tallula se sente assez à l’aise pour venir plusieurs jours de suite chez elle. Mais Nolà avait terriblement envie de passer beaucoup plus de temps avec sa petite fille, c’était d’ailleurs pour cela qu’elle avait poser ses vacances pendant celle de sa petite fille.

Nolà lui demanda alors quel genre de magasin, elle aimait. La réponse de la petite fille la fit rire. « très bien alors on ferra tous les magasins de filles, jusqu’à qu’on soit fatigué … ». Le taxi venait de s’arrêter dans le centre de Manhattan. Elle paya l’homme puis pris la main de sa petite fille. « que dirais tu de commencer dans ce centre commerciale, tu voudrais un habit en particulier ? une robe ? une jupe ? un pantalon ? ou tout ça même ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla Mer 20 Juil - 22:10

    Avant l'incident qui avait constitué un véritable tournant dans la petite famille, Lulla était très proche de sa mère. Elle ne jurait que par elle et avait difficilement du mal à se passer de sa présence. Seulement, était venu un moment où elle n'avait pas pu faire autrement. Et c'est à ce moment-là que son père avait pris les allures d'héros. C'était son papa et il était capable d'à peu près tout. Ils étaient maintenant beaucoup plus proches qu'ils ne l'étaient avant. Lulla avait mis du temps à s'adapter à cette nouvelle situation, à accepter la perte de mémoire de sa mère.
    Maintenant sa vie reprenait un peu plus de normalité, elle renouait des liens avec Nolà, ne pouvant pas s'empêcher de partager des souvenirs qu'elle n'avait pas oublié.

    Appuyée contre sa mère, Lulla observait le spectable des voitures dont elle ne se lassait pas. Ca l'amusait de voir les voitures zizaguaient en manquant de peu l'accrochage. Après avoir entendu sa mère, Lulla l'observa avec des grands yeux qui furent rapidement rejoint par un sourire qui en disait long sur ce qu'elle pensait. « C'vrai ?! Ca serait biiiiiiiiiien ! Même Papa il a pas l'droit de dire non ! Et on ira dans ta maison ? » Cette idée de vacances l'enchantait totalement, la présence de Nolà lui manquait. Ce n'était pas quelques sorties de temps en temps qui suffisaient à remplir ce besoin de maternité dont elle avait tant besoin à son âge. Pourtant, connaissant la petite fille qui avait déjà bien du mal à dormir ailleurs que dans l'appartement, ça promettait d'être drôle. Mais à ce moment-là, Lulla ne voyait rien qui ne pouvait plus la rendre impatiente que cette perspective.

    En revanche, l'idée de faire les magasins toute la journée plaisait aussi à Lulla. A son âge, elle montrait déjà un certain goût pour les vêtements et le shopping était une chose dont elle raffolait. Ca promettait quand elle serait en âge d'avoir une carte bleue à son nom ! Sortant du taxi, la petite fille haussa les épaules avec amusement « Baah... On verra c'qui a de beau ! Mais moi j'aime pas trop les pantalons, c'pour les garçons ! » En effet, il était plus fréquent de voir Lulla en robe ou jupe qu'en pantalon. Elle aurait pu passer sa vie en robe que ça ne l'aurait pas vraiment dérangé. Tenant bien la main de sa mère, Lulla s'aventura dans le centre commercial et elles rentrèrent dans un magasin dont le nom échappa à la petite fille. « Faut tu m'dises si tu vois un truc bien ! Suis trop p'tite moi ! » Et voilà, on pouvait pas faire un mètre et des broutilles et être capable de dévaliser un magasin normalement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla

Revenir en haut Aller en bas

Your worst battle is between what you know and what you feel ▬ Nolà&Lulla

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-