It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Monstre des marais •• with Nastazià

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Monstre des marais •• with Nastazià Ven 22 Avr - 12:45

Révoltée ! Minnie était révoltée ! Comment était-ce possible ? On l'avait forcément poussé ! On ne pouvait pas tomber de son lit avec sa couette enroulée autour de soi puis tourner sous son lit TOUTE SEULE ! Il y avait forcément quelqu'un qui l'avait poussé là dessous. Ou bien c'était un extraterrestre qui avait essayé de l'étouffer avec sa couette mais comme il n'y arrivait pas, il l'avait mise sous son lit, roulée en boule en espérant qu'elle s'étoufferait ou se cognerait la tête en se levant... Mmmh compliqué... Ou bien, c'était un monstre des marais affamé qui l'avait roulé pour faire un sandwich ! Elle se rappelait avoir entendu des bruits étranges cette nuit, mais comment expliqué qu'elle se trouvait sous son lit et non dans son estomac ? Arf ça devait être les extraterrestres alors. Avec tant de bien que de mal elle se releva en s'enlevant de sa couette et en se frottant les yeux. « La lumière ça pique les yeux ! ». Elle partit s'habiller et ressortit de la salle de bain fraîchement réveillée. Elle n'avait enfilé qu'un grand tee-shirt et ses cheveux en batailles faisaient penser à un nid d'oiseaux. Elle se dirigea joyeusement vers la cuisine évitant avec difficulté les diverses embuches sur le chemin. Son appartement était un vrai capharnaüm. Même un troupeau d'éléphants n'auraient pas fait temps de bordel ! Minnie serait obligée d'appeler l'équipe de Tout Clean. Tout clean nettoie, tout clean aspire, tout clean essuie, vive Tout Clean ! Hum, dommage que Tout clean n'existe que dans un film... Après avoir escaladé une montagne d'habits, avoir évité le terrible aspirateur mangeur d'homme, et avoir sauté par dessus un objet non identifié et dont l'identification ne l'intéressait guère, elle arriva à la cuisine. « Chocooolaaaaaaaaat. » Tel un zombie elle s'approcha de la tablette, les yeux étincelants, un sourire carnassier au bout des lèvres. Il ne lui échapperait pas. S'approchant à pas de loups, elle ne quittait pas des yeux sa cible, elle était prête à se jeter sur elle à la moindre tentative de fuite. Tout à coup, elle bondit et se saisit la tablette de chocolat. Elle la brandit tel un guerrier le ferait avec son épée. Mouhahaha, personne ne pouvait lui échapper.
Elle grignotait tranquillement sa tablette quand une lumière s'alluma dans sa tête – oui le temps que son cerveau s'allume. Séance photo avec Nastazià aujourd'hui qui devait commencer à... Euh il y a cinq minutes. Minnie enclencha alors la situation d'urgence et se dépêcha d'aller s'habiller correctement, prit son sac au passage et sortit sans ménagement. Heureusement que Minnie n'avait pas donné rendez-vous à l'autre bout de la ville sinon ce n'était pas dix minutes de retard qu'elle aurait eu mais plus d'une heure. Où allait-elle donc ? A Central Park tout simplement. Pour une séance photo en extérieure avec une amie mannequin qu'elle avait rencontré il y a quelques temps.
Minnie était arrivée et il y avait tant de monde qu'elle n'arrivait pas à repérer son amie. Elle sortit alors son appareil photo... Euh attendez, il où son appareil ? Elle farfouillait machinalement dans son sac, s'attendant à sentir ses doigts glissés contre son précieux objet mais elle ne sentait qu'un fouillis inutile et qui n'avait aucune raison de se trouver là.

« Allez montre-toi... rumina-t-elle tout en cherchant encore. »

C'était qu'il était grand son sac. Et quand elle le trouva enfin, elle ne put s'empêcher de pousser une exclamation de joie. Les gens autour d'elle la regardèrent bizarrement mais elle s'en contrefichait. Elle avait retrouvé son précieux, la vie pouvait continuer normalement. Ahah. Vous n'aviez tout de même pas cru que la vie était normale en compagnie de Minnie ? Ça ne faisait que commencer !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Dim 24 Avr - 16:47

Un sourire, un regard, une petite langue qui sort de sa bouche, ses petites mains qui planquent ses yeux, une voix qui s’élève dans l’habitacle, la sienne, enfantine, cristalline magique et envoutante. Une joie immense m’envahit, tout se déroule à merveille, un regard a travers le rétroviseur puis tout à coup un bruit, un choc, une propulsion. Hurlant franchement, je sursautais dans mon lit me retrouvant dans le noir complet. La sueur perlant sur mon corps, j’entendais encore mon propre cri qui résonnait dans la pièce. Les larmes coulant sur mes joues, je tâtais le lit, vide. Mon cœur s’emballant violemment, je me sentis tout à coup mal, une chaleur envahissant mon corps, je tremblais comme jamais, pleurant sans pouvoir me retenir. Passant mes mains trempées par la transpiration, je les tirais en arrière en repoussant lentement la couverture. Inspirant longuement j’essayais de chercher le calme, de contrôler ma respiration et surtout d’arrêter de pleurer comme une idiote. Regardant l’heure, qui était sacrément tôt, a peine sept heures, je me levais en tremblant violemment. Je ne m’étais pas drogué depuis plus de quinze heures… Trop à mon gout, j’étais tellement dépendant que j’en venais à me réveiller la nuit pour prendre un truc, n’importe lequel. Un exta en général que je laissais fondre dans ma bouche. Ouvrant rapidement mon tiroir de la table de chevet je pris mon sachet que j’avais acheté a Rafaello il y a seulement quelques jours je regardais les drogues qui s’y trouvaient dedans. Que prendre ? J’avais le choix… Fumer un joint ? Pas assez fort… Une petite pilule ? De l’héroïne ? Ouais… Une piqûre…

Attrapant la belle poudre blanche, je pris a vu d’œil la dose que j’avais besoin. La posant dans ma coupelle, je filais rapidement a la cuisine prendre du citron et une petite cuillère. Revenant sur mon lit je m’installais tranquillement mettant la poudre dans la cuillère. Versant le jus de citron dedans je pris mon briquet l’allumant pour chauffer alors la cuillère. Regardant le mélange fondre et devenir liquide que le mis alors dans la seringue. Mettant le garrot à mon bras le serrant fortement, je fermais le point faisant alors ressortir ma veine. La regardant longuement, il n’y avait plus de race de piqûre, j’évitais un maximum de le faire… Mais aujourd’hui, j’en avais besoin… terriblement besoin… Enfonçant l’aiguille dans la veine j’injectais tranquillement le produit en me laissant tomber sur le lit. Desserrant le point en jetant l’ustensile sur le lit je frissonnais longuement en ressentant alors les effets de la drogue se glisser dans mes veines, mon sang… Restant un long moment sur le lit a colmater tranquillement, je rêvais de tout et de rien, une immense joie m’envahissant, je me sentais euphorique, bien, tout allez bien dans le meilleur des monde. Me relevant tranquillement marchant en titubant quelque peu, je filais dans la salle de bains. Arrachant mon pyjama, je me glissais dans la baignoire m’asseyant alors en laissant couler l’eau brulante sur mon corps. J’étais totalement défoncé, je me sentais bien, tellement bien… Légère, sans aucun souci, rien… Non plus rien ne pouvait m’arriver. Après m’être douché, pendant un très long moment tout de même… Je sortais de la me séchant alors lentement prenant mon temps.

Une fois chose faite, je m’habillais simplement vêtue d’une robe fluette de couleur blanche, pure, pas comme moi quoi… Mettant des talons aiguilles de marque Chanel, je me coiffais alors tranquillement en me maquillant. La séance photo avec Minnie était dans quelques minutes, non loin de chez moi. A vrai dire juste en face… je n’avais que la rue à traverser et filer alors dans le parc. Une fois prête, je rangeais tranquillement la drogue et tout ce que j’avais utilisé en sortant de ma chambre. Reniflant doucement les yeux trahissant le faite que je sois totalement défoncé, j’embrassais lentement ma sœur et mon frère qui étaient eux, en train de déjeuner tranquillement. Sans rien leurs dire, je filais alors hors de l’appartement m’enfouissant dans l’ascenseur. Ornant mes lunettes Chanel sur le bout du nez pour cacher mes pupilles totalement dilatés et mes yeux vitreux, je soupirais longuement en souriant bêtement. Marchant tranquillement dans la rue de Manhattan je zigzaguais entre les passants tranquillement, n’étant pas du tout pressé. Allumant une clope pour m’occuper je filais au lieu de rendez vous pile a l’heure. Regardant autour de moi je plissais les yeux essayant de voir Minnie mais en vin. Soupirant longuement je m’installais tranquillement sur un banc. Fermant les yeux je frissonnais sous une légère brise d’air. « Mademoiselle Nastazià Alinovitch ? » Ouvrant un œil en regardant une fille de surement seize ans, je souriais faiblement. « Oui, c’est moi… » Poussant un léger cri la fille s’extasia devant moi heureuse de voir la mannequin reconnu en face d’elle dans le parc de Manhattan. Me demandant alors une photo avec elle et un autographe, je ne perdis pas de temps à le lui faire. Lui faisant même un baiser sur la joue, celle-ci étant ravi, je fus contente d’être encore apprécier par des gens. Le fait que je me droguais, ne dérangé en rien mes fans… Mais plus les gens du métier…

Me tournant en voyant Minnie au loin fouiller son sac, je souriais en coin m’approchant alors d’elle. « Alors, on est en retard petite souris… Tu cherches quoi ? » Demandai-je doucement en la prenant lentement dans mes bras. Elle n’était qu’une simple stagiaire mais je m’en fichais, elle devait apprendre le métier et je l’aidais sans aucune contrepartie en retour. Elle devait faire des photos pour son book et son projet alors je posais pour elle. Ça me changeait tellement des professionnels, mais il était clair que Minnie avait de l’expérience et serait parfaite pour être dans le monde du mannequinat. Je ne m’en doutais pas une seule seconde même… La regardant a travers mes lunettes je posais un regard sur son sac. Plongeant mes mains dedans a mon tour je poussais les affaire comprenant alors qu’elle cherchait son appareil photo. Le trouvant je le sorti en tirant franchement tant il y avait des choses la dedans. « Dis donc… Un sac pour ton appareil photo ne serait pas de refus miss Minnie. C’est le bordel là dedans… »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Jeu 28 Avr - 17:33

Ses petites mains farfouillaient dans son sac et elle se demandait bien ce qu'un tire-bouchon pouvait faire ici. Passons. Elle trouva une sucette ce qui lui arracha un sourire. Elle la fit tourner dans ses mains et se rappela de ce fameux jour où elle avait commis un crime. Quoi ? Minnie commettre un crime ? Cette petite créature sans défense ? Non mais regardez-là ! On dirait un petit agneau, tellement naïf qu'il penserait que le loup n'est venu que pour le saluer et lui souhaiter un bon dimanche. Mais détrompez-vous, sous ses airs débonnaires, se cache une personne horriblement méchante. Arrêtez de rire, c'est vrai qu'elle n'est pas méchante et qu'elle ne ferait pas de mal à une mouche. Le seule crime qu'elle eut jamais commis, c'était il y a fort longtemps et elle était encore bien jeune. Je ne sais pas si je peux vous avouer le plus grand de ses secrets. C'est assez embarrassant puis qui me dit que vous n'allez pas le répéter à la première personne venue ? Minnie se retrouverait en prison. Non. Stop. Arrêtez de suite votre petit film : non, elle n'a tué personne, n'a jamais vendu de drogue ou brûler une voiture. A vrai dire le seul crime qu'elle ait jamais commis, c'est d'avoir voler des sucettes dans un magasin. Bon, en fait, les sucettes étaient gratuites mais Minnie n'en savait rien et s'était imaginée pendant toute une semaine que les flics allaient débarquer en pleine nuit dans sa chambre, la jeter en prison où elle aurait pour colocataire une ex-droguée aux cheveux rouges et au visage tatoué nommée Chantal et qui parlerait russe. Elle culpabilisa tellement qu'elle finit par ramener les quelques sucettes dans le magasin discrètement.
Elle allait continuer ses fouilles quand elle entendit quelqu'un lui adresser la parole. Petite souris. Minnie ne tiquait même plus quand on faisait référence à son homonyme, elle y était tellement habituée. Quand elle avait 5 ans, elle avait rencontré un Mickey et comme elle pensait qu'il allait se moquer d'elle si elle disait qu'elle s'appelait Minnie, elle avait menti et prétendu s'appeler Amanda. Sauf qu'il tomba dans la même classe qu'elle, et qu'au moment de l'appel il se rendit compte de la supercherie. On se moqua toute l'année de leurs prénoms respectifs, les traitant « d'amoureux » - oui parce que quand on est petit c'est une insulte. Heureusement Minnie s'en était remise et était même fière de son prénom pour le moins original à l'ère où les John, les Cindy, les Brittany faisaient rages.
Nastazià s'était approchée et avait finis par trouver son appareil photo. Oh miracle ! Il était bien là ! Minnie sautilla sur place, soulagée de ne pas devoir retourner à son appartement. Nastazià lui fit remarquer qu'un sac pour son appareil de photo ne serait pas de refus. A vrai dire, elle en avait déjà un de sac. Il doit actuellement se trouver entre la montagne de fringues aux milles secrets et l'objet non volant non identifié. Oui arrêtez tout de suite d'imaginer comment est l'appartement de Minnie, il y a des horreurs qu'il vaut mieux garder secrètes.

« J'en ai un... Mais je l'ai perdu. dit-elle toute penaude, puis elle sourit à son amie. J'espère que t'es en forme parce que ça va swinguer. »

Elle alluma son appareil, son précieux, son bijou, son amour, son canard en sucre, son – bon okay j'arrête. Si on part trop dans le mélo, on risque de perdre Minnie et de la retrouver quelque part entre le pays imaginaire et la Tchétchénie du Sud. Son appareil prêt, elle leva les yeux vers la mannequin ayant pour quelques instants oubliée où elle était, tant elle était hypnotisée par son appareil.

« Bien, elle fit un petit tour sur elle-même et montra la fontaine en plein milieu de la place. Jette-toi dedans. »

Elle fit un grand sourire, toute fière de l'idée qu'elle venait d'avoir. Peu importe que ce soit interdit ou que l'eau soit dégueulasse ou encore que le Roi de Papouasie y ayant mis les pieds il y a longtemps, l'eau était devenue sacrée, elle avait une idée et plus rien ne l'empêcherait de la réaliser. L'eau devait être bien fraîche, parfait pour la circulation !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Ven 29 Avr - 21:37

Comment pouvait-on perdre son appareil photo dans un sac ? il me semble, je dis bien il me semble, que cela se voit non ? Du moins c’est ce que je pensais… Comment Minnie pouvait-elle perdre un aussi grand objet dans un si petit sac. Enfin petit… Il était tout de même grand. L’aidant à chercher sans perdre de temps, je ne mis pas une minute pour le trouver, contrairement à elle, qui de toute évidence était partie pour ne pas le trouver de toute la journée si je la laissais faire toute seule. Dieu que parfois elle était tête en l’air. Et le pire c’est que moi j’étais drogué, totalement défoncé, contrairement à elle qui était totalement clean. Un léger spasme dans le corps, je tremblais en la regardant souriant alors en coin. Minnie était une fille belle, simple, naturelle, une fille que j’aimais beaucoup pour cela. A vrai dire j’en avais un peu marre des gens connus, des gens qui ne se sente plus et j’en passe. Moi ce que j’aimais c’était des gens qui ne savaient pas réellement qui j’étais… comme Penny lorsque l’on s’est connu il y a un peu plus de deux ans maintenant. Je lui avais été inconnue et j’avais terriblement aimé cela. J’aimais passer inaperçu et ne pas avoir une horde de gens qui se jette à mes pieds pour avoir une photo, un autographe et j’en passe. Soupirant longuement, les yeux complètement dilaté, je me sentais euphorique, j’avais envie de sauter de danser de tournoyer sur moi-même de croquer la vie a pleine dent, je voulais….

Faire la folle tout simplement… Oh ça oui…. Je voulais sauter et voler, je voulais jouer a Peter pan, je voulais tellement de chose… « J'en ai un... Mais je l'ai perdu. » Hein quoi ? J’avais déjà oublié ce que je lui avais dit. De quoi elle parlait ? Qu’est ce qu’elle avait perdu ? Plissant les yeux, je regardais sa main qui tenait l’appareil photo. « J'espère que t'es en forme parce que ça va swinguer. » Haussant un sourcil, je la regardais longuement en souriant. Bien sur que je pétais la forme ! Je voulais hurler et crier même que j’étais parfaitement bien. Souriant en coin tournoyant alors sur moi-même je levais les deux pouces en l’air en poussant un léger cri. « Oh oui… ça va swinguer ! On va foutre le feu dans ce putain de parc ! Crois-moi, on va déchirer à mort ma souris ! » dis-je d’une voix toute excitée. Passant ma langue sur mes lèvres je soupirais longuement en passant ma main dans mes cheveux. Je ne savais pas qu’elle genre de photos elle avait prévu, mais en tout cas il faisait beau, donc autant dire que les photos seront d’hors et déjà bien réussi. Oh oui… Surtout que Minnie faisait et fait du bon boulot. La regardant longuement, cessant de bouger je me mordis la lèvre en me sentant toujours euphorique et bien. « Bien. » la regardant faire, je la vis tourner sur elle-même avant de s’arrêter face a la fontaine. Haussant un sourcil, je regardais Minnie sans trop comprendre.

« Jette-toi dedans. » Wow, elle était sérieuse là ? Non, je n’allais pas… Hum… Regardant mes chaussures Chanel, je grimaçais légèrement. Je n’allais pas les abimer tout de même… Les enlevant me retrouvant pieds nus sur le gazon, je mis alors mes chaussures dans mon sac comme je le pouvais. « T’es aussi barge que moi putain, je vais nager dans la fontaine tiens Et t’as intérêt a shooter poupée ! » Sans attendre je lui donnais mon sac pour qu’elle le garde sautillant alors joyeuse vers la fontaine en tournoyant sur moi-même le sourire au bout des lèvres. J’étais dans une phase de pur bonheur, la drogue me rendait de la sorte. Poussant un léger cri, je filais alors vers la fontaine en sautant les pieds joint dedans. Éclaboussant l’eau qui était terriblement fraiche, je poussais un cri de surprise. Mes jambes totalement trempaient, je me tournais vers elle en sautillant dans l’eau. Regardant mes pieds, je reculais doucement glissant alors me retrouvant les fesses dans l’eau. Me figeant je poussais un léger cri sous le coup « Putain elle est gelée ta flotte ! Bordel Minnie ! » hurlai-je en me relevant glissant a nouveau tombant cette fois sur le dos poussant alors un nouveau cri tout en éclatant de rire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Jeu 5 Mai - 17:32

C'était une jolie fontaine. L'eau jaillissait vigoureusement à plusieurs endroits, les oiseaux volaient gaiement tout autour et les sourires étaient sur tout les visages. Un cadre parfait pour des photos. Et après ce doux moment de poésie, revenons à la réalité avant que le lecteur ne s'endorme. Un cercle avait commencé à se former autour de la fontaine, les petits curieux se demandant ce qu'il pouvait bien se passer. Certains sortirent même leur appareil photo pour prendre Nastazià. Et Minnie alors, vous la voulez pas en photo ? Elle est très photogénique. Bon elle aime bien faire des grimaces mais elle reste quand même très belle dessus. Elle est même prête à signer des autographes si vous lui demandez. En plus, comme elle porte le même nom que la célèbre souris, les gens pourront prétendre que l'autographe vient de la vraie souris.
Minnie répondit par un simple sourire malicieux aux plaintes de son amie. Un sourire qui ressemblait fort à celui de Peter Pan quand il a une idée. Et il est alors conseillé de fuir le plus vite possible si vous ne voulez pas être embarqué dans des situations abracadabrantes. Mais Nastazià semblait emballée à cette idée et était pleine d'énergie aujourd'hui. Rien de mieux pour réjouir la petite brunette. Barge était son deuxième prénom.
Minnie avait commencé à prendre des photos quand Nastazià se jeta dans la fontaine. Et cette dernière ne tarda pas à s'étaler par terre ce qui déclencha le rire de la photographe. Elle avait mis son appareil en mode rafale et elle avait tout eu de cette jolie glissade dans la fontaine. Il était difficile de rire et de prendre des photos en même temps alors Minnie essayait de se contenir le plus possible. Chose justement difficile quand on s'appelle Minnie et qu'on rigole à longueur de journée. Elle avait fréquemment mal au sourire le soir en rentrant chez elle. Si beaucoup avaient les bras musclés ou des jambes de fer, et bien Minnie elle, avait un sourire d'enfer – Sourire d'enfer, ma vie devient compliquée, histoire de coeur, j'aime mieux ne pas en parler, adolescence, tout finit par s'arraaanger. Hum. Pardon. Minnie ne porte pas d'appareil dentaire. Elle en a jamais eu besoin et heureusement. Vous l'imaginez les dents plein de ferrailles ? D'un, elle trouverait toujours le moyen de se décoller une bague, de deux, elle risquerait fort de se blesser avec. Ça peut paraître inoffensif comme ça mais il suffit que vous n'y prêtiez plus attention pendant une seconde ET VLAN : vous voilà avec la bouche ensanglantée. Charmant, je sais. Mais Minnie avait autant de confiance en ces appareils que pour les crapauds. C'est à dire que ça frôlait les – 150 000 de niveau de confiance. Un niveau bien bas je vous l'accorde. Aurait-elle eu les dents dans tout les sens, peut-être qu'elle aurait un tout autre opinion. Mais ce n'est pas le cas.
Ah bon, l'eau était froide ? Minnie sourit de toutes ses dents blanches et sans ferrailles.

« Imagine que tu es un esquimau ! Et l'eau est alors très chaude pour toi et que... EH mais attends ! Tu viens de Russie, cette eau ça doit être un véritable sauna pour toi, je comprends pas pourquoi tu te plains.

La Russie c'est le pôle Nord. Minnie s'imaginait les gens habiter dans des igloos et se nourrir des poissons qu'ils pêcheraient en creusant des trous dans la glace. Elle avait effectivement une vision limitée du monde. Bon en même temps, elle s'imaginait aussi que les nains travaillaient tous pour le Père Noël. Enfin, elle s'imaginait ça quand elle était petite bien sûr. Ahah. Elle n'y croit plus, non non. Mais c'est troublant vous ne trouvez pas quand on croise des nains avec des bonnets sur la tête ?

« Allez jette de l'eau en l'air, sur les gens, amuse toi. »

A ces mots, les gens les plus près qui avaient entendu s'éloignèrent mais Minnie ne s'en formalisa pas. Il y avait encore bien assez monde à arroser et Minnie se délectait d'avance de ce que ça allait donner.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Ven 6 Mai - 1:53

Minnie douce et petite Minnie, une fille simple, une photographe en herbe une jeune fille qui se trouvait non loin de moi. Une femme superbe que je ne connaissais pas tant que ça au final si on réfléchissait bien. Est ce que cela me posait problème ? Pas le moins du monde… J’étais une fille simple sans préjugé sans rien, qui prenait la vie comme on la lui donnait. De toute façon, je n’avais pas le choix. Personne n’avait le choix d’avoir la vie que l’on voulait. On prenait ce qui arrivait et puis voilà. Et Minnie était rentrée dans ma vie sans que je ne m’y attende. A tel point qu’elle était devenue une stagiaire dans la boite ou je bossais grâce à moi et aujourd’hui elle pouvait me prendre en photo autant de fois qu’elle voulait, et ceux sans qu’elle ait besoin de me payer… Je ne vivais pas pour l’argent je m’en fichais royalement… Alors autant qu’elle progresse et qu’elle puisse avoir son diplôme tranquillement. Quand à moi pour la journée ça serait… et bien photo et encore photo, quelque dose de drogue, même si j’avais déjà commencé à me droguer, allant carrément me piquer avec une petite dose d’héroïne pour commencer une si belle journée. Une bonne petite piqûre, rien de telle pour bine la commencer oui… Sentir l’injection… Avoir mal au début mais en moins d’une minute se sentir voler, comme si j’avais des ailes, se sentir euphorique, bien parfait…

Oui tellement parfait… La drogue nous donnait comme des sortes de pouvoir, des sensations que nous n’avions jamais connues. Tout était beau tout était rose, tout était parfait. Est-ce que tout était parfait là ? Non pas forcément mais la vie était belle et c’est ce qui comptait. Et aujourd’hui serait une belle journée je n’en doutais pas, oh ça non et elle était encore plus belle quand Minnie me demanda alors de sauter dans la fontaine… Je savais parfaitement qu’en temps normal j’aurais refusé, mais là j’en étais incapable la drogue me contrôlait plus que je ne le pensée. Et puis si cela faisait plaisir à Minnie autant le faire non ? Oui faisons… Et c’est ce que je fis… Me jeter dans cette fontaine et tomber telle une idiote de tout mon long dedans alors que l’eau était plus que glaciale… Trop glaciale à mon gout même. « Imagine que tu es un esquimau ! Et l'eau est alors très chaude pour toi et que... EH mais attends ! Tu viens de Russie, cette eau ça doit être un véritable sauna pour toi, je ne comprends pas pourquoi tu te plains. » La regardant surprise, j’explosais de rire comme jamais ! Non mais sérieux était-elle un tant soit peu sérieuse ? Oh mais non, mon dieu elle l’était c’était ça le pire !

Un esquimau et puis quoi encore ? Et ce n’est pas parce que j’étais une Russe que forcément… Je ne devais pas avoir froid, cela faisait huit ans que je n’y vivais plus… Autant dire que le froid de Sibérie pour moi était loin… « Allez jette de l'eau en l'air, sur les gens, amuse toi. » Haussant un sourcil, je vis des gens s’éloigner en entendant ça phrase. Riant doucement, je me relevais en sautant alors dans la fontaine, ma robe totalement transparente. Me baissant je pris de l’eau dans mes mains la jetant alors sur des passant sans même me soucier de si ça leurs plaisait ou pas. Tournant sur moi-même je pris le pan de ma robe dans mes mains m’amusant a la relever puis la baisser, prenant des positions plus ou moins simple, sensuelle ou taquine. « Je te signal la souris que la Russie c’est loin derrière moi ! L’eau de New-York est donc froide pour moi ! Et je me plains si je veux euuuuuuuh ! » Dis-je en sortant de la fontaine pour l’arroser a elle évitant précautionneusement son appareil photo. Plongeant alors mes mains mouillées dans ses cheveux les lui ébouriffant l’air de rien. « Et puis d’abord c’est toi qu’on devrait mouillée ! » Dis-je en me collant a elle alors que j’étais totalement trempée.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Mar 17 Mai - 10:08

Aah ces mannequins, toujours à se plaindre... A part le fait que Minnie est une grosse chochotte qui se plaint facilement – mettez là en présence d'un crapaud, vous comprendrez ce que je veux dire – ce n'est pas du tout l'hôpital qui se fou de la charité. Puis il faisait beau, l'eau devait s'être un peu réchauffée non ? Minnie n'avait à vrai dire pas le temps de penser à la température de l'eau, elle prenait des photos et lorsqu'elle le faisait, elle entrait dans un autre monde. Un monde parallèle. Un monde où les photographes mais pas seulement – car il fallait clairement être fou pour aller dans le monde de Minnie – vivaient en harmonie. Les photos qu'elle avait prise pour le moment étaient géniales et il lui tardait de voir le résultat final sur son ordinateur. Puis il faut dire que Nastazià y était pour beaucoup. Elle n'était pas connue comme mannequin pour rien. Elle était très photogénique et savait trouver les poses qu'il fallait. Mais attention, la rébellion allait poindre le bout de son nez.
Minnie, encore fière de son idée et prête à prendre des photos des gens qui recevraient de l'eau, ne s'était pas attendue à la réaction de Nastazià. Celle-ci commença à jeter de l'eau sur Minnie qui ouvrit grand la bouche, à moitié en train de rire, à moitié choquée parce que la mannequin risquait d'asperger son précieux.

« J'ai un appareil de la plus grande valeur dans mes mains, ne t'approche pas de moi. »

Trop tard, elle était prise au piège ! Oh mais en même temps qu'est ce qu'elles ont toutes les mannequins à mesurer 3 mètres de haut ? Tout ce qui est petit est mignon, tout ce qui est grand est... gourmand. Donc toutes les personnes grandes sont gourmandes et elles devraient toutes être grosses ahah. Euh. Sauf que ce n'est pas le cas, c'est bizarre. Bon Minnie n'avait rien à envier aux mannequins, elle n'étais pas très grosse, elle avait des formes... Rectification, elle n'a pas de forme non. Et ne regardez pas ses seins pour vérifier, c'est bon, elle sait qu'elle en a pas. Mais tout ce qui est petit etc vous avez compris. Même si les hommes ne devaient pas être d'accord sur ce dernier point.
Nastazià la toucha à peine que Minnie eut un léger sursaut. En effet l'eau devait être gelée, Nastazià était un vrai glaçon. La pauvre. Elle risquait de devenir un glaçon pour toujours. Elle deviendrait une statue avec pour inscription au dessous : ici gît Nastazià, jadis mannequin, elle a désormais rejoint le monde des glaçons par la faute d'une vulgaire photographe, Minnie Jones. Minnie serait humiliée à jamais, elle n'oserait plus quitter Nastazià et lui tiendrait un parasol au dessus de la tête lors des journées trop chaudes pour ne pas que la pauvre glaçon fonde et rejoigne le monde des flaques d'eau. Parce que si être un glaçon c'est pas top, une flaque d'eau bonjour l'humiliation. « Eh oh regardez, je suis flaque d'eau. » Mais on s'en fiche ma vieille, les flaques d'eau c'est chiant, quand on marche dedans on se mouille les pieds. Nous n'avions plus qu'à espérer que Nastazià ne se transforme pas en glaçon...

« Tu n'as pas le droit, arrête ça tout de suite, dit-elle en riant en même temps ce qui donna d'ailleurs plutôt un charabia dans ce genre là : tu ahahah p...l'droAHAHAH, arrrrrr çahahah tout de suite. »

On la refait ? Non parce que Minnie a eu l'impression de parler normalement. Dans sa tête la phrase semblait même plutôt claire. Minnie eut alors une idée et commença à chatouiller la mannequin pour que celle-ci parte très loin avec ses mains gelées. Minnie de toute sa hauteur, pas bien haute d'ailleurs, avisa Nastazià et plissa les yeux avec malice.

« Je me vengerais. »

Nastazià peut prendre peur. Vraiment. Il ne manquait plus qu'un petit MOUHAHA diabolique en bruit de fond et le tableau serait parfait.

HJ : désolée pour le temps que j'ai mis à répondre, j'avais mes partiels la semaine dernière ^^ mais maintenant je suis en grandes vacances MOUHAHAHA Arrow
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Jeu 19 Mai - 8:08

« J'ai un appareil de la plus grande valeur dans mes mains, ne t'approche pas de moi. » Mais qu’est ce qu’on s’en fou de son appareil… Non mais franchement et moi ? J’avais bien une robe de marque assez importante… et j’étais bien allée dans la fontaine dedans bon certes j’avais enlevé mes chaussures avant, car les chaussures c’est autre choses… Mais quand même … Moi je le faisais bien et puis ce n’est pas pour quelques gouttelettes qu’elle allait me faire chier non ? Souriant franchement, les effets de la drogue étant bien présente dans mon corps, je me mis à trembler de froid malgré tout. Je n’étais pas non plus invincible et je ne vivais plus en Russie depuis huit ans, autant dire que le froid je m’y étais détaché pour de bon, ici a New-York il ne faisait jamais moins quarante… Pas comme chez moi… Lui lançant plus ou moins de l’eau dessus je ne pus m’empêcher de rire comme une idiote, à vrai dire je n’avais pas réellement le choix, je riais toute seule… La drogue pouvait parfois se montrer bizarre… « tu ahahah p...l'droAHAHAH, arrrrrr çahahah tout de suite. » Hein ? Quoi ? Non seulement elle avait un prénom de souris mais en plus elle ne parlait pas correctement ! De mieux en mieux tiens ! La regardant longuement sans trop vraiment quoi dire, n’ayant pas réellement la force d’ouvrir la bouche je plissais les yeux en baissant la tête vers elle. Soit j’étais trop grande… soit elle était trop petite…

A mon avis j’étais grande et elle était petite ce qui n’arrangeait pas réellement les choses. Essayant de la mouiller comme je le pouvais ma tête se mit à me tourner. Fermant brièvement les yeux, je posais ma main sur mon front. « Je me vengerais. » Haussant un sourcil, je levais un doigt comme pour lui intimer de se taire quelques secondes. Je ne me sentais vraiment pas bien. Surement le contre coup, drogue froid ? Je n’en savais foutrement rien, mais j’étais réellement mal en point. La nausée m’envahissait comme jamais. Posant ma main sur ma gorge je grimaçais de plus en plus en plissant le nez sous les nombreuses odeurs qui tout à coup me dégoutées plus qu’autre chose. « Tu te vengeras plus tard, je crois que je vais vomir… » annonçai-je alors en me dirigeant vers un buisson ne pouvant pas me retenir. Vomissant sans trop faire de bruit, la tête dans les buissons je déglutissais quelque peu avant de me redresser. Foutue froid… Je savais que je n’aurais pas dû m’y jeter dedans… Me laissant tomber a même le sol en tremblant comme jamais je m’allongeai sur l’herbe en regardant Minnie du coin de l’œil.

« Dis moi que tu as une couverture dans ton sac de mari poppins car je suis congelée… Je vais crever là… » Les dents claquant comme jamais je me repliais sur moi-même la drogue ne m’avait pas réussi. Regardant mon bras, on pouvait distinctement voir la piqure… Rougeâtre et enflé je la touchais lentement tout en enlevant le doigt sous la douleur. Reniflant fortement je me mis sur le côté en position fœtus me fichant que les gens puissent me voir… J’étais trop habituée de toute façon… Puis à cette heure si matinale personne ne pourrai vraiment se préoccuper de moi…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Jeu 19 Mai - 12:58

Minnie fronça les sourcils en regardant son amie. Elle n'était pas d'un naturel bronzé, au contraire, mais elle semblait encore plus blanche que d'habitude, si la chose était possible. Un peu comme un vampire. Son amie aurait-elle oublié de lui préciser un petit quelque chose ? Comme le fait qu'elle buvait le sang des gens pendant la nuit ? Trêve de plaisanteries, le temps des rigolades semblait s'être terminé pour aujourd'hui. « Tu te vengeras plus tard, je crois que je vais vomir… » Quoi ? Minnie n'est pas capable de gérer ce genre de situation. Quand quelqu'un vomit, elle a l'irrépressible envie de faire la même chose. Ce n'est pas très agréable et quand Nastazià se rua vers un buisson ,Minnie tourna le dos à son amie en prenant de grandes inspirations. Elle se retourna ensuite lentement et vit que la jeune fille s'était allongée par terre. Minnie porta la main à sa bouche et eut un moment de blanc pendant quelques secondes. Que pouvait-elle faire ? Elle eut ensuite un déclic et se rua vers Nastazià avant de lui mettre la main sur le front de Nastazià. Elle frissonna. Elle était glacée. Ohlala.

« Attends, je dois bien avoir quelque chose dans mon sac. »

Elle commença à chercher, on ne sait jamais par miracle une couverture pouvait se trouver dans sa caverne d'Ali Baba. Elle sentit soudain quelque chose en coton et tira de toutes ses forces pour l'extraire de son sac.

« J'ai trou... Euh. On va ranger ça. marmonna-t-elle.»

Disons que je ne pense pas qu'une culotte fasse l'affaire. Elle finit par trouver un gilet qui trainait là par hasard et le sortit en faisant la grimace. Il risquait d'être un peu petit pour la grande mannequin, Minnie se contenta donc de le poser sur la jeune femme et de lui frictionner les bras pour la réchauffer.

« Je suis tellement désolée, je n'aurais jamais du te dire d'aller dans cette fontaine. »

Si Minnie il y a quelques minutes était souriante, on peut dire que c'était tout le contraire désormais. Elle commençait à culpabiliser pour ses idées complètement stupide et elle ne pensait pas que frotter les bras et le dos de son amie suffirait à la réchauffer. Et si elle était en train de devenir un glaçon ? Minnie avait perdu sa mère quand elle était encore très jeune des suites d'une maladie et depuis elle ne supportait pas de voir les gens malades. Elle s'inquiétait pour un simple rhume alors croyez-moi, elle était dans un certain état de panique en voyant Nastazià frissonner de la sorte.
Minnie finit par remarquer le point rouge sur le bras de Nastazià. Il était temps, oui. Elle s'approcha pour mieux le voir et remarqua un petit point au milieu, signe d'une piqûre. Tout s'expliquait !

« Tu t'es faite piquée par un insecte ? Tu... Ohlala, tu veux que j'appelle un médecin ? »

Elle faisait peut-être une allergie et l'eau froide avait tout empiré. Oui, Minnie était naïve à ce point, et ajoutez cela son ignorance en matière de médecine et compagnie. Elle commença à fouiller dans son sac pour trouver son portable. Mais il y a une chose à savoir sur Minnie, c'est que son portable c'est un peu comme les clés de voiture des gens normaux. Elle le perd tout le temps. Non, ce n'était pas gagné. Si elle ne le trouvait pas dans les minutes qui suit elle allait se mettre à crier à l'aide dans pas longtemps. Et les gens risqueraient peut-être de prendre peur.


HJ : pas de problème prend tout ton temps, courage pour tes examens 28

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Sam 21 Mai - 16:20

« Attends, je dois bien avoir quelque chose dans mon sac. » Restant allongée sur l’herbe légèrement fraiche, mais surtout rendu humide à cause de l’eau et de mes vêtements imbibés d’eau, je posai mes mains sur mon ventre ne me sentant vraiment pas bien. Je venais de vomir pourtant mais c’était bel et bien le contre coup du chaud froid et la drogue dans mon organisme ne devait vraiment pas faire bon ménage… La voyant fouiller dans son sac, je me repliai lentement sur le côté en position du fœtus comme pour empêcher mon corps d’avoir mal, il parait que ça marche… Il parait. « J'ai trou... Euh. On va ranger ça » Haussant un sourcil, je la regardais sans réellement comprendre, qu’est ce qu’elle avait trouvé qui ne correspondait pas ? Je me le demande bien, Minnie est une fille remplit de ressources et de surprise, donc parfois il ne fallait pas s’étonner… Mais bon elle était ce qu’elle était je ne pouvais pas lui vouloir non plus. Je l’aimais bien et il ne valait mieux pas qu’elle change. Sentant alors enfin quelque chose sur mon corps j’entrouvris les yeux pour la regarder, sentant par la suite sa main tiède sur mon front. Minnie était bel et bien une fille chouette et adorable je ne pouvais pas renier ce point là chez là. « Je suis tellement désolée, je n'aurais jamais du te dire d'aller dans cette fontaine »

Secouant lentement la tête, je ne pus m’empêcher de sourire légèrement. Elle ne devait pas se sentir coupable, non elle n’y était pour rien c’était la foutue drogue qui me rendait de la sorte, je merdais tout ce que j’entreprenais, j’aurai mieux fait de ne pas me piquer ce matin… une journée clean depuis quand cela ne m’était pas arrivé ? Je me le demande bien… C’était on ne peut plus difficile que cela, je ne pouvais pas contrôler ces choses là… « Tu n’y es pour rien Minnie crois moi… C’est ma faute… » annonçai-je doucement en souriant légèrement dévoilant mes dents blanches tout en plongeant mon regard dans le sien. La voyant s’approcher de moi regardant mon bras, je tournai lentement la tête pour voir ce qu’elle regardait. Et merde ma piqûre, on la voyait que trop bien, comme chaque piqûre d’héroïne… « Tu t'es faite piquée par un insecte ? Tu... Ohlala, tu veux que j'appelle un médecin ? » Ecarquillant les yeux, de voir qu’elle était non seulement naïve, mais qu’en plus elle allait contacter le docteur je me redressais rapidement en grimaçant lui attrapant le bras. « Non ! Non… C’est rien ça… Prise de sang… Je devrais peut être manger tu sais… » Dis-je en frissonnant longuement me sentant totalement stone en me redressant bien trop vite. La tête me tournant, je me laissais tomber sur l’herbe a nouveau en éclatant littéralement de rire sans comprendre pourquoi. La drogue et ces effets incongrus…

Posant mes mains sur ma bouche, je parti alors dans un fou rire complètement incontrôlable ne pouvant m’empêcher de rire. Me recroquevillant sur moi-même je souffris tout en riant comme une idiote. Me mettant alors à pleurer en même temps, je ne pouvais rien arrêter. Regardant Minnie je pouffais encore plus en marmonnant des aie en même temps posant mes mains sur mon ventre. Elle allait surement me prendre pour une folle, ce qui au fond n’était pas loin de la vérité. Soufflant tout en essayant de me contrôler, je m’allongeai sur le dos en inspirant grandement tout en essayant de ne pas rire, mes lèvres tressautant tant l’envie était présente. « Peut être que boire un truc chaud me ferait du bien… regarde dans mon sac mon porte monnaie, il doit y avoir un billet de cinquante dollars… Achète du café et un truc pour toi sa nous fera pas de mal je crois… »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Mer 25 Mai - 23:37

« Tu n’y es pour rien Minnie crois moi… C’est ma faute… » Sa faute ? Nastazià avait-elle besoin de faire un voyage dans le temps ? DeLoreane à la rescousse pour un retour vers le passé ! Remontons le temps mon cher Watson : Minnie avec son appareil photo demande à Nastazià d'aller dans l'eau, Nastazià inconsciente du danger et ayant une confiance sans limite pour la photographe, accepte et saute dans la fontaine. Fin. On voit clairement que la dénommée Minnie est la cause de cette histoire, la sentence est donc : qu'on lui coupe la tête. Elle ne recommencera ainsi plus jamais à dire des bêtises pour faire de chouettes photos.

« C'est moi qui t'ai dit d'aller dans la fontaine, c'est donc ma faute, ne dis pas de bêtises. »

Minnie ne voyait aucun signe d'amélioration chez Nastazià. Elle était peut-être plus blanche encore qu'avant, ou était-ce les rayons du soleil qui lui trompait la vue ? La mannequin expliqua à Minnie que sa piqûre venait d'une prise de sang. Ce n'était donc pas une réaction allergique. Où est docteur House quand on a besoin de lui ? Les médecins avaient peut-être pris trop de sang à Nastazià et maintenant elle en manquait. Et si on ne lui donnait pas du sang tout de... Oula. Alerte. Nastazià venait de se mettre à rire après avoir essayé de se redresser. Et elle ne s'arrêtait plus de rire. Minnie prit peur et commença à paniquer. Elle regarda Nastazià avec de grands yeux et retint un cri. Elle allait crier là. Tout de suite. Ou bien Minnie avait-elle manqué quelque chose ? Un clown faisait-il un spectacle derrière son dos ? Minnie se retourna, juste pour vérifier mais il n'y avait rien qui justifiait un tel fou rire. Elle était clairement en train de délirer. Elle avait du se cogner la tête ou bien l'eau de cette fontaine avait des effets hallucinogènes et on avait pas prévenue Minnie. C'était dangereux ! Ils n'avaient pas prévus de panneau pour prévenir les gens du genre « Ne pas se baigner, eau à effet hallucinatoire, risque de tomber gravement malade. » Elle n'aurait pas demander à son amie d'y sauter si elle avait su. Minnie porta ses deux mains sur son visage et se mordit la lèvre. Elle ne savait pas quoi faire.
Nastazià sembla soudain reprendre un peu ses esprits et demanda à Minnie d'aller acheter quelque chose à boire. Bien. Heureusement qu'elle avait arrêté de rire pendant une minute sinon Minnie aurait appelé à l'aide.

« D'accord, je reviens tout de suite, ne bouge pas hein, je reviens. »

Minnie ne prit pas la peine de prendre de l'argent dans le sac de Nastazià car elle en avait dans son propre sac, qu'elle avait pris avant de s'élancer vers le café le plus proche. SCRAPBOUM. Elle partit tellement vite et elle était tellement concentrée qu'elle rata la marche d'un trottoir. Et s'étala avec élégance par terre. Mais elle n'avait pas le temps de se lamenter et se releva presque aussi vite qu'elle était tombée avant d'atteindre le café le plus proche. Le souffle à moitié coupé, elle commença à commander mais à la tête de la serveuse, elle n'avait pas du être très claire. Elle répéta donc et insista sur l'urgence de la commande. « C'est une question de vie ou de mort ! » s'exclama même la jeune fille. La serveuse la prit clairement pour une folle mais après tout on était à New York, qui n'était pas fou ?
Minnie ne prit même pas le temps d'attendre la monnaie et partie en courant, un gobelet dans chaque main. Dangereux. Très dangereux. Mais sa bonne étoile sembla de son côté pour une fois et elle parvint à Nastazià, saine et sauve, avec les deux gobelets encore entiers.

« Bois, ça va te faire du bien. dit-elle tout en s'empressant de mettre un gobelet dans les mains de Nastazià. »

Minnie ne quitta alors pas des yeux la mannequin jusqu'à ce que celle ci porte le breuvage à ses lèvres. La potion magique allait-elle fonctionner ? Ou au contraire l'étrange mal qui frappait la jeune femme allait-il empirer ? Si c'est le cas, Minnie risque fort alors d'aller voir la première personne qu'elle croiserait avant de lui hurler d'appeler les secours.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Ven 27 Mai - 23:40

« C'est moi qui t'ai dit d'aller dans la fontaine, c'est donc ma faute, ne dis pas de bêtises. » Soupirant longuement je lui lançai un regard réprimant comme je le faisais avec mon frère ou ma sœur ou bien même mes enfants. Le genre de regard qui voulait dire ne me contredis pas tu sais que j’ai raison, j’avais tellement l’habitude de jouer le rôle de la mère avec pas mal de monde que ça ressortait constamment… Lui demandant d’aller nous chercher a boire, je lui tendis alors mon porte monnaie pour qu’elle aille prendre ce qu’elle voulait tant que c’était chaud et que cela pouvait me remonter le moral et me faire que du bien. La voyant prendre son porte monnaie et pas le mien je plissais légèrement les sourcils et les lèvres. Têtue… « D'accord, je reviens tout de suite, ne bouge pas hein, je reviens. » Ou voulait-elle que j’aille ? Je n’allais pas partir d’ici, je n’avais pas l’envie de bouger et tout ce que je voulais c’était mon gobelet de café pour en boire, me réchauffer un tant soit peu… La laissant partir, je fermais lentement les yeux en soupirant longuement. Il fallait vraiment que je cesse la drogue et rapidement si je ne voulais pas en crever ou faire une overdose… je n’étais a l’abri de rien… Mais bon je pensais toujours négativement c’était bien connu. Toussant quelque peu, je me passai la main sur le front en sueur avant de me pencher sur le côté pour cracher la salive qui affluait dans ma bouche. L’envie de vomir toujours en moi. Est-ce qu’elle allait être longue ? Non, bien sur que non, je l’imaginai courir dans les rues de Manhattan pour me chercher un café…

L’entendant revenir, je me redressais quelque peu pour la voir essoufflé et légèrement rougi par la course qu’elle venait de faire. « Bois, ça va te faire du bien. » Me donnant le gobelet de café, je le pris lentement en me redressant quelque peu afin de pouvoir le porter à mes lèvres. Le liquide chaud me fit un bien fou, le sentant glisser le long de ma gorge, descendant dans mon estomac, un frisson s’empara de mon corps. Dieu que c’était bon, un bon café de bon matin… quoi de mieux ? Je me le demande bien… Surement avoir ma fille a mes côtés et un homme, celui qui me plaisait un tant soit peu, Rafaello… Inspirant doucement je toussais quelque peu, en m’asseyant alors dans l’herbe. Repliant les jambes sur ma poitrine je posais ma tête sur mes genoux en tremblant quelque peu. Les effets de la drogue étaient toujours là, omniprésente à fond. Plissant le nez je tournais un vague regard circulaire autour de moi mes pupilles totalement dilaté par l’héroïne. Divaguant totalement, la tête me tournant quelque peu, je me sentais tout a coup… Bien. C’est fou comme les effets de la drogue pouvaient changer du tout au tout… Ne plus être les mêmes a quelques minutes près… C’était on ne peut plus plaisant. Me sentant terriblement bien, je savais que dans quelques minutes j’allais a nouveau déprimer. La descente en enfer était tout près…

Poussant doucement le gilet de Minnie je le lui rendis en me relevant plus ou moins en titubant, ayant du mal à tenir droite et en équilibre. Me tenant a elle, une main sur mon front, je plissais les yeux pour regarder les gens autours de moi. « T’as déjà essayé de voler Minnie ? Voler de tes propres ailes ? Planer tel Peter Pan ! » soufflai-je doucement en regardant alors le ciel un sourire enfantin au bout des lèvres. Je voulais planer, je voulais voler, loin dans le ciel, je voulais m’envoler vers le pays imaginaire, oui et sortir avec Peter Pan et lui faire des enfants tant qu’à faire ! Sautillant comme je le pouvais je sautais sur un banc me mettant alors sur la pointe des pieds. Marchant sur le bord du banc les bras en l’air, je souriais faiblement en m’arrêtant une fois au bout du banc. Regardant devant moi ayant l’impression de voir une immense profondeur je souriais de pleine dent en sautant alors dans le vide. « I Believe I can Flyyyy »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Mar 31 Mai - 10:43

Minnie ne buvait même pas sa propre boisson. Elle était trop préoccupée pour boire. Elle jeta un oeil sur son genou qui saignait à cause de sa mini chute. Elle sortit un mouchoir de son sac et se contenta d'essuyer la blessure. Elle reporta ensuite son regard sur la mannequin. Elle semblait avoir repris une certaine contenance et elle finit même par se lever avec l'aide de Minnie. Cette dernière commença à esquisser un sourire. Elle avait l'air d'aller mieux. Jusqu'à ce qu'elle se mette à parler. « T’as déjà essayé de voler Minnie ? Voler de tes propres ailes ? Planer tel Peter Pan ! » A vrai dire, oui, elle avait déjà essayé. A 5 ans. Elle était montée en haut d'un arbre et avait sauté. Sauf qu'elle s'était cassé un bras. Il faut croire que sans poudre de fée, on ne peut pas voler. Car quelle pensée plus positive qu'une énorme assiette pleine de gaufres peut faire l'affaire ? On pouvait difficilement penser plus positive. Quoiqu'il en soit, Minnie en temps normal n'aurait pas trouvé cette question anormale. Il lui arrivait souvent de sortir des phrases comme ça sans rapport avec la conversation. Sauf que Nastazià était malade, du moins semblait l'être. Et Minnie ne pensait pas qu'elle disait ça juste pour faire la conversation. Elle était en train de délirer. Nastazià monta soudain sur un banc entonnant une célèbre chanson. Et Minnie se remit à paniquer.

« Descends, tu risques de tomber. s'écria-t-elle. »

Oui c'est Minnie qui dit ça. Championne toute catégorie dans les gamelles. Elle recevrait d'ailleurs bientôt aux prochains oscars, la gamelle d'or pour tout son parcours. Ce n'était pas bien haut mais Minnie n'était pas bien grande et il lui arrivait pourtant très souvent de tomber. Ce genre de réplique aurait en temps normal fait rire la jeune fille. Sauf qu'elle était vraiment inquiète. Elle se mordit la lèvre et se passa une main dans les cheveux. Quand soudain : LUMIERE. Elle avait compris. Qu'on allume la musique de suspense ! L'angoisse monte, vous vous demandez ce qu'elle peut bien avoir. Minnie a trouvé et va vous confier son idée. Nastazià a été capturée par les extraterrestres. Tada-da-dam. Avouez que vous avez sursauté ? C'est normal après tout, je vous avais mis dans l'ambiance, il n'y a pas de honte à avoir. Bref, Nastazià avait été capturée par les extraterrestres. Ils lui avaient fait un lavage de cerveau. Et si elle était lucide par moment, il arrivait que son esprit se déconnecte et elle babillait alors des choses incohérentes. Peut-être était-ce même la langue des aliens ?
Comme Nastazià ne descendait pas de son piédestale, Minnie monta à ses côtés et saisit son amie par les épaules pour la regarder bien en face.

« Nastazià, est ce que tu m'entends ? Tu comprends ce que je dis ? On est sur Terre. »

Il fallait qu'elle la fasse revenir à la réalité. Surtout que les gens commençaient à les regarder bizarrement. Elles avaient l'air de deux folles toutes les deux, debout sur un banc. Mais en même temps, n'était-ce pas le cas ? On trouvait difficilement plus folle qu'elles deux réunit.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Sam 4 Juin - 21:43

« Descends, tu risques de tomber. » Mais non je ne risquais pas de tomber, je voulais voler ! Je voulais sauter dans le vide et m’envoler tel Peter pan, le beau et jeune Peter ! Il était possible de voler, lui il volait bien après tout ! Alors j’en étais tout aussi capable dans un sens ! Sautillant sur le banc, je regardais alors Minnie en souriant de pleine dent. « Mais non, si je tombe c’est volontaire puis je ne risque pas de tomber de très haut de toute façon ! Franchement ce banc n’est pas haut, et on va voler… Tu vas voir je vais rejoindre Peter pan dans le monde imaginaire ! » Dis-je en me mettant alors au bord du banc quand tout a coup elle monta dessus se plaçant plus ou moins devant moi comme pour m’empêcher de sauter… Mais non, il ne fallait pas faire ça voyons… « Nastazià, est ce que tu m'entends ? Tu comprends ce que je dis ? On est sur Terre. » Bien sur que je le sais que l’on est sur terre, je ne suis tout de même pas idiote… Si ? Je ne pouvais pas ignorer un si grand truc quand même. Terre… Lançant un regard circulaire autour de nous, tout en fronçant les sourcils, je posais mes mains sur ma taille avant de monter l’une d’eux dans mes cheveux pour les tirer doucement en arrière dégageant plus ou moins alors mon visage de mes cheveux humide par l’eau de la fontaine dans laquelle j’avais sauté tout a l’heure.

Passant ma langue sur mes dents je me tournais alors bien vers Minnie que je regardais dans le blanc des yeux avant de poser une main sur son épaule la lui tapotant avec douceur avant de a caresser lentement l’air de rien tout en souriant dévoilant mes dents parfaitement blanche et bien aligner souriant franchement, mes yeux se plissant sous le coup. Inspirant doucement, je regardais le sol, puis le banc, puis Minnie à nouveau. Ce qu’elle était petite tout de même, ou alors c’était moi qui était trop grande ? Je n’en savais trop rien. On s’en foutait dans un sens non ? Oui on s’en foutait entièrement de savoir si c’était elle qui était trop petite ou moi qui était trop grande… La prenant dans mes bras avec lenteur, je la collais contre moi. « Je t’entends … ne t’inquiète pas pour mon audition va. » soufflai-je doucement en regardant alors l’herbe devant nous. Je voulais sauter, je voulais sauter dans le vide et atterrir sur l’herbe verte du parc… Oui c’était tout a fait faisable après tout… pourquoi nous ne le pourrions pas ?

Dérisoire… Souriant en coin, je la tirais alors avec moi nous laissant tomber sur le sol avec force, nos corps se cognant même. Riant comme une idiote je la lâchais en tournant alors dans l’herbe a plusieurs reprise avant de m’arrêter face contre terre tout en frissonnant de bien être. Dieu que c’était bon, parfaitement bon. « On recommence ? » Dis-je doucement en me relevant alors de l’herbe sur le corps m’en fichant totalement. Il fallait que l’on recommence, c’était presque une nécessité ! Sautant sur le banc je me mis alors a virevolté dessus me laissant alors tomber sur le sol en éclatant a nouveau de rire comme jamais. C’est fou comme la drogue pouvait nous faire faire des choses complètement inattendues.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Mer 8 Juin - 15:16

Bien sûr, elles allaient voler. Mais la chute risquait d'être douloureuse et ça Minnie s'en rappelait encore. Ne pas pouvoir bouger son bras pendant trois semaines pour une jeune fille comme Minnie c'est pire que tout. Nastazià lui adressa un grand sourire avant de la prendre dans ses bras. « Je t’entends … ne t’inquiète pas pour mon audition va. » Elle avait l'air mieux effectivement. Peut-être Minnie s'inquiétait-elle trop. Elle n'était tout de même pas en train de devenir une de ces personnes qui s'inquiètent pour un rien et paniquent à la moindres montée de fièvre ? Non, impossible. Ça serait comme demander à un éléphant de voler. A part Dumbo, ça ne risquait pas d'arriver un jour. Attendez, vous vous imaginiez Minnie en train de se ronger les ongles et toute paniquée ? C'est à la limite plus facile d'imaginer un éléphant voler effectivement.
Minnie était encore perdue dans ses pensées quand soudain, elle se sentit attirée vers le sol par Nastazià. Avant même d'avoir pu réagir elle fut entraînée dans la chute et un gros pouf retentit quand les deux jeunes filles touchèrent le sol. L'herbe avait amorti la chute et Minnie resta un moment allongée par terre, toute étourdie. Elle se mit à rire.

« La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin. S'exclama-t-elle soudain en pointant un point au hasard dans le ciel. »

Elle n'avait pas pu s'en empêcher. Minnie avait été nourrie aux Walt Disney comme d'autres avaient pu être nourris de bonbons et autres cochonneries. Elle connaissait toutes les chansons par cœur, et quasiment toutes les répliques. Elle était incollable. Si un championnat du monde de Walt Disney existait, elle décrocherait la première place sans hésiter.
Finalement Nastazià n'allait peut-être pas mieux mais si elle voulait s'amuser, Minnie n'allait sûrement pas l'en empêcher. Elle lui demanda de sauter à nouveau mais Minnie fit un bref non de la tête. A la place, elle se saisit de son appareil photo et prit la mannequin en plein vol avant que cette dernière ne s'étale par terre en rigolant.

« Nastazià, tu crois... Tu crois qu'on y arriverait si on prenait assez d'élan ? »

Qui sait elles effleureraient peut-être du bout des doigts les étoiles, danseraient dans les nuages et papoteraient avec la lune des dernières modes. Minnie aimerait beaucoup goûter les nuages. Avaient-ils le même goût que la chantilly ? Quand elle était petite (et encore maintenant pour tout vous avouer), elle s'imaginait lorsqu'elle était en voiture que les nuages à l'horizon étaient un pays au loin. Il était constitué entièrement de chantilly et on pouvait sauter dessus comme sur un trampoline. C'est fou tout ce qu'on peut imaginer quand on a autant d'imagination qu'elle. Il y a deux minutes encore elle pensait que son amie avait été kidnappée par des extraterrestres et maintenant elle participait à ses délires. Cherchez l'erreur. Mais il n'y en a pas, c'est tout simplement Minnie et sa folie folle.
Elle tourna la tête vers son amie en attendant sa réponse. Peut-être que si elles couraient assez vite et qu'elles sautaient assez haut, elles arriveraient à s'élancer tels des oiseaux avant de s'envoler. C'est beau les rêves. Dire que Minnie avait même cru une fois qu'en se collant des ailes sur les bras, elle s'envoleraient...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Jeu 9 Juin - 14:09

« La deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin. » Tournant un vague regard vers elle, je la vis pointer du doigt le ciel. Suivant instinctivement son regard tout en fronçant les sourcils, je ne vis aucune étoile. Elle ne se droguait pas mais elle était bien pire que moi dans le fond, il n’y avait pas a redire sur ce coup là. Riant doucement je pointai moi aussi le ciel comme pour chercher cette foutue étoile avant de me redresser. Non mais franchement, il n’y avait pas d’étoile, c’était la journée… La journée il y a plein de nuage mais aucune étoile. Au pire on peut voir la lune, mais là, elle était totalement absente… elle dormait, ou elle était de l’autre côté du globe, genre en Europe… Ou en Océanie… Me relevant quelque peu en m’asseyant après être retombé, je la vis prendre l’appareil photo. Souriant en coin, je me relevais alors pour sauter a nouveau du banc la laissant me prendre en photo. J’étais photogénique autant en profiter non ? « Nastazià, tu crois... Tu crois qu'on y arriverait si on prenait assez d'élan ? »

Haussant lentement un sourcil je me laissais alors tomber sur l’herbe tout en regardant plus ou moins le ciel bleuté de Manhattan. Je n’en savais trop rien, ma tête me tournait franchement pour le coup. Inspirant longuement à grande goulée, je fixais longuement le ciel avant de tourner mon regard vers la boule jaune dans le ciel, ce que l’on pouvait appeler le soleil. Il était beau le soleil mais il m’arrachait les yeux. Pourquoi on ne pouvait pas le regarder longtemps celui là aussi ? Plissant les yeux, je détournai rapidement le regard en frissonnant longuement. Nom d’un chien c’était horrible. Me redressant quelque peu en me relevant je filais alors sur le banc m’asseyant ou plutôt me laissant tomber dessus comme une grosse merde en mode léthargie j’inspirai longuement tout en frissonnant quelque peu. Passant ma main dans mes cheveux toujours humide, je sentis les rayons du soleil sur ma peau avec douceur. Ma robe se réchauffant aussi par la même occasion puisque j’étais toute mouillée a cause de mes folies dans la fontaine d’eau. Regardant l’appareil photo de Minnie dans ses mains, je souriais faiblement en m’étirant quelque peu faisant alors craquer les articulations de mon dos.

« Je ne sais pas… Tu veux qu’on essaie ? Après tout, qui ne tente rien, n’a rien non ? » soufflai-je doucement en lui lançant alors un sourire des plus ravageur, mon regard se faisant très taquin. Me relevant lentement je me mis alors debout sur le banc, tout au bout du banc prête à courir sur celui-ci pour sauter une fois arrivé au bout. Me tournant vers Minnie je posais mes mains sur mes hanches en haussant un sourcil. « Tu viens ou tu viens ? Allez bouge ton cul la fainéante ! » Soufflai-je doucement en lui tirant franchement la langue sous le coup. Riant quelque peu, sans même l’attendre je pris mon élan courant alors sur le banc pour sauter dans les airs. Un beau plat… Un terrible plat… Poussant un franc cri de douleur, je ne pus m’empêcher de rire en me tortillant sous la douleur qui envahissait tout de même mon corps. J’étais barge, j’étais folle, je l’admettais, je me trahissais, j’étais surtout imbibée de drogue qui me rendait de la sorte. « Oh bordel ne saute pas Minnie ou on va atterrir aux urgences voir George Clooney ! » Dis-je en hurlant de rire a ma blague, totalement vaseuse et pourrie comme jamais. George avait lâché les urgences pour Nespresso ! On le savait tous ! Puis moi je ne le trouvais pas beau cet homme, je préférai amplement… Hum… bon je n’en savais rien en fait…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Mar 14 Juin - 11:51

Minnie se releva à moitié et resta assise dans l'herbe, les jambes croisées.

« Tu as raison, pourquoi pas essayer ! Dit-elle soudain peu sûre d'elle. »

Maintenant qu'elle voyait Nastazià debout sur le banc, prête à prendre son élan, elle n'était plus tellement sûre que son idée était bonne. C'est qu'il fallait sûrement remplir plusieurs conditions pour pouvoir voler. Vouloir ne suffisait apparemment pas. Peut-être fallait-il que ce soit la pleine lune, peut-être que l'on devait porter du bleu, couleur du ciel, pour pouvoir s'en rapprocher, peut-être fallait-il tourner trois fois sur place, sauter à cloche pieds, et dire une formule magique... Tant de possibilités qu'il faudrait sûrement toute une vie pour toutes les tester mais encore fallait-il y survivre. Parce qu'elle n'était pas tout à fait sûre que de se jeter par terre à chaque fois soit très bon. Il suffisait d'une mauvaise chute et PAM : deux mois avec un plâtre = le suicide. Un bras c'est plus utile qu'on ne le pense : manger, prendre des photos, s'habiller... Quand il nous manque un bras, tout devient plus compliquer.
« Tu viens ou tu viens ? Allez bouge ton cul la fainéante ! » La mannequin lui tira la langue et Minnie esquissa un sourire. Elle s'apprêtait à dire à Nastazià d'abandonner l'idée mais elle n'en eut pas le temps. Minnie, les yeux et la bouche grand ouverts, regarda la blonde s'élancer et sauter. Elle resta une demie seconde en l'air, avant de s'étaler méchamment par terre. Face contre terre, tel un beau plat après un saut raté dans une piscine. Minnie pensa même une seconde qu'elle était devenue une crêpe. Mais son amie après avoir crié, Minnie mêla d'ailleurs son cri à la jeune fille, se mit à rire. Sauf que Minnie, elle, ne rigolait pas.
Et quand Minnie se mit soudain à rire c'était plutôt un rire du genre : « mon dieu j'ai cru qu'elle était devenue une crêpe et maintenant elle délire à nouveau, que vais-je bien pouvoir faire ? ». C'est qu'elle a des rires compliqués la jeune fille. Il y avait quelque chose qui clochait, clairement. Mais Minnie n'arrivait pas à mettre le doigt dessus. Elle semblait malade mais elle n'avait pas non plus l'air de l'être. Minnie allait bientôt avoir une fracture du cerveau. Vous ne connaissiez pas ? C'est pourtant quelque chose de plus fréquent qu'on ne le pense. Pourquoi pensez-vous qu'on a mal à la tête parfois quand on réfléchit trop ? C'est parce que sous la pression, notre cerveau se fracture et seule une bonne dose de chocolat ou un repos complet guérit la blessure.
Minnie s'était mise debout puis s'était accroupie à côté de son amie.

« Nastzià, dis moi ce qu'il se passe. Tu... Tu as mal quelque part ? Ou peut-être que tu as mangé quelque chose de pas bon, ou... Non. Ne me dis pas que tu... Enfin... Non. »

Minnie ouvrit en grand ses yeux et porta une main sur son front. Une idée venait de s’immiscer dans le cerveau de la jeune fille mais elle ne voulait pas y croire. Était-il possible que... Ça serait mal. Elle ne pouvait pas, ce n'était pas possible. Mais tout portait à croire que c'était le cas.

« Nastazià, tu ne fais pas ça hein ? »

Elle avait demandé ça d'une voix presque suppliante. Elle ne voulait pas y croire, l'idée même de lui poser la question était mal pour Minnie. En plus, si elle se trompait, Nastazià risquait de mal le prendre. Enfin, Minnie avec ses idées folles et ses phrases parfois venues de l'espace, s'étaient déjà faite traité... Enfin, voilà. Et comme elle se fichait bien de ce qu'on pouvait penser d'elle, elle n'y avait jamais prêté attention. Elle ne pensait pas avoir déjà rencontré quelqu'un qui se... Elle ne savait pas vraiment comment réagir dans ce genre de situation. Mais qui sait, peut-être se trompait-elle sur toute la ligne ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Mar 21 Juin - 15:58

« Tu as raison, pourquoi pas essayer ! » souriant en coin je la regardais alors que j’étais debout sur le banc prête a sauter. Oui, essayer ! Sautant en faisant un magnifique plat sur l’herbe, je ne perdis pas de temps à recommencer en lui demandant de me rejoindre tant elle mettait beaucoup trop de temps à venir vers moi pour sauter du banc. Sautant a nouveau je ne pus m’empêcher de pousser un cri de douleur sous le nouveau magnifique plat que je venait de faire. Riant comme une simple idiote, je sentis alors Minnie venir vers moi comme pour voir si je ne m’étais pas fait mal… comme si c’était possible. « Nastazià, dis moi ce qu'il se passe. Tu... Tu as mal quelque part ? Ou peut-être que tu as mangé quelque chose de pas bon, ou... Non. Ne me dis pas que tu... Enfin... Non. » Fronçant les sourcils, en la regardant longuement, j’essayais de comprendre la fin de sa phrase mais ça m’était totalement impossible. Que je quoi ? Est-ce qu’elle me parlait de drogue ? J’en avais bien l’impression, oui, elle venait seulement de comprendre…

Ne lisait-elle pas les journaux ? La ou on pouvait trouver la pauvre Nastazià sa vie totalement déballait dans les journaux… Droguée, et j’en passe … J’étais on ne peut plus surprise de voir a quel point Minnie ne le savait pas… Comment se faisait-il d’ailleurs qu’elle ne le sache pas ? Je me le demandai bien… Je pensais que les autres le lui aurait dit, ou qu’elle l’aurait lu dans les magazines people tout simplement… J’étais une pauvre mannequin droguée depuis maintenant deux ans… je pensais que tout le monde le savait, que tout le monde lisait ces putains de magazines à la con, je pensais être fiché de tous, mais en fait je me rendais compte que je me trompai sur toute la ligne sur pas mal de chose… Est-ce que c’était si grave que cela que de se tromper ? Je me le demande bien… Je ne crois pas… Mais c’était tout de même assez frustrant… « Nastazià, tu ne fais pas ça hein ? »

Entrouvrant la bouche, tout en fronçant les sourcils, je ne savais pas quoi répondre… En même temps ce n’était pas facile de l’annoncer à quelqu’un qui n’était pas au courant… Je ne savais pas par ou commencer, ni que dire, c’était complexe comme situation, et je ne le souhaitais à personne… Non, c’était assez embarrassant comme cela… Me redressant tout en me levant j’arrangeai comme je le pouvais mes vêtements avant de chercher mes chaussures les prenant en main pour les enfiler à nouveau. Fuir… C’était ce qu’il y avait de mieux a faire… Oui je devais fuir et au plus vite ! Me tournant vers elle je lui lançais un regard désolée en souriant faiblement attrapant alors mon sac. « Ecoute Minnie je… Je pensais que tu étais au courant, tout le monde en parle dans les magazines… Nastazià la mannequin totalement droguée… Ecoute… Je ferai mieux de partir, c’est mieux pour toi et pour moi… » soufflai-je doucement en me détournant bien d’elle avant de partir pour rentrer chez moi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Sam 25 Juin - 10:53

Se droguer. Une fois lors d’une soirée un mec avait voulu lui refiler une pilule. Minnie lui avait dit qu’elle n’était pas malade et qu’elle n’avait nullement besoin de médicament avant de comprendre ce que c’était. Oui c’est qu’elle est longue à la détente, vous l’aviez bien remarqué aujourd’hui. Elle avait froncé les sourcils et tourné le dos à ce jeune homme qui finalement n’était pas si marrant. Pourquoi les gens trouvaient-ils toujours le besoin de se droguer ou de se bourrer la gueule pour s’amuser pleinement ? Minnie n’avait pas besoin de tout ça. Elle était bien assez folle comme ça. Et elle espérait au fond se tromper au sujet de Nastazià. Son amie avait peut-être attrapé une maladie rare qui rendait folle et avait les mêmes effets que lorsqu’on se droguait ? Malheureusement, ce n’était pas le cas. Enfin, Minnie n’aurait pas souhaité que son amie tombe malade mais une maladie c’est peut-être plus facile à guérir qu’une addiction, non ? « Écoute Minnie je… Je pensais que tu étais au courant, tout le monde en parle dans les magazines… Nastazià la mannequin totalement droguée… Écoute… Je ferais mieux de partir, c’est mieux pour toi et pour moi… ». Minnie ouvrit grand la bouche et n’eut pas le temps de réagir que Nastazià déjà prenait le chemin du retour.
Elle ne lisait pas les magazines de ce genre. Ils étaient souvent plein de rumeurs infondées et si Minnie commençait à les lire, elle croirait à tout ce qu’on lui écrit. Mauvaise idée donc. Il lui arrivait d’acheter le journal pour lire je vous le donne en mille : les bandes-dessinées. Ne prenez pas ce faux air étonné, avouez que vous vous en doutiez. On s’imagine mal Minnie lire le journal de bon matin, un tasse de café à portée de main et des lunettes au bout du nez qui s’offusquerait toutes les trente secondes des malheurs du monde. La jeune fille avait toujours pensé que les gens qui écrivaient ce genre de journaux étaient déprimés. Comment prendre plaisir à décrire toutes ces horribles choses à longueur de journée ? Il fallait sûrement manger une bonne dose de chocolat pour faire passer le tout.
Minnie resta un instant, en plan à froncer les sourcils avant de s’élancer pour rattraper Nastazià. Elle n’allait pas la laisser partir comme ça ou c’était mal connaître Minnie...

« Nastazià attends ! s’écria-t-elle tout en rattrapant la mannequin en lui tenant le bras. Je ne comprends pas… Tu es belle, tu as un super métier… pourquoi est ce que tu fais ça ? Si en plus tu en as honte pourquoi est ce que tu continues ? Je ne savais pas vraiment. Tu sais à quel point je suis tête en l’air. Je pensais que t’étais malade ou quelque chose comme ça… Je ne te juge pas hein, franchement je suis mal placée pour juger qui que ce soit. J’aimerais juste comprendre… »

Voilà Minnie qui s’engageait maintenant dans un monologue. C’est que si la jeune fille était déjà bavarde en temps normal, lorsqu’elle était préoccupée, stressée, enfin ce genre de choses, c’était encore pire. Minnie pourrait faire une bonne actrice si elle n’avait pas autant de mal à garder son sérieux. Puis en fait elle risquerait d’oublier tout le temps les paroles et de finir par inventer n’importe quoi avant de se faire renvoyer au bout de deux minutes. Non tout compte fait ce n’était pas une bonne idée. Mieux valait qu’elle reste photographe, elle était au moins à peu près douée pour ça et arrivait à garder son sérieux pendant plus de quelques minutes. Effort déjà surhumain pour Minnie.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Mar 12 Juil - 3:06

« Nastazià attends ! » Entendant Minnie m’appeler je ne bronchais pas, continuant de marcher alors qu’elle m’attrapa le bras pour me tirer, ou me ralentir dans ma marche pour fuir. « Je ne comprends pas… Tu es belle, tu as un super métier… pourquoi est ce que tu fais ça ? Si en plus tu en as honte pourquoi est ce que tu continues ? Je ne savais pas vraiment. Tu sais à quel point je suis tête en l’air. Je pensais que t’étais malade ou quelque chose comme ça… Je ne te juge pas hein, franchement je suis mal placée pour juger qui que ce soit. J’aimerais juste comprendre… » Me stoppant dans ma marche je la regardais longuement choquée et perturbée par sa phrase. Car j’étais belle je devais forcément avoir une belle vie et ne pas avoir besoin de me droguer ? Wow… Prend ça dans ta gueule Nastazià… Les larmes montant dans mes yeux je détournais rapidement le regard ne sachant pas quoi répondre, j’étais tout simplement vexée et perdue.

Pourquoi les gens pensaient que lorsqu’on est belle on se doit d’avoir une belle vie ? Puis qui dit que je suis belle ?! Ce sont eux qui le pensaient, pas moi ! Inspirant longuement en retirant mon bras de sa main qui me tenait fermement, je la regardais longuement avant de secouer franchement la tête comme déçue qu’elle puisse penser une chose pareille. Me mordillant la lèvre inférieure tout en reprenant ma marche je croisais les bras tout en soupirant longuement. Que répondre à ça ? Que faire ? Elle ne comprendrait pas, et parfois en fait, ça me gonflait de voir que les gens ne lisaient pas les journaux ou magazines people car je devais a nouveau tout expliquer, le pourquoi du comment et ainsi de suite…

« Ma beauté comme tu dis, n’a rien à voir la dedans ! La beauté ne fait pas tout ! J’ai une vie de merde ! » dis-je de façon sèche tout en continuant de marcher vers mon appartement d’un pas assez pressé tout en toussant faiblement sous la descente de la drogue me faisant clairement comprendre que la dépression et la souffrance allaient arriver. « Ecoute Minnie, j’ai ma vie… Elle est comme elle est ok ? Lis les magazines et tu verras que ma vie n’est pas si parfaite que ça, si je me drogue c’est que j’ai mes raisons, si tu crois que j’en suis fière détrompe toi ! » Rajoutai-je doucement en la regardant longuement tout en passant ma main dans mes cheveux tout aussi mal a l’aise. Je n’aurais pas du dire tout cela… Je n’aurais vraiment pas du !
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià Sam 23 Juil - 10:55

Bien sûr que la beauté ne faisait pas tout. Ce n'est pas ce que pensait Minnie en disant cela, elle n'était pas si superficielle. Sa mère était belle et pourtant elle était morte, des gens mauvais et aux physiques pas forcément gracieux vivaient parfois plus longtemps que des personnes biens. Il ne fallait chercher aucune logique dans les règles qui régissaient ce monde. Un monde de fou clairement. Mais avec un métier comme celui de Nastazià, qui était certes sûrement éprouvant, on devait être un minimum heureux non ? Surtout que c'est un métier de passionné et comme son amie avait un certain succès, jamais Minnie ne se serait imaginée qu'elle se droguait. La jeune fille ne comprenait pas comment on pouvait arriver à des extrémités pareilles : se droguer, devenir alcoolique... Elle s'était toujours imaginée qu'il fallait être la plus malheureuse des personnes sur Terre avec tout les malheurs du monde sur les épaules. Sinon comment expliquer qu'une personne veuille gâcher sa vie ? Déjà Minnie tolérait à peine la cigarette : ces simples mini bout de papier et de tabac pouvaient pourrir une vie en un clin d'oeil. Mais les gens en avaient apparemment que faire : on s'en fiche du cancer du poumon et de l'atmosphère qu'on pourrit avec ce poison. Oui la jeune fille était une militante pour l'écologie. Elle se voyait bien travailler à Greenpeace plus tard pour prendre en photos les atrocités de ce monde et pour essayer d'ouvrir les yeux à quelques personnes. Enfin, ce n'était pas aujourd'hui qu'elle sauverait le monde puis comme superhéroïne, on pouvait trouver mieux qu'elle...
Minnie fronça les sourcils – fait rare chez la jeune fille. Elle arborait les trois quarts du temps un sourire indéfectible. Elle aurait pu être l'égérie de Colgate avec son super sourire. Sauf aujourd'hui, à cette heure précise. Elle avait peut être vexée Nastazià avec ses paroles, mais Minnie l'était à son tour avec ce que venait de dire son amie.

« Aussi merdique que soit la vie, prendre des drogues n'arrangent jamais les problèmes ! Je ne suis pas là pour te faire la leçon, fais ce que tu veux. Je n'ai pas envie de lire les journaux pour lire des conneries et je n'ai pas non plus envie de te voir gâcher ta vie. Tu veux continuer à te droguer et à te lamenter ? Bien. Mais ne me demande pas d'être spectatrice et de tolérer ce que tu fais. »

Minnie se mordit l'intérieur de la joue. Elle n'aimait pas parler aussi durement. Ça lui faisait mal au cœur de voir son amie comme ça, vraiment. Elle serait prête à l'aider et à trouver un centre où on pourrait remédier à son addiction. Mais une chose était sûre : si Nastazià voulait continuer à se droguer, Minnie ne resterait pas à ses côtés sans rien faire et en tolérant son comportement. La jeune fille avait beau être gentille, naïve et tout ce que vous voulez, quand on parlait de choses sérieuses comme la drogue, elle ne l'était plus. Elle se passa une main dans les cheveux et regarda le sol quelques instants. Quand elle releva les yeux, elle prit à nouveau la parole, plus calmement cette fois.

« Si... Si tu as besoin d'aide, tu sais que je suis là... Je peux t'aider à trouver un centre ou un médecin si tu veux... »

Elle n'avait pas envie de voir son amie ruiner sa vie en se droguant. Car si elle semblait encore indemne des marques que pouvaient produire la drogue, Minnie avait déjà vu des reportages sur des gens qui se droguaient depuis tant d'années qu'ils avaient le visage déformé, qui était prêt à voler de l'argent pour pouvoir s'acheter encore et toujours de la drogue. Nastazià voulait-elle finir comme ça ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Monstre des marais •• with Nastazià

Revenir en haut Aller en bas

Monstre des marais •• with Nastazià

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-