It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez

People who say they sleep like a baby usually don’t have any.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptyLun 14 Mar - 19:09



People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Tumblr_lgny0yZiyW1qbsebco1_500

Il leva la tête.16h03. Et puis il sombra, de nouveau, la tête lourde. 16h32. Akshan enfonça sa tête entre ses mains, fermant ses yeux pendant quelques secondes, puis il se leva d'un bond. Muwgli pleurait, encore, toujours, il pleurait sans cesse, et Akshan manqua de tomber après s'être levé du lit trop précipitemment, étourdi. Il marcha, courut presque, jusqu'à la chambre de son fils, les cheveux en bataille et les yeux mi-clos. Il était frigorifié, et il avait mal au crâne, mais il arriva à temps pour sortir Muwgli de son lit et le serrer contre son torse. Ses sanglots s'estompèrent, progressivement, et de ses mains fébriles il vint chatouiller le cou de son père, qui lui déposa de petits baisers sur le front. A cela, Muwgli donna des coups de pieds dans le ventre d'Akshan « Bah alors qu'est ce qui t'arrive petite brute ? » Et la petite brute en question se remit à pleurer, tandis qu'Akshan soupirait en serrant Muwgli contre lui. « Laisse moi deviner, tu as faim c'est ça ? Tu es vraiment un estomac sur patte, franchement on se demande de qui tu tiens ... » Akshan jeta un oeil autour de lui après cette remarque, mais rapidement il se souvenu que Lena s'était absentée chez Fee et qu'elle rentrerait sûrement bientôt. Il enfila un pull à Muwgli qui commençait à greloter, puis il se dirigèrent vers la cuisine, et il l'installa dans son transat, tout en préparant un biberon de l'autre main. Il manqua de trébucher sur un stock de couche qui gisait sur le côté, se rattrapant à la porte du frigo de justesse. Muwgli pleurait toujours. Enfin la sonnerie du micro ondes se fit retentir et en quelques mouvements rapides Akshan avait attrapé son fils et ce dernier avait enfin cessé de pleurer, réchauffé par ce biberon réconfortant.
En théorie, il n'était pas censé avoir droit à un biberon à cette heure là, et Lena n'appréciait pas tellement cette habitude, mais il fallait bien avouer que leur fils était réellement le plus gourmand des bébés. Akshan se dirigea vers la chambre parentale et s'installa sur le lit, Muwgli confortablement installé dans ses grand bras, puis il prit enfin le temps de réfléchir. « Bon très bien, maman va arriver, je n'ai rien rangé du salon, pas envisagé de repas pour ce soir, et ... mer..euh, mince, ton bain, tu devais prendre ton bain plus tôt ! Tu aurais pu me le dire, chou, tu sais bien que papa travaille ce soir ! Oh lala ... » Muwgli termina son biberon sans grand difficulté, et Akshan se précipita dans la salle de bain, son bébé dans les bras, puis il entreprit de faire couler l'eau du bain. Il s'installa sur le carrelage, Muwgli étendu contre les genous pliés de son père, et les deux se chamaillèrent, le plus petit éclatant de rire tandis que son père lui dévorait le nez tel un lion. Muwgli était en pleine forme, alors qu'Akshan sentait la fatigue reprendre le dessus. Il remarqua à temps que le niveau de l'eau était suffisant, mais beaucoup trop chaud. « Allez viens mon chou, on va faire une sieste avec papa, le temps que le bain refroidisse. » Et de nouveau, accrochés l'un à l'autre, le père et le fils rejoignirent la chambre parentale où il s'installèrent. Il suffit de quelques secondes à Akshan pour sombrer de nouveau dans un sommeil léger, tandis que Muwgli s'amusait avec les cheveux de son père et l'un de ses jouets bruyant qui trainâit là. Il était presque 17h10, et Lena allait rentrer d'une minute à l'autre, seulement à Akshan n'avait pas eu le temps d'y songer, le sommeil avait été plus rapide. Joli spectacle que celui d'une maison en bordel, et d'un père quasi endormi, son fils en pleine forme dans les bras.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptyMer 16 Mar - 21:26



People who say they sleep like a baby usually don’t have any. 87199884123370 People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Luke-luke-pasqualino-14242720-100-100

« A toute à l’heure. » Lena embrassa Akshan avant de passer la porte puis partit. La première chose qu’elle sentit en sortant dehors c’était le froid. Ce froid qui n’en finissait jamais. Plus le temps passait, plus elle envisageait sérieusement l’hypothèse de s’exiler sur une île déserte ou au moins il ferait chaud pendant juste la durée de l’hiver. Migrer comme les oiseaux quoi. Elle croisa les bras prête à affronter le froid. Ce n’était plus la peine de se demander pourquoi elle ses déplaçait si peu.
Une heure plus tard, ou plus exactement quelques minutes qui lui avaient semblaient aussi longue qu’une heure, Lena arriva enfin chez Fee et se jura une fois entrée dans la maison de ne plus jamais en sortir sauf en cas d’extrême urgence – si elles remettaient le feu à la cuisine par exemple. « Okay, je t’assure que la prochaine fois c’est toi qui vient chez moi, on se croirait au pôle nord dehors et j’ai pas envie de me transformer en glaçon. » C’était la manière dont Lena avait salué son amie avant de la serrer dans ses bras.
Lena jeta un coup d’œil à sa montre en soupirant. Deux heures s’étaient écoulées depuis qu’elle était arrivée chez Fee et elle ne devrait pas tarder à rentrer. Elle jeta un coup d’œil dehors et fini par prendre son courage à deux mains. « Bon, si jamais je disparais, ne te pose pas de questions, c’est parce que je suis morte gelée. » Une fois n’était pas coutume, elle exagérait un peu – beaucoup, mais bon c’était comme ça. Elle ne s’éternisa pas plus longtemps et sortit à nouveau. Cette après-midi avait été un grand jour, elle venait de passer un moment avec Fee sans qu’il ne leur arrive rien de grave ni sans qu’elle lui demande un cadeau impossible à trouver, c’était assez rare pour être préciser.
Il était 17h15 quand Lena rentra de nouveau chez elle. Si elle s’était fier uniquement à ce qu’elle entendait, Lena aurait pu croire que l’appartement était désert. D’ailleurs en regardant autour d’elle, elle aurait pu le croire aussi. L’appartement était exactement dans le même était que quand elle était partie, et à ce moment-là déjà, elle avait du mal à marcher sans trébucher. Elle ramassa deux ou trois trucs en soupirant et les posa sur un meuble près d’elle. Elle ne s’était pas attendue à revenir et à trouver un appartement impeccable mais au moins un endroit où elle aurait pu marcher sans risquer de se tuer à chaque pas. Enfin, le salon était effectivement désert mais des bruits en direction de la chambre lui indiquèrent qu’il y avait bien des âmes vivantes sous ce toit.
Elle se dirigea donc tant bien que mal vers la dite chambre et trouva alors un spectacle quo aurait pu attendrir certaines personnes. Mais elle ne trouva pas ça attendrissant le moins du monde et cela ne fit que l’agacer un peu plus. Muwgli en pleine forme était en train de jouer dans les bras de son père tandis que ce dernier semblait bien endormit. Lena s’approcha, attrapa son fils dans les bras et lui fit un bisou. Ce n’est qu’après qu’elle reporta son attention Akshan qui à présent avait les yeux bien ouverts. « Alors, bien dormi ? » Il était difficile d’ignorer au ton qu’avait employé Lena que celle-ci était en colère.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptyVen 18 Mar - 19:44



People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Tumblr_lgny0yZiyW1qbsebco1_500

Et le pire était arrivé. Il s'était juré de faire un effort, ce soir, de ranger un peu le bordel monstre qui s'accumulait dans l'appartement, de s'occuper convenablement de son fils, en somme de faire plaisir à Lena qui était loin d'avoir une vie facile depuis la naissance de leur fils. S'occuper d'un enfant tout en ayant ses responsabilités d'adulte était des plus difficile. Et pourtant on leur avait dit, avant que le petit naisse, et ils l'avaient vu, en observant Fee et ses jumeaux, mais jamais, oh ça non, jamais, ils n'auraient pu réaliser la patience et les efforts que demandaient un petit bout de chou comme Muwgli. Akshan savait, il se rendait complètement compte que par moments, Lena était à bout de nerfs, mais elle ne cillait jamais, il l'avait toujours admirée pour ça, elle était si ... forte ! Et lui, il se donnait toujours à fond, lui aussi, mais ces derniers jours ils commençait à s'essouffler, visiblement dépassé par les évènements. Il en arrivait à ne plus avoir de patience, à céder devant chaque difficulté et à ne pas prendre le temps de faire des choses correctement, contrairement à Lena, qui, comme toujours, semblait ne pas être dépassée par les évènements. Et pourtant il avait senti dans ses expressions, dans ses paroles, dans son regard, qu'elle aussi commençait à être dépassée, mais il la connaissait assez pour savoir qu'elle ne se laisserait jamais abattre, mais qu'au fond elle contenait toute cette difficulté.
Et ce soir là, Akshan n'avait vraiment pas agi comme il aurait du. En tant que père, il aurait du prendre les choses en mains, s'efforcer de reprendre le dessus et de montrer qu'il était responsable, apte à s'occuper de la maison et de leur fils, et pourtant ... Non, c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase, il n'avait pas été à la hauteur, même s'il avait voulu montrer à Lena son soutien, lui montrer qu'elle n'était pas la seule à être forte, il avait échoué. Il était le plus faible, il était épuisé, il avait tenté de le cacher mais en vain, il n'était décidément pas capable. Lena était là, au dessus de lui, Muwgli dans les bras, et lui il était allongé, étendu sur le lit, il se sentait honteux, déshonoré, il se releva d'un geste, se trouvant alors assis, comme cela lui redonnait un peu de fierté. « Je euh ... Je ne dormais pas, non non, je fermais juste les yeux un instant, un mal de crâne ... Enfin, je ... tu... Comment vont Fee et toute sa troupe ? » Il se leva alors, d'un bond, remettant ses cheveux en ordre, et clignant des yeux rapidement comme pour se redonner un peu de vivacité. Il s'agita inutilement, rangeant ça et là des vêtements qui trainaient, posant le jouet de Muwgli à trente centimètres de son endroit initial. Il songea un instant à orienter la conversation sur le repas et il se souvint alors qu'il n'avait rien préparé. Il était dans une mauvaise posture, mal à l'aise, toujours honteux, et il resta là, bêtement, droit devant Lena et leur fils qui, toujours aussi enjoué, était le seul à sourire et à redonner un peu de gaieté à cette atmophère froide.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptySam 19 Mar - 18:14



People who say they sleep like a baby usually don’t have any. 87199884123370 People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Luke-luke-pasqualino-14242720-100-100

Dans le fond ce n’était pas grand-chose, juste un appartement en désordre et lui qui s’était endormi avec son fils bien réveillé dans les bras. C’est ce que Lena essayait de se dire pour se calmer ne serait-ce qu’un tout petit peu. Mais ça ne marchait pas. Pas du tout même. Parce que pour elle, c’était tout sauf pas grand-chose, c’était comme la goutte d’eau qui faisait débordé le vase. Elle avait cette sensation depuis longtemps, celle d’être fatiguée et à bout. Pourtant jusque là elle avait fait de son mieux pour se contrôler et ne pas s’énerver pour le moindre petit détail. Or aujourd’hui, elle n’était pas décidée à faire cet effort. « Je euh ... Je ne dormais pas, non non, je fermais juste les yeux un instant, un mal de crâne ... Enfin, je ... tu... Comment vont Fee et toute sa troupe ? » Il fermait juste les yeux un instant… Lena inspira un grand coup histoire de ne pas penser au fait qu’en plus de n’avoir vraiment pas assuré il la prenait maintenant pour une imbécile. Elle n’avait jamais entendue argument de défense si peu crédible. Néanmoins, elle ne dit rien, elle resta là silencieuse avec Muwgli dans les bras à le regarder s’agiter pour rien. « Ca ne sert à rien ce que tu fais là. » C’était une simple constatation. Il pouvait s’agiter autant qu’il le voulait, ça n’avancerait à rien dans le rangement qu’il n’avait pas fait et ça ne la mettrait pas de meilleure humeur.
Elle se déplaça jusqu’à la table de chevet à côté de son lit et attrapa un paquet d’aspirines qui y trainaient. « Pour ton mal de crâne. » Même si bien sûr, elle n’y croyait pas. Elle lui tendit le paquet et le silence se fit de nouveau. Seul Muwgli ne semblait pas se rendre compte de la tension présente dans la pièce. Lena le regarda quelques secondes mais cela ne suffit pas à la faire sourire. C’était sûrement difficile à croire maintenant, mais quelques minutes plus tôt, avant qu’elle ne rentre dans l’appartement, elle avait été d’excellente humeur. Et à ce moment-là, elle croyait vraiment qu’ils allaient passé une bonne soirée. Elle se souvint vaguement qu’Akshan, dans une tentative de changer de sujet, avait demandé comment allaient Fee et les autres et elle décida de lui répondre avant que le silence ne devienne trop pesant. « Enfin, puisque ça t’intéresses tant, Fee et les autres vont bien. » Elle n’ajouta rien d’autres et encore une fois ils se trouvèrent à se regarder en silence.
Lena se décida enfin à bouger parce que ça ne servait vraiment à rien de rester là comme ça. « Enfin, je suis désolé de t’avoir réveillé hein. Tu peux te rendormir, moi je vais m’occuper de Muwgli et du reste. » Elle n’attendit aucune réponse et tourna les talons le laissant seul dans la chambre. Au salon, elle posa Muwgli dans son parc et fit un tour rapide de la pièce. Elle avait dit qu’elle s’occuperait du reste mais à vari dire, elle savait qu’elle n’était pas capable de faire quoique ce soit. Elle était trop furieuse pour ça. Et si elle avait quitté la chambre c’était avant tout pour ne pas lui dire ce qu’elle pensait à ce moment précis parce qu’elle ne pensait pas que ça servirait vraiment à grand chose à part à la fatiguée encore plus.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptyMar 22 Mar - 18:55



People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Tumblr_lgny0yZiyW1qbsebco1_500

Akshan sentit ses joues rosir suite à la remarque de Lena. Oui, il le savait, que ça ne servait strictement à rien de déplacer des objets d'un endroit à un autre sans but précis, il en était pleinement conscient, et pourtant Lena lui avait déclaré clairement les choses, comme pour l'humilier encore plus. Il soupira, contenant son énèrvement croissant, de façon à garder son calme pour ne pas dire quelque chose de déplacé, vu la situation déjà peu propice à ce genre de remarques. Lena n'était pas contente, il ne voyait tout de suite dans son regard, pas la peine d'en rajouter une couche. Et puis Lena lui tendit gentillement la boîte d'aspirine qui traînait là ( à croire qu'ils s'en servaient assez souvent, bébé oblige ) et il l'accepta difficilement, en tentant de rester droit et inexpressif. Certes, la phrase qu'il venait de prononcer semblait être une excuse toute faite tirée d'un manuel pour novices, mais au fond, il avait vraiment mal à la tête. Pas au point de dormir et de laisser la maison comme un champ de bataille, mais tout de même. C'est ce pourquoi il saisit rapidement la boîte de médicaments, tandis que Lena répondait enfin à sa remarque sur Fee et ajoutait qu'elle allait s'occuper de Muwgli. Le cynisme de Lena était clair et Akshan n'eut aucun mal à le comprendre. Elle était énervée, alors elle s'adonnait à lui lancer des piques d'apparence sympatiques, qui derrière cachaient des pensées bien plus noires. Il détestait ça. Il détestait complètement, et totalement ça, il haïssait le fait que Lena lui balançe ce genre de remarque, alors il se précipita vers la cuisine, médocs en main, tandis qu'elle allait vers la chambre de Muwgli, de façon à ne pas exploser et à garder son sang-froid. Il avait mal agi, il le savait, mais il haïssait la façon dont Lena lui faisait comprendre son mécontentement, plus que n'importe quoi. Arrivé dans la cuisine il tira un verre de l'étagère qu'il remplit d'eau, et il jeta sans vraiment faire attention une aspirine à l'intérieur du verre. Il attendit quelques secondes, guettant la moindre remarque de Lena, l'oreille tendue, prêt à bondir et à répliquer, des justifications déjà toutes prêtes, mais Lena ne prononça pas un mot, et il vida son verre d'un trait, grimaçant quelque peu en sentant le goût écoeurant du médicament.
Et puis il fronça les sourcils, ouvrant ses yeux comme jamais, et il se frappa la main contre le crâne. La bain. Ce foutu bain, il avait oublié. Comme tout le reste. Il devait être froid, à l'heure qu'il était, et suite à leur (grande) petite sieste. Sauf qu'à cet instant, Lena ne le savait pas. Elle devait encore croire que le petit bout était tout propre et que son père s'était occupé dignement de lui. Que faire maintenant ? Lena finirait bien par le découvrir, et il savait que si cela arrivait il passerait un mauvais quart d'heure, vu l'état de fatigue et d'énèrvement dans lequel ils se trouvaient tous deux. Il marcha à tâtons vers la salle de bain, sans vraiment savoir ce qu'il y ferait, jetant un rapide coup d'oeil à la chambre du petit qui se trouvait juste en face.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptySam 26 Mar - 1:04



People who say they sleep like a baby usually don’t have any. 87199884123370 People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Luke-luke-pasqualino-14242720-100-100

Lena était à peu près à mi-chemin entre la cuisine et le canapé lorsqu’Akshan fit de nouveau son apparition dans le salon. Il n’avait apparemment pas cru bon de se rendormir, heureusement pour lui d’ailleurs parce que Lena aurait difficilement apprécié qu’il le fasse. Elle le regarda sans un mot passer devant elle pour se rendre à la cuisine et prendre un verre pour se servir de l’aspirine. Certes, il n’avait peut-être pas menti tant que ça en disant qu’il avait mal à la tête, mais dans le fond, cella ne changeait pas grand-chose. Et même si elle ne disait rien, elle savait qu’il aurait suffit qu’Akshan la regarde pour savoir exactement ce qu’elle pensait. Enfin même pas, elle était certaine qu’il pouvait savoir exactement ce qu’elle pensait d’où il était et sans même la regarder. Elle se détourna et se demanda l’espace d’une seconde s’il ne valait pas mieux qu’elle reparte, parce que vu comment s’était parti, ils allaient se prendre la tête au moins une fois avant de la soirée. Pour l’instant elle ne disait rien et lui non plus, mais en général ça ne durait pas. Quoiqu’il en soit, elle chassa cette idée dès que son regard se posa sur Muwgli, s’il prenait l’envie à Akshan de refaire un petit somme, il valait mieux qu’elle soit là.
Elle cessa de prêter attention à ce que faisait Akshan dans la cuisine été se dirigea vers le parc de son fils. Elle prit ce dernier dans ses bras et réussit à sourire. Ce dernier avait l’air tellement à l’écart de la mauvaise ambiance qu’elle pouvait difficilement faire autrement. Elle resta là de longues minutes, debout avec son fils dans les bras avant de se soucier à nouveau de savoir comment leur soirée aller se finir. Elle aurait aimé répondre bien à ça mais un nouveau regard autour d’elle chassa cette réponse absurde de sa tête. Elle soupira et, Muwgli toujours dans les bras, se dirigea vers la direction qu’avait prise Akshan. Elle le trouva entre la salle de bain et la chambre de Muwgli. Elle fronça les sourcils avant de jeter un coup d’œil dans la chambre. « Mais tu fais quoi là ? » Certes, contrairement à un peu plus tôt, son ton était dénué de toute accusation ou autre mais il n’était pas sûr qu’Akshan apprécie qu’elle soit encore à lui poser des questions et qu’elle ne le laisse pas en paix. Sans attendre de réponse, elle alla dans la salle de bain, plus pour passer le temps que pour aller chercher quelque chose réellement. Elle ouvrit rapidement le placard, le referma sans avoir rien touché et avant qu’elle ne sorte, son regard tomba sur le bain coulé. « Dis-moi… Tu lui as donné son bain au moins ? » Elle était à nouveau dans le couloir et elle venait de poser la question la plus inutile du monde étant donné qu’elle connaissait déjà la réponse. Un regard sur Muwgli et un autre sur Akshan avait suffit à lui faire comprendre que ce n’était clairement pas le cas. « T’as vraiment rien fait en fait ... » Tout compte fait, elle aurait peut-être mieux fait de repartir quand il en était encore temps.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptyJeu 7 Avr - 17:30



People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Tumblr_lgny0yZiyW1qbsebco1_500

Akshan se stoppa net, pris sur le fait. Tel un voleur échouant sa tentative de cambriolage il venait de se faire prendre la main dans le sac, alors qu'il s'apprêtait à aller jeter un oeil à la bagnoire. Une vague de culpabilité envahit ses yeux, et il sut, à cet instant, que Lena avait d'ores et déjà perçu ces lueur douteuse dans son regard, il savait que c'était trop, il savait qu'à présent la soirée s'annonçait mal. Akshan n'eut pas le temps d'imaginer une excuse que déjà Lena se dirigeait vers la salle de bain, bébé en main, l'air décidé et les sourcils fronçés. Elle savait, elle savait que quelque chose clochait. Et son regard se posa sur la baignoire, elle vit le bain, regarda Akshan, Muwgli, marqua une courte pause, puis lança la phrase fatidique. Non il ne lui avait pas donné son bain. Oui, il était coupable. Il n'y avait rien à répondre, il savait que Lena n'attendait de réponse, il savait qu'elle n'attendait rien de plus, qu'Akshan en avait déjà fait trop. Ce dernier inspira une grande bouffée d'air, encore un peu dans les vapes, et passa sa main sur sa nuque, en faisant mine de réfléchir, l'air gêné. Il ne savait que dire. Il savait que maintenant Lena pourrait exploser à tout moment, il la connaissait. En soi tout ce qu'il avait fait ( ou qu'il n'avait pas fait, plutôt ) n'était pas le genre de souci à créer des conflits monumentaux, mais c'était l'accumulation de tous ces petits éléments qui faisait rager Lena, et qui ferait rager n'importe qui. Vraiment, à ce moment là, il ne savait que dire, il se demandait s'il valait mieux pour lui de se justifier, ou s'il devait songer à se réfugier dans sa mutinerie pour éviter de balançer des excuses inutiles. Mais après réflexion, il ne pouvait définitivement pas rester là, à la regarder, l'air innocent, il devait dire quelque chose, n'importe quoi. « Je ... j'allais le faire,je t'assure, j'ai juste eu ... euh ... enfin » Il ne parvint pas à évoquer sa courte sieste de nouveau, rien ne servait de remuer le couteau dans la plaie. Il se tut, baissa les yeux un instant. Il s'en voulait, vraiment, et il avait honte. Il était peu fier d'avoir si lamentablement échoué, d'avoir été faible, de ne pas avoir dignement accompli son statut de père, son statut d'homme, en fait. Il se sentait rabaissé, et en même temps il se sentait mal d'avoir déçu Lena. Il aurait du se taire, il aurait pu se taire mais tous ces sentiments grandissaient en lui, jusqu'à ce qu'il devienne passablement énervé. Ce n'était pas le moment d'être énervé, il avait tort et il le savait, mais cet énervement était susceptible de lui faire dire des choses qu'il ne pensait pas. Mais il en avait marre, il était épuisé par ce rythme de vie, par ces responsabilités, par le regard accusateur de Lena, par tout cela, il avait envie de crier, de hurler qu'il s'en foutait de ce fichu bain, de cet appart sans dessus dessous, et de tout le reste. Il chercha un brin de réconfort dans le regard de Muwgli, qui, toujours enjoué, s'amusait avec une mèche blonde de sa mère. Il ne quitta pas le regard de Muwgli, comme s'il s'y accrochait par peur de tomber dans une crise de nerfs exagérée. Il savait qu'il était au bord de s'énerver démesurement,et il pria intérieurement pour que Lena n'en rajoute pas une couche, ou bien il savait qu'il allait craquer.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptyLun 18 Avr - 11:10



People who say they sleep like a baby usually don’t have any. 87199884123370 People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Luke-luke-pasqualino-14242720-100-100

Il restait là, devant elle. Elle ne savait pas ce qu’il pouvait bien penser à ce moment précis et ça lui était égal. Elle attendait quelque chose, n’importe quoi, de toute manière peu importe ce qu’il dirait, elle savait que sa colère exploserait d’un moment à l’autre. Mais elle voulait quand même qu’il dise quelque chose au lieu de rester planté comme un parfait imbécile à se taire devant elle. Parce que ça, c’était pire que tout, et elle avait vraiment envie de le frapper à ce moment-là, lui donner une bonne claque pour qu’il réagisse ou un autre truc dans ce genre-là. En fin de compte, c’était sûrement une chance pour Akshan que Lena tienne Muwgli dans ces bras à ce moment-là. « Je ... j'allais le faire,je t'assure, j'ai juste eu ... euh ... enfin » Il avait là, une bien piètre manière de se défendre. En même temps, il n’avait aucune excuse, parce que s’il n’avait pas donné son bain à Muwgli c’est parce qu’il était trop occupé à dormir sur le lit, elle le savait parfaitement. D’abord, elle ne dit rien, son expression de visage ne changea pas le moins de monde et elle était certaine que sa colère se lisait très largement dessus. Elle n’était pas sûre de ce qu’il valait mieux qu’elle fasse maintenant, elle était partagée entre l’envie de tourner les talons et de s’en aller. Le laisser tout seul quoi, avec sa honte, sa colère, ou n’importe quoi d’autres qu’il pouvait ressentir à ce moment précis. Sinon, elle pouvait juste s’énerver un bon coup ce qui lui ferait le plus grand bien. Dans les deux cas, elle ne pouvait pas rester encore là, comme ça, bien longtemps. «Tu as quoi ? … Oublié ? … Préféré aller piquer un petit somme plutôt que t’occuper de ton fils ? … » Le fait était que, même si elle avait choisi de tourner les talons et de partir, ça n’aurait en rien apaisé sa colère et elle serait revenue tout aussi furieuse. En soit, le fait qu’elle explose était inévitable. Elle se moquait bien d’être injuste dans ce qu’elle allait bien pouvoir dire, de pouvoir le blesser, qu’il s’énerve lui aussi. Elle était fatiguée, très fatiguée et à bout de nerfs et cela n’arrangeait en rien al tendance qu’elle avait à s’énerver facilement. « Mais ce n’est pas comme si c’était grave, comme si moi aussi j’étais fatiguée. Pourtant, il n’y a que toi qui fais la sieste quand tu dois t’occuper de Muwgli. La prochaine fois, je n’irais pas chez Fee, je resterais là et je rangerais l’appartement. Et après je donnerais son bain à Muwgli pendant que toi tu feras tout ce que tu veux pendant ce temps. Ca te va comme idée hein ? Enfin je ne vois pas pourquoi je te demande, ça ne peut que t’aller. » Elle se tut et lui lança un regard noir, enfin si c’était possible qu’elle le regarde pus noir que la manière dont elle le regardait auparavant. Si elle n’avait pas été si énervée, elle se serait sûrement rendu compte à quel point elle se montrait injuste dans ce qu’elle disait. Parce qu’il s’était endormi une fois, il n’avait pas fait ce qu’il devait faire une fois et que cela suffisait à chasser tout le reste.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptyMar 19 Avr - 11:02



People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Tumblr_ljpeavTzwy1qeitplo1_500

Forcément, elle avait trouvé quelque chose à répondre. Il fallait s'y attendre. Après une telle succession de déception, Lena ne pouvait pas rester calme et lui pardonner ses erreurs. Elle avait son caractère, mais outre cela n'importe quelle personne dans cette situation aurait réagi de la sorte. Akshan fit d'abord le choix de ne pas répondre, à la suite de sa première remarque, se contentant de la fixer tandis qu'il voyait grandir en elle une espèce dl'énèrvement mélangé à de la fatigue. Il baissa les yeux, fixant alors son fiston qui ne comprenait strictement rien à la situation, toujours enjoué et presque rieur. Akshan le jalousa un instant, il aurait voulu, lui aussi, être capable de rire et de sourire à cet instant, mais malheureusement il était loin de pouvoir à nouveau être dans cet état, car plus Lena parlait, plus il se sentait coupable mais diablement persécuté alors qu'au final il avait juste échoué une fois. Peut être en faisait elle trop, sûrement même. Mais elle était fatiguée, elle aussi, au fond elle aurait aimé pouvoir faire une sieste, peut être, et il se sentit réellement coupable d'avoir été plus lâche qu'elle. Lena reprit la parole. Cette fois, elle s'énervait vraiment. Elle exagérait même. Akshan fronça les sourcils au fur et à mesure qu'elle parlait. Il ne pensa plus aux circonstance atténuantes de Lena, à son état de fatigue, à tout ça. Il pensa juste qu'elle était terriblement injuste et ne put retenir ses paroles qu'il aligna sans s'arrêter « Arrête de plaisanter, tu veux ! J'ai pas fait exprès de m'endormir, je suis pas très fier de ça, mais c'est normal d'être épuisé non ? Et puis oui, je sais, que toi t'es extraordinaire, t'es capable de rester en pleine forme pendant 48 heures sans dormir, tout en gardant le sourire et en étant bonne humeur, ok ! Excuse moi de pas t'arriver à la cheville Lena, excuse moi d'échouer, excuse moi de pas être un superman ! » Il répondit à son regard noir par un autre regard noir, et s'en voulut d'avoir haussé le ton devant son fils, qui le fixait maintenant les pupilles écartées. Le pauvre petit ne comprenait pas tellement ce qui se passait, et pourquoi son père auparavant si calme ( si endormi surtout ) semblait alors s'agiter comme une pile éléctrique. Akshan contempla Lena, sans rien ajouter de plus. Il aurait pu ajouter des tas de choses mais il savait qu'il aurait été méchant, alors il fit un effort considérable pour se taire, sans cesser de la regarder.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptyJeu 21 Avr - 19:03



People who say they sleep like a baby usually don’t have any. 87199884123370 People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Luke-luke-pasqualino-14242720-100-100

Lena s’en voulait. Elle ne s’en voulait pas de s’être énervée non, elle était tellement sûre d’elle et certaine d’avoir toutes les raisons du monde d’être énervée qu’elle ne pouvait pas s’en vouloir pour ça. Elle ne s’en voulait pas non plus de s’être montrée injuste avec Akshan, parce qu’elle savait que c’est ce qu’elle avait été. Les paroles de ce dernier avaient suffit à le lui montrer. Elle s’en voulait juste de s’être énervée ainsi alors que Muwgli était juste là, entre eux. Il avait arrêté de jouer avec ses cheveux et semblait avoir remarqué que quelque chose clochait. Néanmoins, ce n’était pas parce qu’elle s’en voulait, qu’elle n’était plus énervée. Si les paroles qu’avaient prononcées Akshan lui avaient montré qu’elle avait été injuste, elles n’avaient pas pour autant diminuer sa colère. Et Lena du faire un grand effort pour ne pas répliquer aussitôt à ce qu’il avait dit. Il n’avait pas fait exprès de s’endormir, disait-il. Encore heureux, sinon il aurait été encore pire que ce qu’elle pensait actuellement de lui. Quant au reste, elle n’avait jamais prétendu être extraordinaire, elle savait qu’elle ne l’était pas, loin de là et elle le trouvait gonfler de dire ça. Elle ne lui demander pas non plus d’être superman, elle lui demandait juste de rester éveiller quelques heures quand il était seul avec son fils, rien de plus. Après le rangement tout le reste, ça n’avait pas d’importance. C’était tout ce qu’elle aurait voulu dire mais qu’elle retint après avoir regardé de nouveau son fils. Ils étaient tous les deux énervés et cela ne servait à rien d’en rajouter. Pas maintenant en tout cas. Ni plus tard d’ailleurs, ça ne mènerait pas grand-chose. Elle resta silencieuse plusieurs minutes, hésitant entre ce qu’elle pouvait dire ou en pas dire. Finalement, elle finit par reprendre la parole un peu plus hésitante que plus tôt. « Je ne te demande pas d’être superman, je ne te l’ai jamais demandé. Je voulais juste… ça n’a pas d’importance. » Elle se tut et soupira. Elle ne savait même pas pourquoi elle avait pris la peine de reprendre la parole. Elle ne voulait pas avoir à se justifier. Pourtant c’était ce qu’elle avait l’impression d’être en train de faire. Elle se sentait mal alors qu’à la base, elle n’avait rien fait de mal, rien demander. « Enfin... je..., désolé. » C’était sûrement le pire de tout, elle venait de s’excuser. Enfin s’excuser, elle avait dit qu’elle était désolé certes, mais son ton sec tranchait nettement avec ses paroles. C’était juste sa manière à elle de mettre fin à cette discussion qui ne menait à rien. Elle ne bougea pourtant pas d’un millimètre.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptySam 23 Avr - 19:01



People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Tumblr_ljpeavTzwy1qeitplo1_500

« Tu voulais juste quoi ?» Mais c'était trop tard, à présent. Beaucoup trop tard, Akshan était véritablement remonté. Pas contre Lena, ni contre son fils, contre lui-même en partie mais surtout il était à bout de nerfs a cause de l'accumulation de stress et de fatigue. Alors quoi qu'elle dise, quoi qu'elle tente de faire, Akshan était prêt à bondir, à répliquer avec l'air le plus hautain qui soit, sans accepter un quelconque reproche de plus. Il était énervé, lui d'ordinaire plutôt calme et peu susceptible, il était vraiment très énervé. Il n'eut pas le temps de se demander pourquoi il l'était autant, il n'eut pas le temps de se dire qu'il éxagérait Il n'eut pas le temps de voir à quel point son tempérament habituellement très dérisoire s'était eclipsé pour laisser place à une bête enragée. Akshan avait rarement était comme ça, et il pouvait compter sur les doigts de sa main le nombre de fois où il s'était énervé ainsi avec Lena. Cela avait du arriver une fois. Mais cette fois là, c'était l'aboutissement de semaines et de semaines de fatigue, du boulot de parents, tout ça qui enfin sortait, d'une telle lançée qu'Akshan ne remarqua même pas la tentative de Lena qui, bien plus maître d'elle-même, tentait de calmer la situation en s'excusant. Il n'avait pas envie d'entendre ça, il n'avait rien envie d'entendre, en réalité, il avait besoin de dire tout ce qu'il pensait, il ne pouvait plus garder tout cela pour lui, il avait comme la nécessité de dire tout ça. Alors il répondit, il répondit sans baisser le ton. Il n'avait rien contre Lena, il n'avait rien contre personne, il laissa juste aller ses paroles là où elles devaient aller. « T'excuser de quoi ? Mais t'as rien fait, Lena, rien ! Ou plutôt, si, tu as tout fait, justement ! T'es une mère super, t'es tellement parfaite, on dirait que ... que, que t'as été faite pour ça, tu t'y prends tellement bien avec Muwgli ! Tout vient naturellement, sans que tu fasses des efforts, tout est si ... facile ! Et moi, moi je te regarde et je me dis que je suis vraiment un boulet, que j'arrive à rien, que je dois tout apprendre et que je prends des semaines avant d'arriver à faire un truc que tu maîtrises depuis des mois ! Je suis son père, je devrais ... je devrais, je sais pas, je devrais être fort, je devrais avoir le contrôle ! Et tu sais, c'est horrible de se sentir dépassé, parce que c'est mon fils, je dois pas être dépassé, je dois toujours être là pour lui, toujours maîtriser la situation. Qu'est ce que Muwgli va penser d'un père si ridicule, incapable de soutenir de sa mère, de gérer les situations difficile ? ... Non, franchement je ... » Il marqua une pause, il était essoufflé. Il parlait sans comprendre, sans s'arrêter, les mots venaient avant même qu'il puisse réfléchir à ce qu'il disait. Il fixa les yeux de Lena, et avant même qu'elle dise quoi que ce soit, il enchaîna « Je sais que tu vas dire que je me rabaisse pour rien, que " ne pas être à la hauteur " est une expression inventée par les gens mais que, blablabla, tout le monde est capable de faire quelque chose mais non, non, c'est faux ! C'est vraiment utopique comme vision, parce que y a plein de gens qui sont nuls, qui sont vraiment inutiles, même s'ils veulent vraiment y arriver. » A ce moment là, il ne pris pas vraiment le temps de réfléchir à ce qu'il venait de dire. Il savait qu'il avait beaucoup parlé, il ne savait plus vraiment pourquoi il s'était énervé en somme, et il baissa alors les yeux pour fixer un coin du plafond, se calmant enfin un peu.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptyMar 26 Avr - 12:30



People who say they sleep like a baby usually don’t have any. 87199884123370 People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Luke-luke-pasqualino-14242720-100-100

Sa tentative de mettre fin à la discussion s’était révélé vaine. Ca n’avait rien de bien étonnant vu l’état d’énervement dans lequel était Akshan, même si elle ne l’avait pas remarqué tout de suite. Elle en était en grande partie responsable d’ailleurs, si elle n’avait pas cherché autant à montrer autant son mécontentement, les choses ne se seraient pas passées autrement. Mais là, elle n’était pas d’humeur à se sentir responsable de quoique ce soit, surtout de la crise que faisait Akshan actuellement. Elle l’écouta parler sans l’interrompre une seule fois. Apparemment, il avait l’air d’avoir des choses à dire, beaucoup même. C’était comme si, tout ça attendait depuis longtemps d’être dit et que cela sortait enfin. Mais ce n’était pas le bon jour, pas le bon moment. Une autre fois, Lena aurait sûrement cherché à rassurer Akshan, lui dire que non il n’était pas nul, ni inutile, parce que c’était la vérité. Mais aujourd’hui, elle n’avait aucune envie de faire tout ça. Pourtant ça aurait sûrement été la chose la plus appropriée à faire, c’était peut-être ce qu’il avait besoin d’entendre. Elle n’en savait rien en fait, elle n’avait jamais su quoi faire dans ce genre de situation. En général, elle se contentait de rester là sans rien dire. Et pour ne pas déroger à la règle, c’est ce qu’elle faisait encore aujourd’hui.
Lorsqu’Akshan avait fini de parler, le silence s’était installé dans la pièce à tel point que s’il y en avait eu une, on aurait pu entendre une mouche volée. Au bout de plusieurs minutes, Lena se décida enfin à dire quelque chose. « C’est bon, tu as fini là ? » Ce n’était sûrement pas la meilleure chose à dire mais c’est tout ce qu’elle avait envie de dire. Et tant pis, s’il n’appréciait pas. Elle aurait sûrement pu lui dire qu’il n’était pas si ridicule, comme il le disait, pas inutile et que ce n’était pas possible de tout contrôler ni de tout maîtriser, c’était comme ça, parfois les choses nous dépassaient. Mais elle n’en avait pas envie. Elle savait qu’elle ne serait pas capable de dire une seule de ces choses sans s’énerver à nouveau et elle ne voulait pas gâcher les efforts qu’elle faisait pour rester calme maintenant. Elle fixa le sol un moment, et puis elle inspira profondément avant d’essayer de parler en restant la plus calme possible. « Evidemment que je vais te dire que tu te rabaisses pour rien. Et oui, tout le monde est capable de faire quelque chose. Tu n’es pas inutile, ni nul et tu te débrouilles bien. » Elle se tut quelques instants, à sa grande surprise, elle avait vraiment réussit à chasser toute trace d’énervements dans ses mots et ils sonnaient presque doux. C’était plus facile qu’elle le croyait en fin de compte. Elle posa son regard sur lui avant de reprendre la parole. « Tu ne peux pas toujours tout maîtrisé, ce n’est pas possible. Et puis… tu es un bon père Akshan. C’est vrai. Et je ne suis pas tellement parfaite comme tu dis. Moi aussi parfois je me sens nulle, j’ai l’impression de tout faire de travers, de n’arriver à rien. » Sauf qu’elle elle ne le disait jamais, elle le gardait pour elle parce qu’elle avait toujours fonctionné comme ça et elle se montrait plus exigeante et plus dure envers les autres. Sûrement trop. En tout cas, elle se rendait compte maintenant à quel point elle avait été injuste avec Akshan dans ce qu’elle avait dit plus tôt. Sa colère était partie aussi vite qu’elle était venu et si les raisons de son énervement étaient légitimes, ce qu’elle lui avait dit ne l’était pas. « J’ai été injuste avec toi... »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptyVen 29 Avr - 21:15

People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Tumblr_lk1ratrPCf1qbofhao1_500



    Il avait fini, oui. Il ne dit rien de plus, se contentant de rester là, le regard vide. Il ne voulait plus croiser celui de Lena, il n'avait pas envie de faire un seul mouvement, il restait juste là, soulagé, délivré, enfin, il sentait sa tête vide et ça lui faisait un bien fou. Il avait parlé, pas au point de hurler mais il avait enfin dit tout ce qu'il avait à dire, et il se sentait vraiment bien. Il était redevenu calme en l'espace de quelques secondes, tandis que Lena tentait de combler le silence curieux d'Akshan en tentant de trouver les mots. Et les mots elle les avait toujours, elle avait les bons mots, ceux qu'il lui fallait. Il cligna des yeux comme pour revenir à la réalité et il l'écouta attentivement. Et le soulagement laissa place à la culpabilité. Lena tentait de lui trouver des excuses, elle était si merveilleuse de faire ça, après tout ce qu'il avait dit, sans même faire attention à ses paroles. Il se mordillit la lèvre. Il aurait pu dire ce qu'il avait sur le cœur d'une façon beaucoup moins aggressive, avec d'autres mots, sûrement, mais il avait tout balançé comme si Lena avait fait quelque chose de mal. Il ne voulait pas qu'elle croit ça, et à présent qu'il n'avait plus aucune rage en lui il s'en voulait terriblement. Il attendit que Lena achève ses paroles, passa une main dans ses cheveux en bataille et tout en parlant il s'approcha de Lena et de leur fils qui s'était tut depuis un moment, attentif à la discussion. « Je … Je... excuse moi je me suis emporté, j'ai exagéré, c'était stupide … Je veux dire, c'est normal de ne pas tout réussir, seulement tu sais que j'ai tendance à être toujours trop défaitiste et … enfin … » Il attrapa Muwgli des mains de sa mère, le sourire aux lèvres, il le colla contre son torse et déposa de doux baisers sur le sommet de son crâne, tendrement. « J'ai tendance à oublier que le plus important, c'est pas de savoir mettre des couches mieux que personne, mais juste le fait d'aimer ce bout d'chou plus que tout. » Il porta Muwgli a hauteur de ses yeux, lui fit un sourire et l'embrassa sur le nez, jetant un œil à Lena qui n'avait pas bougé. Il fit un pas en avant et posa Muwgli dans son parc, et ce dernier empoigna immédiatemment une voiture en plastique, donnant des coups contre les barreaux. Akshan le contempla un instant, le sourire aux lèvres, avant de concenter son regard vers Lena, et de reprendre « T'as pas été injuste, c'est normal comme réaction … On est tous les deux pas mal épuisés et un peu à bout de nerfs …» Il la regarda un instant, ses yeux croisèrent les siens et il oublia complètement ces quelques secondes auparavant où il était totalement énervé. Il la regarda, les yeux brillants, encore, et il se dit qu'il l'aimait vraiment comme un dingue. Il se sentait bien maintenant, il se sentait mieux, la tempête avait été courte mais intense, et à présent il avait juste envie d'oublier et de sentir que tout allait bien. Il n'en pouvait plus de rester là, comme un idiot, devant elle . Il la contempla encore un instant, fit un sourire timide et osa un pas vers elle, puis un deuxième, pour enfin passer ses bras autour de sa taille et la serrer contre lui. Il enfouit sa tête dans son cou, humant son odeur qu'il aimait tant, et murmura près de son oreille. « Excuse moi. » Il ressera son etreinte. Il se demandait comment il avait pu être si énervé, vraiment. Maintenant qu'il était là, il ne voyait pas les choses autrement que belles et merveilleuses, c'est dingue ce qu'elle le rendait heureux et optimiste, rien qu'en existant.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptySam 30 Avr - 15:12



People who say they sleep like a baby usually don’t have any. 87199884123370 People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Luke-luke-pasqualino-14242720-100-100

Lena espérait vraiment qu’il n’allait pas continuer, qu’il avait fini. Elle regarda Akshan longtemps après avoir fini de parler, tendue. Si, il trouvait quoique ce soit à redire, elle ne prendrait même pas la peine de lui répondre cette fois, elle partirait et elle reviendrait plus tard. Parce qu’elle ne voulait pas que leur discussion se prolonge. Il passa sa main dans ses cheveux et s’approcha d’elle et de Muwgli. Elle resta tendue jusqu’au moment où il prit la parole. Elle fut soulagée, lorsqu’il commença par s’excuser. Non pas qu’elle voulait qu’il s’excuse, ça elle s’en fichait pas mal, c’était juste que s’il s’excusait, ça voulait dire qu’effectivement il avait fini. Comme elle, il semblait avoir retrouvé le calme et la maitrise de lui-même. Elle écouta ce qu’il disait sans dire quoique ce soit ni sans bouger. Même après qu’il eut fini, elle ne dit rien. Elle le regarda prendre Muwgli dans ses bras et le serrer contre lui. Elle esquissa même un petit sourire sans pour autant faire le moindre mouvement. On aurait pu croire qu’elle était figée sur place mais la vérité c’était juste qu’elle ne savait pas comment se comporter. La dispute avait beau avoir été courte et être apparemment fini, elle n’était pas vraiment à l’aise. Akshan tenait toujours Muwgli dans ses bras et Lena posa un regard affectueux sur eux. Il pouvait dire tout ce qu’il voulait, le fait qu’il était un bon père était indéniable. Il était sûrement un peu maladroit parfois mais ce n’était qu’un détail. « J'ai tendance à oublier que le plus important, c'est pas de savoir mettre des couches mieux que personne, mais juste le fait d'aimer ce bout d'chou plus que tout. » Lena sourit. Elle était contente de l’entendre dire ça. « Tu ferais mieux de garder ça en tête et de ne plus l’oublier. » Elle n’ajouta rien et fixa le mur derrière elle tandis qu’Akshan déposa Muwgli dans son parc. Elle avait tourné sa tête vers lui sans toutefois le regarder réellement, elle attendait. Elle ne savait pas quoi mais elle attendait. Qu’il reprenne la parole sûrement parce qu’elle n’avait pas l’intention de le faire, elle n’aurait pas su quoi dire. C’est ce qu’il fit, il déclara qu’elle n’avait pas été injuste, que c’était normal comme réaction. Lena fronça les sourcils, elle n’était pas certaine que ça soit normal elle, mais bon. Elle n’allait pas le contredire. « Mouais… » Elle croisa le regard d’Akshan et réussit même à sourire sans pour autant faire le moindre geste vers lui. C’est lui qui s’avança vers elle et qui la serra contre lui. Lena se sentit tout d’un coup bien mieux et oublia son malaise. Lorsqu’elle était dans ses bras comme ça, il était tellement facile pour elle de se sentir bien. La dispute qui venait d’avoir lieu lui semblait tout un coup très lointaine. Il murmura deux mots à son oreille, deux simples mots : Excuse moi. Ce n’était pas utile, elle ne lui en voulait pas, ou elle ne lui en voulait plus plutôt. Elle resta silencieuse quelques minutes, mais ce n’était plus le même silence que plus tôt. Il n’y avait plus besoin de mots à ce moment précis. Elle lui répondit sans pour autant se détacher de lui. « Tu n’as pas à t’excuser tu sais. » Elle posa sa tête sur son épaule et se tut quelques minutes avant d’ajouter. « Je t’aime… »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptyMer 4 Mai - 16:13

People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Tumblr_lk1ratrPCf1qbofhao1_500



    Le temps passait toujours à une vitesse folle quand elle était là, serrée contre lui. Quand il oubliait tout le paysage, l'agitation, les conversations extérieures, et quand tout devenait silence, silence réconfortant et paisible. Quand elle était là il oublait tout, il se contentait juste de fermer les yeux, de coller sa tête contre la sienne et de se laisser dériver dans un monde parallèle, guidé par le parfum délicieux de Lena. Et quand enfin il avait atteint ce monde parfait, ce monde ou seul leur amour comptait, il se sentait enfin chez lui, là où il aurait toujours du se trouver, avec elle. Il n'avait sa place nulle part ailleurs que dans ses bras, Lena était la personne qu'il aimait le plus au monde, inconstestablement. Tandis que Lena se laissait peu à peu aller, se détendant alors et déposant sa tête sur son épaule Akshan songea à leur parcours si semé d'embuches, si périlleux et pourtant ce parcours qu'ils avaient toujours réussi, ensemble, bien que séparés quelque fois. Et puis, tous ces obstacles, bien que sensiblement douloureux, avaient permis à Akshan de réaliser à quel point il aimait à Lena, à quel point il aurait pu remuer ciel et terre pour elle. Il ne regrettait rien de tout ce qu'il avait fait, parce que tout ce qu'il avait fait l'avait mené à la vie qu'il avait aujourd'hui. A présent sa vie lui apparaîssait comme une évidence, comme la vie qu'il aurait toujours du avoir, auprès de celle qu'il aimait, père d'un fils, sa chair, son sang, ce petit bout d'homme à qui il tenait comme à la prunelle de ses yeux. Lui si autrefois volage, insouciant, il avait la sensation de vivre, de vivre enfin tout simplement. Il était là dans les bras de Lena, près de son fils et il se sentait vivant, comme au commencement de sa vie. Mais la vie n'était pas un compte de fée, il le savait, leur couple rencontrait toujours des disputes, des désaccords, des doutes, mais au fond il savait que cela n'était que superficiel, que cela n'avait aucune importance face à la base solide indestructible qui s'était forgé. Lena murmura quelques mots. Elle l'aimait. Le coeur d'Akshan battait la chamade, comme la première fois, comme cette nuit là, cette nuit où il était tombé amoureux d'elle. Elle l'aimait, et elle avait beau lui dire des centaines de fois, à chaque fois c'était pareil, à chaque fois il se sentait mourir de bonheur. Il sourit alors, remuant sa tête contre les cheveux de Lena, et murmura à son tour. « Je t'aime moi aussi. » Akshan se ressera contre elle, profitant d'un de ces rares moments de tendresse entre eux. Et puis il déposa un baiser contre son oreille, restant là encore tout contre elle quelques minutes encore, il n'en savait rien, il oublait le temps. Quand enfin il repris conscience de la réalité il se dessera légèrement de l'étreinte qu'il est unissait sans pour autant la lâcher, placant alors ses paumes contre les jouées rosées de Lena. Lentement il s'approcha d'elle, le sourire aux lèvres se dessinant en même temps que celui de la jolie blonde, puis il atteignit triomphalement ses lèvres frèles et rosées, sur lesquelles il déposa un tendre baiser qu'il prolongea quelques secondes.
    Il n'aurait su décrire toutes les sensations qu'il ressentait à chaque fois qu'il l'embrassait. C'était indescriptible. Leurs lèvres se détachèrent finalement, et Akshan entoura la taille de Lena d'un bras, se tournant alors vers Muwgli qui n'était pas loin, et qui lança alors une voiturette en plastique hors de son parc, cette dernière venant violemment frapper le mur. Akshan eut un hoquet de surprise, tandis que Muwgli se mettait à rire très exagèrement en regardant ses parents. Akshan avait réellement tout oublié à ce moment là, comme si leur dispute s'était merveilleusement échappée de sa mémoire. Changer d'état d'âme comme ça était surprenant, mais en somme Akshan oublait facilement ce qui importait peu, et au contraire il se souvenait toujours des moments les plus réels et sincères. Akshan se mit à rire lui aussi, fixant Muwgli qui souriait à pleine dents ( ou presque, encore aurait-il fallu qu'il ait toutes ses dents ) puis il ramassa rapidement la petite voiture qu'il tendit à son fils sans hésitation. Le minuscule Muwgli donna des coups violents contre les barrières de son parc, le voiture à la main. C'était une véritable brute, toujours en train d'agiter ses mains et ses pieds. Une vraie pile éléctrique, toujours au maximum de sa forme, malgré les courtes nuits de sommeil qu'il faisait. Akshan détourna le regards vers Lena, se perdant alors dans ses yeux magnifiques une nouvelle fois.



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptyVen 6 Mai - 2:05



People who say they sleep like a baby usually don’t have any. 87199884123370 People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Luke-luke-pasqualino-14242720-100-100

Elle n’avait jamais eu vraiment l’occasion d’éprouver toutes ces choses là avant, avant de connaître Akshan. Evidemment, elle avait connu des béguins d’adolescentes et des histoires d’amours passagères, mais jamais avant elle n’avait ressentit tout ce bonheur et un tas d’autres sentiments qu’elle ne savait même pas décrire. Lorsqu’elle était dans ses bras comme au moment présent, elle avait envie que le temps s’arrête. Qu’il reste figé à jamais parce qu’elle ne pensait pas pouvoir connaître de meilleurs moments que ceux là. La sensation de sécurité qu’elle ressentait dans ces moments-là n’était comparable à rien de tout ce qu’elle avait pu connaître d’autres avant, la certitude qu’il ne pourrait rien lui arriver. Il était si facile alors d’oublier tout le reste. Elle ferma les yeux tandis qu’Akshan murmura à son tour quelques mots. Cinq mots en fait, cinq mots qui la rendaient toujours plus heureuse que n’importe qui d’autres sur cette planète, elle en était certaine. Il l’aimait aussi. Elle se souvenait encore de l’époque où elle désespérait de l’entendre dire ces mots un jour, de la première qu’elle les lui avait dit. Tout ça lui semblait tellement loin à présent mais c’était tellement près pourtant. Enfin, au bout d’un moment, elle aurait été incapable de dire combien de temps exactement, Akshan desserra légèrement son étreinte, lui rappelant par la même occasion que le temps continuait à s’écouler et à défiler. Il approcha alors son visage du sien pour l’embrasser. Lena sentit son cœur s’emballer tandis que le tendre baiser se prolongeait. Bien trop vite au goût de Lena, leurs lèvres se détachèrent et le baiser fut terminé. Elle cligna des yeux comme pour essayer de reprendre contact avec la réalité tandis qu’Akshan avait porté son attention sur Muwgli. Elle fit de même et eut un sourire amusa lorsque la voiture en plastique de Muwgli vint s’écraser contre le mur suite à ce qu’il l’est lancé et lorsqu’Akshan eut pour cela un hoquet de surprise. Parfois, elle avait impression de vivre dans un rêve ou quelque chose dans ce genre là. Parce que c’était étrange pour elle, elle n’aurait jamais cru avoir tout ça un jour. Enfin, il n’y avait pas si longtemps, elle n’y aurait pas cru pour la simple et bonne raison qu’elle ne voulait pas entendre parler de cela, elle se suffisait à elle-même et n’avait besoin de personne. Tout ça avait bien changé. Elle posa son regard sur Muwgli puis sur Akshan. Maintenant, ils étaient toute sa vie et elle avait besoin d’eux pour avancer, pour se sentir bien. Même si parfois elle était fatiguée, énervée et qu’elle avait envie d’envoyer tout balader. Elle savait une chose, sans eux, elle n’était plus rien. Muwgli avait récupéré sa voiture et s’agitait dans son parc. Lena eut un petit sourire avant de souffler. « Il est comme toi. » Elle se tut l’espace de quelques secondes avant de préciser. « Tout aussi pénible. » Elle eut un petit rire et n’ajouta rien là-dessus. Elle tourna la tête vers Akshan et croisa son regard. Se perdre dans ses yeux, c’était aussi quelque chose qu’elle savait très bien faire. Elle avait tellement envie qu’il la reprenne dans ses bras ou qu’il l’embrasse de nouveau.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptyVen 27 Mai - 21:39

]


People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Tumblr_lgny0yZiyW1qbsebco1_500

Akshan fronça les sourcils, l'air faussement vexé et énervé. Alors comme ça, il était pénible ? Il ne cessa pas de fixer Lena une seule seconde, plissant de plus en plus les yeux avec un air de prédateur dangereux. Il se mit alors à marcher très lentement vers elle, levant peu à peu ses bras et prenant une posture grotesque comme s'il allait se jeter sur elle. Voyant l'air faussement effrayé de Lena, il tenta de contenir un sourire, mais cela fut difficile, si bien que son air enragé ressembla quelque peu à une grimace de torturé. Finalement, il atteignit Lena, faisant monter la pression, sans baisser les bras et justement en les ouvrant comme s'il allait la séquestrer à l'intérieur. N'en pouvant plus de jouer le monstre féroce, il troqua ses dents serrées contre un sourire amusé qui vira au rire quand enfin, il serra de toute ses forces la silhouette svelte de Lena contre lui, comme s'il cherchait à l'enlever. Collant sa bouche contre son oreille gauche, il murmura avec un ton intimidant « Je peux être encore plus pénible, tu sais.» Et comme pour illustrer ses paroles, il empoigna les épaules frêles de la jolie blonde et l'entraîna avec lui sur le lit dans un mouvement rapide et presque contrôlé. L'écrasant de tout son poids, il se mit à rugir grossièrement, alliant des bruits d'animaux sauvage et des rires étouffés. Il colla alors son front contre le front de Lena, et, se redressant au dessus d'elle, il entreprit alors de lui montrer à quel point il pouvait être pénible. Sans hésiter, il fit glisser ses mains jusqu'à son cou et la couvrit de chatouilles, puis il atteignit ensuite son ventre et y fit se balader ses mains. Il savait que Lena craignait les chatouilles, particulièrement à ces endroits là. Voulant réellement atteindre le sommet, il se lança enfin dans la dernière étape : ses oreilles. Cela la faisait hurler. Se retenant de rire, il plongea son visage dans le cou de de Lena, soufflant doucement pour la chatouiller de nouveau, puis il fit de même jusqu'à son oreille, presque aussi mort de rire qu'elle. Il ne cessa pas d'être pénible et de la terrasser avec ses chatouilles si bien plaçées. Il se sentait comme un gamin, avec elle, dans ses moments là. Avec Lena, il pouvait être le mec sérieux, mais aussi l'éternel gamin taquin qui faisait partie de lui, il pouvait être totalement lui-même. Akshan sentit qu'il commençait à avoir très chaud à s'agiter de la sorte, et il voyait le visage de Lena rosir. Il s'arrêta, complètement essoufflé, se laissant aller contre Lena. Un petit sourire narquois illumina son visage. Il posa son regard dans le sien, un regard brillant et fier, amusé et heureux. « Voilà, maintenant tu sais ce que c'est d'être vraiment pénible » Il ponctua sa phrase d'un court baiser sur les lèvres entrouvertes de son amour, lequel fut écourté par le cri strident du petit Muwgli qui semblait s'exciter juste à côté. Akshan fronça des sourcils, et lança à l'attention de son fils en tournant la tête « Tu veux faire le concours du plus pénible c'est ça ? Bon dieu je me demande comment une si petite chose peut pousser de tels cris ! » Il se tourna alors de nouveau vers Lena, riant, le visage radieux.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. EmptyVen 17 Juin - 18:42



People who say they sleep like a baby usually don’t have any. 87199884123370 People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Luke-luke-pasqualino-14242720-100-100

« Je peux être encore plus pénible, tu sais.» C’était quelque chose dont Lena ne doutait pas, elle savait depuis longtemps que dans ce domaine, Akshan était champion. A son humble avis, même elle était loin derrière pourtant quelque fois – souvent - on lui disait à elle aussi qu’elle était pénible et même chiante, mais elle ne voyait pas pourquoi. Après qu’elle ait dit que Muwgli était comme Akshan, tout aussi pénible, celui-ci avait pris un faux air vexé et se mit à marcher vers elle d’une manière qu’il devait vouloir effrayante. En vérité, il lui fait plus penser à un singe qu’à autre choses mais Lena avait quand même joué le jeu en prenant un air faussement effrayé. A présent, Lena se trouvait serré contre lui partagé entre l’envie de rire et celle de faire une mine désespérée. Elle opta pour la première option et se mit à rire. Quand son rire se termina, elle répondit le sourire aux lèvres. « Oula, tu me fais trèèèèès peur. » Elle avait dit ça sur un ton qui disait exactement le contraire. Pourtant, il y avait un peu de vrai dans ce qu’elle venait de dire. Elle s’attendait au pire quand il s’agissait de ce genre de choses et elle se demandait avec une pointe d’inquiétude ce qu’Akshan allait encore inventer pour être encore plus pénible comme il disait. Elle n’eut pas à attendre longtemps avant de le savoir. En effet, elle lui avait à peine répondu qu’Akshan l’empoigna et sans avoir le temps de comprendre vraiment elle se retrouva sur le lit écrasé par le poids d’Akshan. Il n’y avait pas à dire, elle ne faisait pas le poids face à lui, quand bien même elle aurait tenté de résister de toutes ses forces, le résultat aurait été le même. Sans attendre bien longtemps, Akshan se mit alors à la chatouiller dans le cou, dans le ventre et sur les oreilles. Lena n’arrivait pas à contrôler son rire, les chatouilles avaient toujours étaient son point sensible et Akshan le savait très bien. Elle tentait tant bien que mal de se débattre mais c’était peine perdu. Elle avait chaud, elle avait mal à force de rire et elle n’avait décidément pas assez de force pour le faire bouger. Et puis, il s’arrêta et Lena put enfin souffler un peu. Tandis, qu’elle reprenait un peu de son souffle, Akshan la fixait l’air visiblement ravie. Elle fronça les sourcils en soupirant. Même si dans le fond, elle avait très envie de sourire, elle fit une moue boudeuse, l’air vexée. « Voilà, maintenant tu sais ce que c'est d'être vraiment pénible » Oui ça c’était un fait. Il lui fit un baiser rapide sur les lèvres mais ce n’est pas pour autant qu’elle abandonna sa moue. Elle secoua la tête et répondit simplement. « Certes. Mais ce n’est pas être pénible ça, c’est être méchant. Très méchant. Très, très méchant. Et tu sais quoi ? Maintenant je te déteste. » Elle exagérait comme d’habitude mais ça n’avait pas de réelle importance. En plus de ça, elle n’était même pas sûre qu’il l’ait écouté, son attention s’étant reportée de nouveau sur Muwgli. Quand il se tourna de nouveau vers elle, elle leva les yeux au ciel. Néanmoins, elle ne put résister plus longtemps à l’envie de sourire qu’elle retenait depuis qu’il avait cessé de la torturer. Essayant tant bien que mal de cacher le sourire qui était apparu sur son visage, elle se redressa et se dirigea vers son fils. Puis elle le regarda l’air très sérieux avant de lui dire. « Tu sais quoi, n’essaye même pas de jouer au plus pénible avec lui, tu perdrais c’est certain. C’est triste. » Elle arbora un air désolé et se tourna vers Akshan avant d’ajouter l’air malin. « Je me vengerais tu sais. Je peux être très pénible aussi tu sais. Et sans avoir à me forcer. »

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: People who say they sleep like a baby usually don’t have any. People who say they sleep like a baby usually don’t have any. Empty

Revenir en haut Aller en bas

People who say they sleep like a baby usually don’t have any.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-