It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez

Ne me hurle pas dessus, s'il te plait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Ne me hurle pas dessus, s'il te plait Ne me hurle pas dessus, s'il te plait EmptySam 5 Fév - 16:42

Las Vegas, comme c’est beau avec toute ses lumières. Comme c’est magnifique, on a des étoiles plein les yeux, on s’amuse et on fait surtout des bêtises. Partir en escapade avec Bloomer et Palmyr n’était peut-être pas une si bonne idée que ça. Mais bon, Bloomer était une amie à moi et j’avais besoin d’avoir un coup de folie. J’avais repris mes études, voulant devenir photographe. Pedro m’avait beaucoup aidé même si dans le fond, ça ne me plaisait pas, j’avais toujours cette idée d’abuser de son argent. Mais il n’en faisait qu’à sa tête. En parlant de Pedro, j’avais rencontré sa petite famille, pas si petite que ça enfaite. Felicity et les enfants. J’étais vraiment émerveillée par le spectacle qu’ils m’offraient sans s’en rendre compte.

Mais revenons à la réalité. Une réalité qui m’a bien frappé lorsque je me suis réveillée le lendemain de mon escapade. Un souffle qui tape contre mon cou, une impression de ne plus pouvoir bouger car un poids se presse contre mes côtes. Oui, j’étais bien avec un homme et la bague qui trônait à mon doigt me narguait avec un sourire presque diabolique. Bien que véritablement, une bague ne puisse pas sourire, pourtant, je la voyais bien me narguer.

J’ai donc pris la fuite pour revenir dans mon New-York sécurisant. Avant, je me serais enfuie chez ma maman, en Argentine, maintenant c’est à New-York que je me sentais en sécurité. J’attendis une semaine pour sortir de chez moi, bien que harcelée dans mon propre appartement par des coups de téléphone incessant. J’allais donc trouvé refuge chez la personne la plus mature, la plus raisonnable, la plus posée que je connaisse. Mon grand frère, Pedro De La Vega. Mais comment allez lui expliquer que sa petite sœur adorée, qu’il venait de connaitre du haut de ses 27 ans, venait de se marié à un inconnu à Las Vegas, qu’elle regrettait mais qu’elle ne savait pas quoi faire.

J’étais alors devant sa porte. Je réfléchissais à la manière la plus délicate de lui annoncer la nouvelle. Il fallait avoir du tact. Je posais alors mon doigt tremblant sur la sonnette de la porte attendant maintenant qu’une personne vienne m’ouvrir. Même si je préférais nettement que ce soit mon frère qui m’ouvre cette satanée porte.

Mon cœur palpitait à cent à l’heure. Allait-il crier ? Allait-il me prendre dans ses bras, serait-il fâché contre moi ? Allait-il me dire que je n’étais qu’une idiote, une gamine inconsciente. C’est dans ces moments qu’on se rend compte qu’on ne connait pas vraiment les personnes qui nous entourent. Pour ma part, je ne connaissais même pas Pedro, en tout cas, presque pas. Ne pas connaitre son propre frère, c’est un comble. L’envie soudaine de partir en courant me prit alors, mais alors que j’entendis le cliquetis de la porte, ma gorge se serra, les battements de mon cœur s’accélérèrent davantage et mon corps refusait de bouger.

Pedro apparu enfin en face de moi et mes larmes éclatèrent comme une bombe. Je fonçais dans ses bras sans qu’il ne s’y attende, pas une explication à donner pour le moment. « Pedroooooooooo » est le seul mot que je réussi à dire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne me hurle pas dessus, s'il te plait Ne me hurle pas dessus, s'il te plait EmptyLun 7 Fév - 17:45

Pedro était heureux, quand il se leva, il avait le corps de Fee blotti contre le sien, il la serra un peu plus contre lui avant de lui embrasser l'épaule dénudé, elle lui avait affreusement manqué ses derniers jours. Sa main caressa son ventre. Elle était enceinte, leur bébé, il était comblé, il l'embrassa une nouvelle fois sur l'épaule avant de se lever, James n'allait pas tarder à se réveiller & il devait préparer son biberon avant toute chose.

Quand il arriva finalement dans la chambre de son benjamin pour l'instant, celui-ci était déjà réveillé et il jouait avec ses pieds un grand sourire aux lèvres, quand il aperçut Pedro, il se mit à gazouiller avec emphase, il tendit ses petits bras potelés et Pedro le prit pour le serrer contre lui, il prit place dans un des fauteuils et commença à lui donner son biberon tout en lui frottant le ventre et en lui donnant des bisous sur le haut du crâne, James était son enfant qui avait le plus de cheveux et ils étaient aussi sombres que ceux de sa mère, il avait le teint plus mâte que cette dernière, tirant cela des origines de Pedro. L'Argentin eut un pincement au coeur en pensant à Juliet... il embrassa longuement son fils sur le haut de son crâne espérant réellement que l'absence d'une mère ne lui causerait pas trop de mal...

Le dernier une fois rassasié, il l'habilla tranquillement avant de le mettre dans son parc pour qu'il s'éveille à son rythme, il appuya sur un de ses jeux qui diffusait de la musique classique, James gigota et sourit, c'était sa façon de montrer qu'il aimait ça, il prit alors son doudou lapin qu'il mit en bouche. « Holà papy ! » Pedro se retourna pour voir son aîné réveillé, les cheveux en bataille, le pyjama de travers et les yeux encore un peu fermé, il se les frottait avec ses poings. Pedro vint le serrer dans ses bras pour lui caresser le dos. Son fils déposa sa tête sur l'épaule de Pedro et bailla. Quand ils se séparèrent, son fils lui embrassa la joue avant de se diriger vers l'armoire où il prit ses kellogs, Pedro lui amena du lait, un bol & une cuillère.

Et alors qu'il allait préparer des pancakes pour Ambre, il entendit la porte d'entrée sonner. Pedro fronça les sourcils, il était entrain de faire reposer la pâte 20 minutes. Pedro se frotta les mains et se dirigea vers la porte d'entrée. Quand il ouvrit, il reçu un coup au niveau du torse. en baissant la tête, il vit le haut du crâne de sa petite soeur. Elle semblait désespérée, elle pleurait, l'instinct fraternel de Pedro prit le dessus et il resserra ses bras autour de Milena qu'il berça doucement, tentant de la calmer, il l'amena à l'intérieure tout en fermant la porte. « Milena, que se passe-t-il ? » s'inquiéta-t-il imaginant déjà le pire. Diego avait arrêté de manger ses kellogs pour regarder sa tante pleurer, James avait aussi arrêter de gigoter pour entendre ce qu'il se passait.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne me hurle pas dessus, s'il te plait Ne me hurle pas dessus, s'il te plait EmptyLun 7 Fév - 19:56

J'avais besoin de lui. J'avais à tout prix besoin de mon frère et de sa manière d'être. J'appréciai le fête qu'il me berça un moment en me gardant dans ses bras. On voyait à quel point Pedro était quelqu'un de fraternel et paternel. J'avais ce sentiment de sécurité que je n'avais trouvé nul part, même pas chez mon beau-père.

Il m'emmenait à l'intérieur alors que j'essayais tant bien que mal de sécher mes larmes, mais j'avais tellement peur. Je m'enfuis à nouveau dans ses bras, sachant que les enfants me regardaient. J'avais eu le temps de les entre-apercevoir. Comment dire à son frère qu'on avait fait une bêtise monumentale. Je mâchais mes mots contre son torse en espérant qu'il ne comprenne pas. « J'ai fais une grosse bêtise ». Mais je savais que Pedro n'était pas dupe, il ne l'avait jamais été, c'était une chose que j'avais appris à connaitre chez lui. Je me détachais alors de lui d'un air très peu assurée. Jouant alors nerveusement avec mes mains, tripotant les bagues que j'avais à mes doigts, et en particulier cette alliance que je ne désirais pas.

« JemesuismariéeàLasVegas,j'aipasfaisexprès. ». D'une seule traite et très vite, j'étais sur qu'il ne comprendrait pas, de plus, en le disant ainsi, j'étais soulagée car c'était sorti. Je savais à quel point l'importance du mariage comptait pour mon frère, il m'en avait fait par lors de notre première rencontre, où je l'avais, dragué, involontairement, ignorant alors qu'il était mon frère de sang.

Une fois encore Pedro n'était pas dupe, il avait très bien compris cette phrase mais allait tout de même me demander de répéter, histoire que son imagination ne lui joue pas des tour. Je pris une grande inspiration avant même qu'il ne me demande quoi que ce soit, répétant plus calmement, essayant même de m'expliquer un peu plus.« Je me suis mariée à Las Vegas, j'ai pas fais exprès. je marquais une simple pose, coupée par un long soupir Je suis partie à Las Vegas avec Bloomer & Palmyr. Et, on à un peu, même beaucoup bu. Enfin, pour ma part, et... je sais pas vraiment ce que je faisais tu vois et...y'avait ce type qui me faisait des avances et qui était très beau. Et...de fil en aiguilles... on s'est retrouvé à la chapelle...et de la chapelle à la chambre d'hôtel...et puis...tu vois très bien ce que je veux dire Pedro, tu sais parfaitement ce que font les couples marié la premiere nuit de noce. Mais l'idée principale...c'est que je me sis mariée et que....je ne veux pas de ce mariage. »..

Je le regardais les larmes aux yeux, ma panique remontant et ma peine. Je ne voulais pas le décevoir, à peine quelques temps passé avec mon frère que je faisais déjà des bêtises. « Je ne sais pas quoi faire Pedro..J'ai besoin de mon frère. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne me hurle pas dessus, s'il te plait Ne me hurle pas dessus, s'il te plait EmptyMer 9 Fév - 13:29

Pedro avait toujours eu un instinct de protection fort marqué, surtout quand ça concernait les membres de sa famille. Quand sa soeur était là entrain de pleurer contre lui, son côté protecteur ressortait immanquablement. Il était incapable de faire fasse à des larmes, il baissait les armes pour n'être qu'un être rempli de tendresse & de compassion.

Cela dit, il s'interrogeait, qu'est-ce qu'il lui arrivait ? Qu'est-ce qui l'avait mis dans cet état ? Il imaginait le pire et si quelqu'un lui avait fait le moindre mal, il savait qu'il serait prêt à montrer les poings pour défendre l'honneur de sa petite soeur. Elle lui avoua avoir fait une très grosse bêtise.

Pedro fronça les sourcils en se demandant qu'elle était sa faute... il réfléchit un peu... il devait y avoir de l'alcool derrière l'histoire... il se rappelait la première fois qu'il l'avait vue... elle était... bourrée et elle draguait. Avait-elle fait la même chose qu'elle avait fait avec lui lors de leur première entrevue ? Mais avec qui ?

Il serra les poings tentant de se calmer, il ne savait pas, il ne pouvait tout simplement pas intervenir sans être sûr à 100%... puis Milena parla trop rapidement pour que Pedro comprenne... il ouvrit la bouche, la referma, il avait peur d'avoir capté un mot tout de même... elle n'avait pas fait ça tout de même !? Pedro sentit le sang bouillir.

Il inspira grandement avant de l'entendre continuer de parler. Elle expliquait, tentait de se justifier mais c'était impardonnable ! Elle s'était mariée ! Parce qu'elle était saoule !!!! Pedro n'en croyait pas ses propres oreilles, sa petite soeur s'était fait passer la bague au doigt pour... pour quoi exactement ? Parce qu'elle avait trouvé ça drôle sur le coup ! Mais c'était uniquement dû à l'alcool et à rien d'autres ! Il fulminait.

« J'espère que tu n'en voulais pas Milena ! Tu te rends compte des conséquences au moins ? T'es pas Britney Spears ! Un mariage ne se dissout pas aussi rapidement pour les gens communs ! Bon sang, qui est-ce ? Tu connais son prénom ? Tu sais qui il est ? Parce que ça pourrait très bien être un psychopathe ! Tu l'as revu ? Dis-moi ! » Il lui attrapa les bras pour qu'elle ne puisse partir, il la serra un peu fort mais il était vraiment hors de lui ! Si jamais il retrouvait ce gars, il comptait bien lui éclater la gueule !

Pedro soupira en attendant sa phrase suivant et il poussa un soupire, se calmant un peu... il était toujours fâchée mais elle semblait tellement désolée... « Je dois réfléchir à une solution » Pedro s'éloigna pour aller dans la cuisine prendre une feuille, il devait réfléchir. Il n'avait pas fait des études de droit pour rien ! Il fallait bien que ça lui serve un jour.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne me hurle pas dessus, s'il te plait Ne me hurle pas dessus, s'il te plait EmptyMer 9 Fév - 22:37

Il était certain que Pedro n'allait pas m’accueillir à bras ouvert après cette nouvelle, certain aussi qu'il n'allait pas passer l'éponge et me faire remarquer mon erreur par tout les moyens qu'il avait, tout en passant par la culpabilisation.

Il avait réussi son coup d'ailleurs. Mais la peur fut ma première réaction. « J'espère que tu n'en voulais pas Milena ! Tu te rends compte des conséquences au moins ? T'es pas Britney Spears ! Un mariage ne se dissout pas aussi rapidement pour les gens communs ! Bon sang, qui est-ce ? Tu connais son prénom ? Tu sais qui il est ? Parce que ça pourrait très bien être un psychopathe ! Tu l'as revu ? Dis-moi ! » Je sentis une douleur sur mon bras alors que sa poigne de faire l'empoignait afin que je ne puisse m'échapper. Ce que je ne voulais bien évidement pas faire, mais de toute manière, à présent, je ne pouvais pas.

Ces paroles me faisait mal. Je savais à quel point Pedro était protecteur, à quel point la valeur du mariage était importante à ses yeux, mais j'avais senti son jugement. J'étais immature. Et comme si je n'avais pas déjà assez de conflits personnels, il me blessait avec ses paroles comme si j'étais ignare. Je savais ses premières paroles, je ne me prenais certainement pas pour une star. J'avais juste fais, une erreur de jeunesse. Une énorme erreur, certes, mais j'étais jeune.

Mes larmes reflétait parfaitement le flot d'émotions que je contenais. J'étais blessée, j'avais peur et je culpabilisais. J'avais beaucoup de remords sur ce que je venais de faire. Pedro soupira et poussa un soupir. « Je dois réfléchir à une solution » Il s'éloigna de moi et je le regardais, peinée. Je n'avais pas répondu à ses questions, il ne m'en avait pas vraiment laisser le temps. Je vins m'installer près de lui en prenant soin de déposer un baiser sur le front de Diego. J'adorais les enfants de mon frère, j'adorais Felicity, j'adorais la vie qu'il menait. J'étais rigide sur ma chaise et le regardais. « Sam. c'est son prénom. Il est banquier. Et je l'évite depuis mon retour à New-York. » Et c'était immature, il pouvait me le dire, maintenant qu'il l'avait sous-entendu, je pense que je pouvais l'encaisser une nouvelle fois. Pourtant, j'avais peur de sa réaction.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne me hurle pas dessus, s'il te plait Ne me hurle pas dessus, s'il te plait EmptyVen 11 Fév - 23:14

Pedro devait vraiment se calmer, vraiment parce que ce n'était pas lui. Il ne laissait plus la colère le dominer. Il se l'était interdit depuis la naissance de ses enfants. Il n'avait plus de raison d'être en colère. Il était heureux. Il avait la famille rêvé, grande, unie et tant espéré. Il avait une soeur, une vie merveilleuse, une femme aussi.

Il inspira longuement avant de se mettre à réfléchir. Théoriquement, sa soeur était encore mineure en Amérique. Peut-être allait-il à rendre le mariage invalide. Il pesait le pour & le contre. Le mariage était tellement sacré à ses yeux, c'était le plus beau des engagements amoureux... et il ne prenait pas l'amour à la légère, il ne jouait pas avec ses sentiments. Il était toujours vrai et entier dans ce qu'il ressentait. Quand il était amoureux, il le faisait savoir, il le faisait sentir, la femme qu'il aimait était le centre de son univers, il la mettait sur un piédestal et il veillait à toujours prendre soin d'elle, à la chérir et à la protéger.

Alors il ne comprenait pas cette nouvelle génération qui se mariait pour un oui ou un non. Qui couchait avec n'importe qui pour aussi tôt oublier et passer à la personne suivante. Il avait du mal à comprendre comment des gens pouvaient penser à s'engager sous les effets de l'alcool. Pour lui un mariage n'avait rien de drôle, c'était réellement sérieux. Et il avait bien l'intention d'enseigner ça à ses enfants, à leur enseigner l'importance d'un engagement amoureux.

Il poussa un soupir triste et embêté pour sa soeur. Elle était si jeune... et elle aimait tellement s'amuser. Pedro ne devait pas dicter sa vie, il en avait réellement conscience... mais il ne pouvait pas montrer que ça l'indifférait. Parce que c'était tout le contraire. Il tenait à sa soeur, et son inquiétude dans le fond ne faisait que de le prouver.

Quand Pedro retourna son attention sur sa soeur, il vit qu'elle était rigide et nerveuse sur sa chaise. Il se rendit compte qu'il y avait sans doute été un peu fort... « Sam. c'est son prénom. Il est banquier. Et je l'évite depuis mon retour à New-York. » Pedro serra les poings. Sam... quel con ! Quel âge avait-il lui ? N'avait-il rien d'autres à faire que d'épouser une jeune femme tout juste sorti de l'adolescence. Il essayait de calmer la vague de colère qui déferlait en lui.

Si seulement Sam pouvait être en face de lui... « Il a quel âge ? Tu sais où il habite ? Il t'a dit quoi le lendemain ? » Pedro posait des questions courtes, pour l'instant, c'était tout ce qu'il était capable de faire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne me hurle pas dessus, s'il te plait Ne me hurle pas dessus, s'il te plait EmptySam 12 Fév - 13:10

Je restais là, à le regarder faire, jetais parfois des coups d'oeil furtif à ses enfants. J''enviais Pedro pour la vie parfaitement qu'il semblait avoir. Il avait une fiancée magnifique, pleine de vie, des enfants adorables qui me faisait toujours sourire. Oui, j'enviais vraiment la vie parfaite de mon grand frère.

Je me retenais de pleurer face à l'attitude de mon aîné, il essayait de m'aider, certes, mais il était en colère contre moi. Je ne faisais que des bêtises, j'avais l'impression de ne faire que ça à ses yeux : des bêtises. Après tout, je n'étais encore qu'une gamine. Mais j'avais besoin de lui. Il était mon point de repère dans cette grande ville, Pedro était comme un ange gardien. Celui qui me remettait toujours vers le droit chemin. Mais je comprenais aussi qu'il était très occupé. Pedro était un homme qui gérait parfaitement bien sa vie, j'avais parfois l'impression qu'il n'avait pas une minute à lui.

J'avais fais une énorme erreur à Las Vegas. Le pire était que je ne me souvenais même plus du pourquoi je l'avais fait. Trop en état d"ébriété pour m'en souvenir. Je m'en voulais atrocement. Je ne pouvais pas dire que l'importance du mariage m'indifférait, mais je ne pouvais pas nier le fait que je ne la prenne pas au mot. Je n'avais jamais vraiment connu un couple vraiment heureux au point de vouloir se marié. Ma mère et mon beau-père peut-être, mais j'étais trop butée, ma mère était ma mère, et même à 20 ans, j'estimais qu'elle resterais MA MERE, et qu'elle n'appartenais à personne d'autre. C'était égoïste, mais avoir si longtemps vécu sans un homme à nos côtés, lorsqu'elle avait rencontré mon beau-père, je n'avais pas accepté, et n'acceptais toujours pas le fait qu'ils se soient mariés, encore aujourd'hui.

Seul Pedro & Felicity avaient réussi à me montrer qu'il y avait un minimum d'importance au mariage. Ils s'aimaient, se chamaillaient parfois pour un oui ou un non, se disputaient, mais ils se complétaient l'un l'autre, se comprenaient et faisaient de bon parents. Je n'avais qu'à tourner la tête vers Diego, qui petit-déjeunais tranquillement pour savoir qu'ils faisaient "du bon boulot". Oui! je pouvais comprendre l'importance du mariage en voyant mon frère.

Pedro se tourna vers moi et je le regardais d'un air si désolée. Je m'en voulais vraiment, terriblement. Je pouvais voir à quel point il était en colère lorsque je lui répondais à ses informations. Je baissais la tête, de peur d'affronté son regard. J'allais pleurer, d'une minute à l'heure « Il a quel âge ? Tu sais où il habite ? Il t'a dit quoi le lendemain ? » Je soupirais n'osant pas relever la tête. C'était atrocement dur de pouvoir répondre. « 24 ans. non. j'ai fuis avant qu'il ne se réveille. »

Et là, j'éclatais une nouvelle fois en sanglots, juste après avoir essayé de regarder mon frère dans les yeux. Il était en colère contre moi et je m'en voulais de le mettre dans cet état, je m'en voulais d'être aussi stupide et immature, je m'en voulais de mes actes...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne me hurle pas dessus, s'il te plait Ne me hurle pas dessus, s'il te plait EmptySam 19 Fév - 15:35

Il était très dur pour Pedro d'arriver à se concentrer... évidemment, Milena était jeune... mais il n'avait pas été élevé de cette façon... pour dire simplement, Pedro était vieux jeux et il l'avait toujours assumé. Il avait perdu sa virginité avec sa défunte femme, pour lui, c'était l'acte le plus pur à faire pour marquer le début d'une union...

C'est pour cela qu'il avait eu tellement de mal à se remettre de cette mort. Sa femme lui manquait, mais dans son esprit, elle était la seule à qui il pouvait tout offrir, son nom, son argent... et son héritier évidemment. Quand elle était morte, tous ses rêves d'avenir avait volé en éclat... son regard se porta sur Diego qui dessinait et James qui tentait de manger son doudou. Si on lui avait dit que ses rêves allaient finir par se réaliser plus tard... il ne l'aurait jamais cru l'année suivant la mort de Clara...

Quand il était arrivé à New York, rien n'était gagné, c'était toujours une âme en peine, en manque de Clara qui trônait dans son coeur sans laisser la moindre chance à quiconque d'avoir une quelconque emprise sur son mari... puis il avait rencontré Fee... et elle était tombée enceinte... ça avait été la première ouverture du coeur de Pedro. Quand il avait vu ses jumeaux pour la première fois il avait réalisé qu'il les aimait encore plus qu'il n'avait aimé Clara. Ils étaient à lui. Et quand il avait retrouvé Diego avec sa meilleure amie Rosa... son Diego, son héritier, porteur du prénom de Don Diego De la Vega, grand-père de Pedro, il n'avait éprouvé qu'un sentiment de pur fierté. Ce petit garçon, son enfant, un nouvel être à aimé de tout son coeur... et puis finalement James, son petit James, son petit coeur, le dernier... comme Diego, il était désormais sans mère... et pourtant, il voyait parfaitement des traits de Juliet en lui. En Diego il pouvait encore voir le sourire de Rosa. En Sirius & Sofia il reconnaissaient l'air boudeur de leur mère Fee.

Trois femmes différentes, trois femmes pour lui faire vivre ce rêve qui lui avait semblé impossible d'atteindre un jour... il ne pourrait jamais les remercier assez pour ça, pour ce qu'elles lui avaient offert. L'amour qu'il avait pour elles trois étaient... différents. Pour Rosa c'était la tendresse, elle était son passé, son enfance, sa meilleure amie, peut-être même son tout premier amour jamais avoué, jamais réellement vécu. Il avait énormément respecté Juliet, son intelligence, sa force, son courage, elle était une femme moderne avec ses convictions, elle voulait faire de leur fils un enfant qui vivrait avec l'art tout prêt, c'est pour cela qu'à sa mort, Pedro ne lui jouait que des classiques tel que Bach ou Mozart, il lui lisait des poèmes de Verlaine & Rimbaud déjà, il ne comprenait pas, certes, c'était un bébé, mais Pedro sentait que James cessait de gesticuler pour écouter les vers quand il les entonnait. Et pour Fee... sa Fee, il l'aimait, complètement, totalement, il lui était entièrement dévoué, lui appartenait corps & âme. Il lui avait fallu du temps pour se réouvrir, pour admettre qu'il pouvait aimer de nouveau... et avec Fee ça avait été long et laborieux... mais il avait fini par sauter le pas... ne pouvant plus juste se contenter d'elle & son corps, il la voulait entièrement pour lui... juste pour lui. C'est pour ça qu'il allait l'épouser d'ici la fin de l'année.

Et il aurait aimé que sa soeur connaisse cette dévotion, ce sentiment d'appartenir à quelqu'un corps & âme, ce sentiment de pouvoir s'offrir sans aucune crainte de l'avenir, car on sait que c'est la bonne personne, celle qui nous est destinée. L'âme soeur.

Il regarda sa soeur, elle semblait si perdue... il s'en voulu un instant d'être si dur. Il baissa le regard... l'erreur était humaine... et le pardon était important, on lui avait toujours appris, son grand-père lui avait enseigné à faire preuve de compassion, de ne jamais être intransigeant... Quand elle lui avoua l'âge du type en question, Pedro secoua la tête... et lui, s'attendait-il à être marié à la fin d'un séjour à Vegas ? Quand il la vit éclater en sanglot. Le coeur de Pedro se serra. Il se rapprocha d'elle et l'entoura de ses bras pour la protéger, la bercer. Elle restait sa soeur après tout, sa petite soeur et il n'avait pas l'intention de la renier pour autant...

« Je vais faire ce que je peux Milena... Chut, ne pleure pas... raconte-moi tout ce que tu te rappelles de ta soirée... dis-moi où tu t'es mariée, en présence de qui... si tu as dû signer des papiers etc... que je sache ce que je peux faire pour agir de façon légale... je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour te protéger... et si tu ne veux jamais le revoir, je me porte garant de te protéger... d'accord ? »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne me hurle pas dessus, s'il te plait Ne me hurle pas dessus, s'il te plait EmptyMar 22 Fév - 22:20

« Je vais faire ce que je peux Milena... Chut, ne pleure pas... raconte-moi tout ce que tu te rappelles de ta soirée... dis-moi où tu t'es mariée, en présence de qui... si tu as dû signer des papiers etc... que je sache ce que je peux faire pour agir de façon légale... je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour te protéger... et si tu ne veux jamais le revoir, je me porte garant de te protéger... d'accord ? » Devais-je préciser que mon frère était parfait? Ses bras me rassurait mais je ne pouvais m'empêcher de m'accrocher comme je le pouvais à lui, comme si j'allais tomber si je le lâchais. Il était vraiment mon point de repère ici et je ne voulais pas le perdre. M'être mariée était vraiment la pire chose que j'ai pu faire, une erreur que je regretterais toute ma vie et même si Pedro réussissait à me sortir de ce pétrin, car je reverrais les yeux de mon frère, sa colère et l'angoisse que j'ai ressentis lorsque je me suis réveillée ce matin là, l'anneau d'or à mon doigt.

Je tremblais, essayait de me cacher et me calmer. De tous mes souvenirs, j'avais toujours été faible devant Pedro. Faible en ayant beaucoup trop bu, faible en pleurant contre lui. J'essayais tant bien que mal de répondre à ses questions. « Je suis..allée au bar...Sam m'a...m'a offert un verre et on a discuté puis...puis on a enchaîné les verres...Je sais plus...Je crois..Je crois que c'est Cupid's Wedding Chapel. Il y avait...un homme en Elvis. Sam a...a signé des papiers pour le budget du mariage et...oui..oui j'ai du signer des papiers à la fin. » Je me détachais de lui essuyant mes larmes, en vain. Je le regardais avec tant de tristesse dans les yeux. J'avais du mal à soutenir mon regard dans le sien. Il fallait que je lui dise, j'avais cette phrase qui me brûlait la gorge. « Je suis désolée...Je fais honte au De La Vega, je ne mérite pas de porter ce nom » . Je baissais alors la tête, n'osant plus le regarder en face, ma voix s'était brisée. J'avais vraiment honte de ce que j'étais, de la réputation que je pouvais faire à ma famille. J'étouffais un énième sanglots, toujours tête baissée. « Ton grand-père regretterait amèrement d'avoir obligé Alejandro à me déclarer s'il entendait ce que je suis....ce que je fais... Je ne fais que des bêtises... »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne me hurle pas dessus, s'il te plait Ne me hurle pas dessus, s'il te plait EmptyVen 4 Mar - 19:14

Pedro était plus calme, il avait été très en colère sur le coup, mais tout était désormais retombé, il allait mieux, il ne pouvait pas en vouloir éternellement à sa petite sœur... après tout, elle était encore jeune et elle n'était pas la première à faire ce genre d'erreurs... c'était juste... il avait espéré qu'elle ne se retrouve là-dedans... un mariage, si jeune. Il lui caressa les cheveux pendant qu'elle lui donnait toutes les informations qu'elle pouvait... si elle avait signé un papier comme elle lui avoua, ça s'annonçait directement plus difficile que prévu... que pouvait-il faire désormais ? Enfin, dans le fond, peu importe la difficulté de l'histoire, il savait qu'il allait obtenir le plus rapidement possible le divorce de sa petite sœur... et s'il devait aller menacer ce Sam... et bien il le ferait sans la moindre once d'hésitation. Il avait osé toucher à Milena alors qu'elle était saoule, il avait profité de sa faiblesse pour lui faire faire n'importe quoi... et ça, il n'était sûrement pas prêt de lui pardonner comme ça !

Milena semblait tellement désolée, Pedro lui caressa les cheveux tout en essayant de la bercer, ces larmes-là, il était conscient qu'elle était là par sa faute, il lui avait fait peur... « Je suis désolée...Je fais honte au De La Vega, je ne mérite pas de porter ce nom » Pedro écarquilla les yeux devant la dureté des propos de sa sœur à son égard. L'aîné secoua négativement la tête. « Arrête, tais-toi, tout le monde fait des erreurs ! Ce n'était pas de ta faute, tu étais saoule ! Crois-moi, moi aussi j'ai fait des bêtises regrettable lorsque j'étais dans cet état... » avoua faiblement Pedro en l'embrassant sur le haut du crâne. Il ne fallait pas qu'elle pense des choses aussi dures ! Il n'allait pas la laisser dire de telles âneries. « Crois-moi, on n'est pas parfait non plus dans cette famille Milena... personne ne l'est. L'important est qu'on se serre les coudes entre nous d'accord ? » continua simplement Pedro. Mais Milena ne s'arrêta pas. « Ton grand-père regretterait amèrement d'avoir obligé Alejandro à me déclarer s'il entendait ce que je suis....ce que je fais... Je ne fais que des bêtises... » le cœur de Pedro se fissura à cela. Il releva finalement le visage de sa sœur pour la regarder dans les yeux. « Ne dis pas de bêtises, notre papy n'auraient rien dit, il aurait tout arrangé, alors je vais faire comme lui et tout arranger. Je suis là pour toi, je suis ton frère, et ce que tu fais ne vas pas t'empêcher d'être ma petite sœur Milena, ça arrive... tu es encore si jeune, pardon d'avoir été si dur... mais ça va aller d'accord ? » dit Pedro de façon déterminé.

ça devait aller, ça allait aller. Il n'y avait pas d'alternative, Milena était sa sœur et il pouvait clairement tout faire pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne me hurle pas dessus, s'il te plait Ne me hurle pas dessus, s'il te plait EmptyVen 11 Mar - 14:20

Merci. C'est l'un des mots qu'on apprend lorsqu'on grandit. On doit toujours remercier quelqu'un pour quelque chose, c'est un signe de politesse qu'on m'a souvent appris. Merci d'être venu. Merci de prendre votre temps. Mais parfois, ce petit mot à vraiment une grande signification.

Dans le cas présent. Je ne pouvais que remercier mon frère. Pedro était un homme mature, fort, un physique plaisant selon les dires des autres femmes et, pour tout vous avouez, moi aussi, je l'avais trouvé très beau lorsque je l'ai vu la première fois. Bref, le physique de mon frère n'était pas le sujet abordé. Pedro avait tout pour lui. Ses paroles me réconfortait tant. J'avais vraiment l'impression de faire partie de la famille. Mais, une de ses phrases me marqua d'autant plus. « Ne dis pas de bêtises, notre papy n'auraient rien dit, il aurait tout arrangé, alors je vais faire comme lui et tout arranger.» Pour vous, cela ne veux peut-être pas dire grand chose. Pour moi, c'était très significatif. C'était NOTRE papy, pas le sien, le notre. J'avais toujours douté de mon intégration dans sa famille, parce que j'étais arrivée comme ça sans rien dire, et Pedro, lui, il m'avait tout de suite porter secours. J'étais sa petite soeur. Oui. Peut-être. Mais Ambre l'était aussi. Mais je ne doutais plus du tout. C'était notre papy. Et malgré que je ne connaisse pas cet homme, j'étais associée à lui. Je fondais à nouveau en larmes, mais cette fois, touchée. Je resserrais l'emprise sur Pedro. « Merci. Merci Grand frère. ». Mais ce n'était pas un simple merci, c'était réellement sincère. Je me tournais vers Diego avant de sourire timidement. Je me penchais vers lui en laissant Pedro de coté, histoire qu'il réfléchisse un moment, je l'avais beaucoup accaparé avec mes émotions beaucoup trop forte. « Ton papa, c'est superman. Il sauve les gens ». Je me tournais vers Pedro avant de lui faire un grand sourrie, un sourire qu'il n'avait pas vu depuis que j'étais entrée dans sa demeure. Je reprenais doucement mon calme et ma bonne humeur.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne me hurle pas dessus, s'il te plait Ne me hurle pas dessus, s'il te plait EmptyMar 22 Mar - 8:52

Pedro avait toujours eu confiance en lui. On lui avait appris, on lui avait donné toutes les cartes en main pour qu'il soit un être amène de se débrouiller par lui-même. Il était fier de ce qu'il était devenu grâce à son éducation. Et il voulait que ses enfants connaissent le même sort que lui, enfin, pas tout à fait, mais qu'ils reçoivent les mêmes valeurs que lui, qu'ils aient tous d'aussi bonne base. Pedro espérait y arriver. Il savait que ça allait être compliqué. Déjà vu sa composition familiale, mais il gardait espoir... quant à sa soeur... elle manquait de confiance en elle. Il l'avait rapidement remarqué, mais il ne la blâmait pas, elle n'avait pas eu de père, elle avait tout de suite manquée de repères.

Et dans le fond, ils étaient des étrangers l'un pour l'autre il n'y a pas encore si longtemps. Lui avait confiance en la famille, c'était normale qu'il se lance dans cette relation de confiance avec sa petite soeur, il avait toujours rêvé d'en avoir une bien à lui, pas une soeur de coeur. Pas qu'il dénigrait Ambre, il l'aimait tout autant que Milena, mais c'était encore différent, le fait de ne pas avoir grandit ensemble dans les mêmes paysages etc... soit, Pedro comprenait que sa soeur fasse moins rapidement confiance, qu'elle soit plus hésitante, ses valeurs de la famille était légèrement différente, et c'était compréhensible quand on y pensait réellement... comment pouvait-elle avoir confiance en une institution qui avait toujours été défaillante chez elle ? Avec une mère mais sans père, avec une famille et un trou noir qu'une simple photo comblait mais qui ne répondait à aucune des interrogations qu'elle pouvait se poser.

Elle était sensible mais Pedro le comprenait, elle était jeune et encore tellement innocente. Il avait le sentiment qu'elle se faisait simplement... dévorer par les gens malhonnêtes, Pedro n'arrivait pas à la voir comme une conspiratrice, elle était sincère et franche, une sorte d'innocence brute. Elle était magnifique à ses yeux pour cela, pour garder son sourire, sa bonne humeur, évidemment, une telle fille pleine d'énergie était juste magnifique à voir... mais les plus pervers de ce monde rajouterait que la voir perdre cette innocence, cette lueur qu'elle semblait répandre serait plaisant... et Pedro en tant que grand frère devait la protéger... son innocence qu'il chérissait était aussi celle qui la conduisait dans des situations compliquées, comme celle-ci en somme. « Merci. Merci Grand frère. » elle le serra, il se laissa faire tout en lui caressant nonchalamment le dos, il sentait que ce merci était important pour Milena... et à vrai dire, il l'était aussi pour lui. Il était touché, Milena par des mots simples savaient comment atteindre son coeur.

Elle se tourna ensuite vers son neveu et l'embrassa et le câlina un peu. Diego qui était très affectueux se laissa faire avec plaisir avant de resserrer ses petits bras encore potelé autour de sa tante. « Ton papa, c'est superman. Il sauve les gens » « Non, il sauve ceux qu'ils aiment, et nous il nous aime très très très fort. Parce qu'on est sa famille » sourit le petit garçon avec un sourire confiant. Pedro eut une sourire fier à l'écoute de son fils de presque 5 ans. Diego était si vif et intelligent pour son âge. Sa fierté, une de ses fiertés. Il y avait tous les autres et tous ceux qui allaient un jour venir.

Sa soeur se tourna vers lui en le gratifiant d'un sourire resplendissant, Pedro sourit d'autant plus. Il se rapprocha de sa soeur et l'entoura de ses bras avant de lui faire un dernier baiser sur le front, histoire de clore cette histoire. « Alors Milena, l'école en ce moment ? » demanda l'argentin afin de définitivement s'éloigner de l'autre sujet, il voulait mettre cette histoire derrière eux, il allait tout faire pour tout arranger de toute façon. « Oh, et tu veux quelque chose à manger, à boire ? » demanda-t-il en réalisant qu'il n'avait rien proposé à sa soeur jusqu'à présent.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne me hurle pas dessus, s'il te plait Ne me hurle pas dessus, s'il te plait EmptyVen 25 Mar - 20:51

Surprise. C'était le cas. Diego était un petit garçon éblouissant. Il était fier de son papa et n'avait pas de mal à en parler. Non, ce n'était pas un superman, il sauve les gens qu'il aime. Et nous, il nous aimait très très très fort. Comment ne pas sourire lorsqu'on entendait de pareil chose. Surprise aussi du fait qu'il se laisse prendre dans les bras. Je n'avais jamais été proches des enfants de Pedro, j'essayais petit à petit car après tout, c'était mes neveux et nièces, mais j'avais débarqués tellement vite dans sa vie que je ne voulais pas m'immiscer.

Je ne pu que sourire lorsque Pedo me pris à nouveau dans ses bras avant de m'embrasser sur le front. C'était rassurant quelque part. Ca me prouvait toute la sécurité qu'il apportait et toute la confiance que je pouvais mettre en lui. La discussion sur mon mariage raté fut close par ce baiser fraternel.« Alors Milena, l'école en ce moment ? ». En ce moment, c'était moyen. Je n'excellais pas dans tout les domaines, mais j'avais de bonnes notes. Puis, avant même que je ne puisse répondre, Pedro s'empressa d'ajouter quelque chose. « Oh, et tu veux quelque chose à manger, à boire ? » Rire me paraissait être la meilleure solution. Son attention envers les autres le perdra. Il était poli, attentif, serviable. Mon frère était parfait. « Pedro, est-ce que tu te rends compte que tu as posé cette question comme si ne pas me proposer quelques choses à boire était une ignominie ? Mais c'est gentil, si tu as de l'eau, je veux bien. Tu sais, après avoir beaucoup pleurer, j'ai plus assez d'eau pour m'hydrater maintenant. ». Je lui souris. C'était toujours bon de faire un peu d'humour. Ca permettait de détendre encore plus l'atmosphère. « Pour les cours, ça va. Je suis une élève moyenne mais j'essaye de faire monter ma moyenne. J'aime beaucoup ces études. Merci Pedro ». Car c'était grâce à lui si j'en étais là, en tout cas du point de vue scolaire. Il avait toujours été là pour m'épauler.

C'était à mon tour de m’intéresser à sa vie à présent. J'avais trop parler de la mienne, mon mariage, mes études. Je n'avais jamais vraiment pris le temps de parler avec lui de sa vie. « Et toi, ça va avec l'Awesome et tout le reste? Comment vas ma maman Fee préférée? Tu me tiens au courant s'il y a un événement à l'Awesome? Tu sais bien que je suis sage maintenant que je sais que tu jettes un œil dès que tu sais que je suis là, puis même, on dirait que tu as posté des affiches avec ma tête près du bar avec écrit en grand: "INTERDIT DE LUI SERVIR DE L'ALCOOL". Alors, tu vois, je suis sage. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne me hurle pas dessus, s'il te plait Ne me hurle pas dessus, s'il te plait EmptyVen 22 Avr - 13:11

Pedro était un homme de paroles et d'action, quand il disait un truc, il faisait en sorte de s'y tenir. Et il essayait de l'apprendre à ses enfants, petit à petit. Enfin, surtout Diego, les autres étaient encore trop petits pour comprendre tout ce qu'il voulait leur enseigner, et à vrai dire, hormis baver et secouer énergiquement les bras, les plus petits n'avaient pas l'air de comprendre ce que leur disait leur père. Enfin, certaines fois, ils le regardaient de leur grand yeux bleus, yeux qu'ils avaient tous hérité de leur mère hormis Sofia qui avait les siens. En James, Pedro trouvait énormément de Juliet, et en Sirius et sa tête de démon, il voyait parfaitement Fee. Et quand il voyait sa sœur agir gauchement avec les petits, cela le faisait sourire, évidemment, elle allait s'améliorer, elle allait devenir une tante exemplaire, ça ne faisait aucune doute pour Pedro, mais là, elle était encore hésitante, surtout avec les plus petits.

Désormais que le sujet fâcheux était clos, Pedro se sentait plus à l'aise. Plus à mène de poursuivre une conversation détendue avec sa cadette. Ils pouvaient parler des choses quotidienne sans se prendre la tête plus que ça. « Pedro, est-ce que tu te rends compte que tu as posé cette question comme si ne pas me proposer quelques choses à boire était une ignominie ? Mais c'est gentil, si tu as de l'eau, je veux bien. Tu sais, après avoir beaucoup pleurer, j'ai plus assez d'eau pour m'hydrater maintenant. » l'argentin éclata de rire à la première partie de sa phrase. « C'est un peu le cas, je me dois de te fournir à boire tout de même, j'ai oublié toute forme de politesse pour une fois » roula-t-il des yeux. Mais ce n'était pas réellement de sa faute, voir sa soeur en larme l'avait déconnecté de la réalité. Il alla dans la cuisine servir un verre d'eau pour sa soeur, il prit un biberon d'eau pour James en même temps. « S'il te plait » dit-il en déposant le verre devant sa soeur, il alla alors dans le parc et sortit James de là, il gigotait gaiement dans ses bras, voulant à tout prix son biberon, Pedro éclata de rire avant de l'embrasser sur le front et lui donner ce qu'il désirait, il revint vers sa soeur avec James dans les bras. Diego en apercevant son frère vint déposer un baiser sur le haut de son crâne avant de commencer à dessiner.

« Pour les cours, ça va. Je suis une élève moyenne mais j'essaye de faire monter ma moyenne. J'aime beaucoup ces études. Merci Pedro » Pedro eut une sorte de grimace ennuyé. « Arrête de me remercier, c'est normal ce que j'ai fait pour toi. Tu es ma sœur, c'était le minimum. Et pour tes cours, l'important c'est d'aimer ce qu'on fait et de faire son maximum, alors continue comme ça Milena. » l'encouragea alors Pedro, content que sa soeur ait trouvé une voie qui lui plaisait.

Puis Milena enchaina différente question les unes à la suite de l'autre, à la fin de son discours, Pedro éclata de rire, elle avait parlé tellement vite et avec tellement d'emphase qu'elle était tout simplement adorable. De façon général, Pedro parlait peu de lui, pas qu'il n'aimait pas ça, il se trouvait juste toujours assez maladroit pour ça. Et il avait peur quelque part d'ennuyer les gens. « Et bien, tout va bien à l'Awesome, j'ai engagé de nouvelles personnes, enfin, le même train-train, il bouge bien, il va bientôt avoir un an donc grosse fête en perspective. Et en ce qui te concerne, ils ont tous interdiction de te servir, et je pense que personne n'a envie d'aller à l'encontre des ordres du patron ! » rigola Pedro. James qui buvait tranquillement son biberon, releva la tête, jeta son bien et tenta de rire à son tour, reproduisant faiblement le bruit que faisait son père, en le remarquant, les yeux de Pedro brillèrent de fierté et il embrassa son fils sur le haut de son crâne. « Pour Fee, tout va bien, je l'aime tu sais, et j'espère qu'un jour, tu pourrais aimer quelqu'un autant que je peux l'aimer elle » souffla Pedro le regard ailleurs, évoquer Fee lui faisait immédiatement pensé à elle, il la voyait sourire, rigoler aux éclats, lui faire un clin d’œil, mordre ses lèvres juste pour le titiller. Il avait tellement d'images de Fee en tête et chacune d'elle provoquait en lui un agréable sentiment de chaleur. Il l'aimait tout simplement. Il en était fou et assez conscient pour ne pas vouloir la laisser s'échapper.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Ne me hurle pas dessus, s'il te plait Ne me hurle pas dessus, s'il te plait Empty

Revenir en haut Aller en bas

Ne me hurle pas dessus, s'il te plait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-