It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez|

Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone Mar 1 Fév - 4:36

Lily & Antigone ♥



Alors que la presque totalité de la classe fuyait la salle en courant, je relevai tranquillement la tête pour fixer le tableau blanc d’un air las pendant quelques secondes. Le prof tourna les yeux vers moi et m’accorda un regard entendu. Je haussai les sourcils pour les froncer par la suite devant son expression « je désapprouve ». Il se mêlait de quoi, celui-là ? Je me levai, tirant sur ma robe pour la faire descendre un peu plus bas sur mes cuisses afin qu’il ne me fasse pas de commentaires, empoignai mes livres et sortit de la salle rapidement. Et je jurai avoir aperçu ses yeux glisser sur mes jambes. Avec un léger sourire, je me dirigeai vers mon casier en ignorant royalement le reste de la population de l’école qui agissait comme des vrais imbéciles. Une fille de mon cours d’histoire de l’art m’adressa un petit sourire alors que je passai à côté. Quelle idiote. Elle m’a invité à une fête un jour. J’allais accepter lorsqu’elle a ajouté que « sa mère avait fait un délicieux gâteau ». C’était à ce moment que j’avais prétendu devoir aller visiter ma grand-mère en Irlande. N’importe quoi. Je ne lui accordai qu’un regard et poursuivit ma route.

Après avoir passé à mon casier pour chercher mon sac, je quittai rapidement le bâtiment pour aller dans SoHo, à la sandwicherie de Lily. Ça faisait un moment que n’y était pas allé et j’avais grandement envie de mon traditionnel sandwich au fromage de chèvre. Je me mordis la lèvre en pensant au délicieux repas qui m’attendait. Et Lily, ça faisait toujours du bien de la voir. Avec elle, je parlais de n’importe quoi. Et avec un peu de chance, on passerais la soirée ensemble. Après tout, il était à peine 19h. Alors que je traversai la pelouse devant la bâtiment, j’aperçus une silhouette qui me faisait des grands signes de la main. Xavier. Eh merde. Je fis comme si je ne l’avais pas aperçu en continuant mon chemin mais il me rattrapa rapidement. « Hey, An, je t'emmène ? » « Non » , répondis-je simplement. Il eut une mine de surprise et m’attrapa le bras pour m’arrêter. « Tu viens pas ce soir ? » Je me débarrassai de sa poigne et lui fis un petit sourire. « Faut croire que non. » Je repris ma route d’un pas plus rapide et il me héla. Je l’ignorai. Tout ce qu’il voulait, depuis qu’il avait rompu avec sa copine, c’était de m’avoir dans son lit. Il pouvait toujours rêver. Je crois qu’il attendait juste que je sois défoncée pour saisir sa chance.

Après être passé chez moi prendre une douche pour enfiler des collants noir, une jupe courte rouge et une camisole noire avec quelques colliers que je portais souvent, je pris le bus en direction de SoHo. Le trajet passa rapidement, avec ma musique plein les oreilles et je débarquai à quelques mètres de la sandwicherie. Elle avait un aspect très plaisant et j’entrai sans hésiter, un léger sourire étirant mes lèvres. L'ambiance tranquille de l'endroit m'envahit aussitôt et je pris une grande inspiration. Ca sentait tellement bon ! Je ne repérai pas Lily immédiatement mais m’asseyai sur mon tabouret habituel, dans le fond, posai mon sac sur celui d’a côté et attendit. Ce ne fut pas long avant que ma chère amie sorte de ce qui devait être des cuisines. Je lui adressai immédiatement un immense sourire. C'était une fille magnifique, avec des yeux comme j'en avais jamais vu. Ça me faisait chaud au cœur de la revoir. « Lily, ça fait un bail ! Toujours aussi sexy dans cet uniforme, dis donc, tu vas briser des cœurs. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone Mar 1 Fév - 23:00

Lily avait bossé toute la journée et grâce à son cellphone elle avait envoyé un message à Antigone sur Facebook le site de référence. Ça faisait longtemps qu’elle n’avait pas vu la brune et elle était en manque de ses dernières nouvelles et de ses histoires. Celles de Lily étaient bien tristes en ce moment, évidemment, elle sortait, mais un peu moins qu’avant, avec les examens, ses amies de Fac s’y étaient toutes mises et elle à part le boulot & la télé, elle n’avait pas pu faire une sortie correcte depuis le nouvel an.

Elle n’aimait pas être seule en soirée, elle préférait de loin être entourée de Kissa, Summer & Harper. Cela dit, elle trouvait bien de pouvoir aussi passer des moments avec Antigone. Elle était plus jeune qu’elle un peu, mais elle lui rappelait elle plus jeune, en plus intelligente, certes, ce n’était pas difficile mais Antigone était tout aussi intrigante que Lily avait pu l’être. Toujours fourrée dans des soirées, elle dégageait quelque chose de mystérieux. Et Antigone était charismatique, c’était le genre de personnage qu’on suivait des yeux sans même complètement le réaliser. Elle avait ce sourire au coin des lèvres qui faisait fondre. Et l’anglais avait eu une sorte de coup de foudre amicale.

Et puis, il fallait aussi avouer qu’Antigone lui rappelait sa sœur Emily… du coup, quand elles étaient ensemble, Lily pouvait de nouveau endosser son manteau de « grande sœur » et veiller de loin sur la brune. Et quand elles ne se voyaient pas tout un temps, une fois qu’elles se retrouvaient, elles partageaient sans aucune honte leur dernière histoire en date. Et Lily avait pas mal de chose à raconter niveau cœur. Entre Pete & Alec, son cœur n’avait pas vraiment chaumé ! Mais bon, chaque chose en son temps.

Lily s’occupait de ranger la cuisine tout en papotant énergiquement avec ses collègues, Stacy essayait vainement de lui présenter son frère depuis deux semaines. « Allez Lily, tu ne vas pas rester accro au blondinet tout ce temps quand même ? T’es belle tu devrais en profiter ! » la brune roula des yeux. « Je sais. » évidemment qu’elle savait qu’elle ne le devait pas, il était dangereux pour elle & pour ses proches… cela dit, son traître de cœur n’avait pas encore décidé de tourner la page sur leur histoire passée. Et elle avait encore envie de voir Pandora, la nièce d’Alec… ce qui voulait dire par là qu’elle allait quand même voir Alec dans tous les cas… elle soupira. « Hey Lil’, y a ta sœur dans la salle ! Présente-la moi ! » Lily était ravie de l’intervention de Mick, elle pouvait laisser Stacy en plan ainsi, elle s’approcha alors de Mick et lui pinça la main « Même pas en rêve, et je t’ai déjà dit que ce n’était pas elle ma sœur ! N’empêche, si tu veux la voir, fais le sandwiche que j’ai demandé qu’on réserve tout à l’heure » Mick grogna et ramena sa main contre son torse, toutefois, il s’activa dans la cuisine afin de retrouver au plus vite la commande qu’avait fait sa collègue. Lily quitta l’arrière sale avec un grand éclat de rire tout en secouant les cheveux amusée, les mecs étaient con et Mick ne faisait pas exception à la règle. La brune se dirigea directement vers Antigone, son amie était précieuse, elle avait sa place. Du coup, c’était toujours facile de la retrouver puisqu’elle se mettait irrémédiablement aux mêmes endroits.

Antigone débute la conversation d’un énergique « Lily, ça fait un bail ! Toujours aussi sexy dans cet uniforme, dis donc, tu vas briser des cœurs. » Lily éclata de rire et fit la bise à son amie avant de s’asseoir à ses côtés, elle la regarda de la tête au pied, admirant sa tenue. Celle de Lily était juste basique, l’uniforme du ‘wichcraft en somme, heureusement, le bleu et le blanc lui allait plutôt bien. Mais elle ne se trouvait pas non plus renversante. « ça fait un bail uniquement parce que tu ne passes plus me voir ! » ricana alors Lily en lui tapotant la main. « Alors quoi de beau ? Ta journée d’école s’est bien passée ? » commença poliment l’anglaise.

C’était peut-être des banalités mais Lily aimait à savoir ce genre de détails. Elle qui avait arrêté ses études avant la fin de l’High School s’inquiétait de l’avenir des autres. Le sien était un peu brisé. Le fait de n’avoir aucun diplôme n’aidait pas à trouver du boulot. Et Lily était trop intègre pour uniquement compter sur son physique… du coup, elle était pointilleuse sur ce sujet. Même si elle savait qu’Antigone était brillante dans tout ce qu’elle entreprenait.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone Mer 2 Fév - 15:05

Lorsque Lily éclata de rire et me fit la bise, je ne pu s’empêcher de lui offrir un sourire éclatant. Décidément, ça faisait beaucoup de bien revenir ici et revoir celle que je considérait comme ma sœur. C’était comme rentrer chez soi après de longues vacances. Le restaurant était relativement petit, de couleurs bleus et blancs comme l’uniforme de mon amie, avec la radio qui jouait en arrière-plan et les gens qui passaient. Dans le coin opposée, un jeune couple, qui se dévoraient plus des yeux qu’ils ne mangeait véritablement. Un homme d’affaires qui contrastait avec l’ambiance moderne et simple avec son complet et son portable, dégustant une immense assiette avec frites, sandwich et salade. Puis il y avait quelques autres personnes, des new yorkais comme on en voyait tant mais qui étaient fascinants à observer. Je me sentit tout à coup un peu étrange avec mon allure défraîchie de fêtarde dans ce restaurant propre et mondain. Je me redressai légèrement, passai une main dans mes cheveux qui avaient ondulés après la douche et dirigeai mon regard vers l’endroit de ou Lily était apparu. Pendant quelques fractions de seconde, je me concentrai sur le bourdonnement de l’endroit, avec les bruits des casseroles et des cuisiniers qui bavardait.

« Ça fait un bail uniquement parce que tu ne passe plus me voir ! »
ricana Lily en me tapotant la main qui était sur la table. Mon sourire s’agrandit. C’est vrai que le temps avait manqué. Depuis quelques temps, tout déboulait, c’était un peu dur à suivre parfois. Mais un mode de vie banal et routinier ne m’intéressait pas le moins du monde. « Mes sincères excuses, très chère, je te promets de me rattraper ! Je viendrai chaque semaine à présent ! » J’eus un petit rire. Ce n’était pas mon style de faire des promesses, mais Lily était assez importante pour moi pour que je fasses l’effort. Il m’arrivait souvent de perdre un peu la notion du temps, car pour moi, il n’y a rien de plus important que la liberté. Soudainement, je me sentis observée. Je tournai légèrement la tête vers les cuisines pour apercevoir des yeux qui nous observait avec curiosité. Mais lorsque nos regards se croisèrent, la tête disparut et je haussai des sourcils. Peu importe. « Alors quoi de beau ? Ta journée d’école s’est bien passée ? »

J’observai Lily quelques instants. Elle en avait bavé. Elle n’avait jamais terminé ses études et ses histoires de cœur tournaient souvent au vinaigre. Je me surprenais souvent à souhaiter qu’il m’arrive quelque chose de mal à sa place, juste pour une fois. Je voulais qu’elle soit heureuse, elle le méritait, c’était quelqu’un de bien. Je me promis de lui changer les idées après qu’elle m’ait tout raconté. J’acquiesçai. « Ouais. On est dans l’art moderne, en ce moment, alors c’est pas mal plus intéressant que Van Gogh et tout le bazar… Et puis je crois avoir pas mal réussi mon projet de maquette, à la tête qu’a fait Mme Kurtenberry ! Ah, et il y a cette fille qui m’avait invité à une fête ringarde un jour qui tente de me faire la conversation dans le couloir, je me suis esquivée vite fait, de tout manière, elle ne se rend même pas compte que je lui raconte n’importe quoi le trois quart du temps… » Je me pinçai les lèvres. Je parlais bien trop ! « Désolé, je parle un peu trop. Tu me connais, quand je m’emporte… N’empêche, Xavier, tu te souviens de Xavier ? Bah il débarque et me demande s’il veut qu’il m’emmène… Quel imbécile, il croit vraiment que je vais me laisser avoir par ses yeux doux, même si, il faut l’avouer, il sait s’arranger... »

Je me tus quelques instants car quelqu’un était apparu – et parce qu’il fallait bien que je laisse Lily parler un peu. C’était un grand jeune homme, dans l’uniforme du restaurant, assez musclé, aux cheveux blonds sables et au sourire scotché au visage. Je lui adressai un regard interrogatif alors que j’étais certaine d’avoir entendu Lily pousser un petit soupir. Il déposa quelque chose sur la table – mon sandwich adoré – et dit d’une voix forte : « Bon appétit ! » et resta planté là, toujours un immense sourire aux lèvres. Je levai les yeux au ciel discrètement avant d’adresser un regard amusé à Lily. « Ça doit être génial de travailler avec lui » murmurais-je d’un ton légèrement sarcastique, ne sachant pas trop quoi dire au bizarre au sandwich.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone Jeu 3 Fév - 15:34

L’enthousiasme d’Antigone faisait plaisir à voir, la jeune brune était souvent ainsi quand elles se trouvaient toutes les deux. Vue d’un point de vue externe, Antigone pouvait semblée être hautaine. Mais lorsqu’elle était avec l’anglaise, elle était tout simplement adorable, elle lui tenait des promesses qu’elle s’efforçait toujours de tenir. Et il fallait bien avouer que ça faisait réellement plaisir à Lily qui connaissait le caractère d’Antigone et celle-ci n’était pas ainsi avec tout le monde.

Cela dit, leur lien était vraiment fort. Antigone avait été une des premières rencontres de Lily, et le fait qu’on les prenne souvent pour des sœurs les avaient poussées à parfois en jouer. Et puis avoir un lien particulier avec Antigone permettait à Lily de penser à sa sœur, elle avait l’impression de pouvoir la gâter via l’intermédiaire de l’Irlandaise.

Antigone se mit à parler avec animation de ce qu’elle faisait à l’école. « Ouais. On est dans l’art moderne, en ce moment, alors c’est pas mal plus intéressant que Van Gogh et tout le bazar… Et puis je crois avoir pas mal réussi mon projet de maquette, à la tête qu’a fait Mme Kurtenberry ! Ah, et il y a cette fille qui m’avait invité à une fête ringarde un jour qui tente de me faire la conversation dans le couloir, je me suis esquivée vite fait, de tout manière, elle ne se rend même pas compte que je lui raconte n’importe quoi le trois quart du temps… » Lily l’écouta avec un brin de nostalgie, l’école était un peu révolue pour elle. Enfin, elle avait pas mal déconné dans le passée, elle sortait beaucoup mais ce n’était pas son problème principal, ce qui l’avait coulée c’était sa relation avec Andrew, un de ses professeurs, quand l’affaire avait éclaté, ça avait provoqué un tel scandale qu’ils avaient tous les deux été révoqué de l’établissement de bonne famille sans autre appel. Lily l’avait plutôt bien digérée sur le coup, enfin, elle n’était pas non plus immédiatement rentrée chez elle, il n’y avait pas de quoi parader, loin de là…elle avait décidé alors d’entreprendre un long voyage à travers l’Europe et n’avait plus remis les pieds dans son Angleterre natale depuis.

Parfois, quand elle ressentait des difficultés à se faire embaucher ou quand elle se sentait dépassée par ce qu’on lui racontait, elle regrettait son geste, culpabilisant de ne pas au moins avoir fini ses High School… mais elle ne pouvait pas se plaindre de son sort, elle l’avait cherchée et elle avait récolté ce qu’elle avait semé.

« Désolé, je parle un peu trop. Tu me connais, quand je m’emporte… N’empêche, Xavier, tu te souviens de Xavier ? Bah il débarque et me demande s’il veut qu’il m’emmène… Quel imbécile, il croit vraiment que je vais me laisser avoir par ses yeux doux, même si, il faut l’avouer, il sait s’arranger... » Lily eut un sourire amusé et elle lui fit un clin d’œil. Elle avait vu une fois Xavier, un peu collant mais il avait l’air gentil… et un peu vachement accro à Antigone même si elle semblait osciller entre se moquer de lui ou être gentille…

Lily ne savait pas vraiment ce que l’irlandaise pensait réellement de Xavier, mais d’après sa dernière affirmation, elle avait peut-être un petit faible pour lui quand même. Comme quoi, parfois s’accrocher avait le mérite de faire gagner des points dans le cœur de la personne convoitée. « Ce n’est pas grave Antigone, on se rattrape, ça faisait longtemps qu’on ne s’était plus vue aussi ! Donc Xavier… il te plait un peu avoue ! » la charia gentiment Lily.

Mais elles furent interrompue par Mick. Il leur apportait le sandwiche d’Antigone et il rajouta galamment une canette de coca devant Lily, la brune poussa un soupire et secoua la tête exaspéré, il espérait gagner des points. « Bon appétit » s’exclama-t-il de manière super enthousiaste, au moins Mick était gentil. Il n’harcelais personne, quand on lui disait stop il arrêtait simplement et allait faire le con ailleurs. Lui non plus n’avait pas terminé l’école mais il n’avait jamais dit pourquoi. Et à vrai dire, Lily préférait ne pas l’interroger là-dessus, par principe et aussi parce qu’elle-même détestait quand on essayait de lui faire cracher la raison. « ça doit être génial de travailler avec lui » Lily essaya de ne pas trop ricaner sur le coup mais elle ressortirait ça un jour au jeune homme ! Elle se le promit.

« Antigone, je te présente Mick, un collègue comme tu peux le voir, il a 18 ans. Mick, voici Antigone, une amie. » le blond eut un sourire ravie et il serra gauchement la main d’Antigone. Lily secoua la tête exaspérée mais son sourire en coin démontrait qu’il l’amusait tout de même. « Retourne dans les cuisines maintenant ! On t’attend pour le rangement tu le sais bien ! »

Le blond se mit au garde-à-vous et s’en alla en faisant toutefois un clin d’œil à Antigone « Un plaisir d’avoir fait ta connaissance. » Lily le regarda regagner le territoire des employés tout en secouant la tête. Cela dit, elle comprenait parfaitement Mick, Antigone était vraiment jolie et elle attirait les regards. Mick, Xavier plus une autre liste qui ne s’arrêtait pas qu’à deux.

Lily se passa la main dans les cheveux avant de siroter le coca généreusement offert par Mick. « Tu n’as toujours pas répondu à ma question. Xavier te plait alors ? » le sourire de Lily se fit un peu nostalgique, les histoires de cœur d’Antigone semblait tellement simple à côté des siennes… mais elle l’avait cherché aussi.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone Dim 6 Fév - 18:57

Je me mordit la lèvre. Ouais, peut-être que je n’aurais pas du parler de Xavier. Mais c’était plus fort que moi. Il était toujours là, c’était presque impossible de raconter une partie de ma vie sans qu’il entre dans le décor à un moment ou à un autre. C’était un peu énervant, presque de l’harcèlement… Mais il était gentil et pendant les fêtes, on s’amusait toujours comme des imbéciles. Ça collait plus dans ces moments-là, lorsqu’on était complètement trashed. Pourquoi ? J’en savais rien. Et pendant la journée, lorsqu’on se croisait, mon arrogance prenait toujours le dessus. J’avais du l’envoyer sur les roses une bonne vingtaine de fois, jamais il a arrêté de venir me voir. Y’a pas à le redire, c’était un gars déterminé, mais après quoi, je me demandais toujours si j’aurais du être plus gentille. Bah, j’étais probablement une phase dans sa vie, il allait me laisser tranquille à un moment ou à un autre… Je crois… Et pourtant, je ne pu m’empêcher de me dire que s’il me laissait seule, ça serait bien moins drôle. « Ce n’est pas grave Antigone, on se rattrape, ça faisait longtemps qu’on ne s’était plus vue aussi ! Donc Xavier… il te plait un peu avoue ! » Hum, voilà pourquoi je devais m’abstenir d’en parler. Parce qu’inévitablement, Lily allait me poser ce genre de question. On parlait toujours de nos histoires de cœurs, bien que les siennes soient plus nombreuses et plus compliquées que les miennes, mais c’était comme ça. Je pense que beaucoup de femmes font ça. M’enfin. J’haussai des sourcils, sans vraiment répondre, pour la simple et bonne raison que je ne savais pas quoi dire. Xavier était franchement sexy, et tout le bazar, mais il était vraiment bizarre et collant. Et malgré tout, je ne pouvais pas dire que je le connaissais vraiment. Et je l’avais vu fricoter avec son ancienne copine trop de fois pour l’imaginer seulement m’embrasser.

Lily secoua la tête lorsque le serveur arriva. Je ne suis pas sûre qu’il ait entendu ma remarque, mais peu importe. Si c’était le cas, ça n’avait pas semblé le déranger, parce que son sourire ne le quittait pas. Ça donnait presque mal au crâne. J’aime bien sourire parce qu’on peut exprimer tant d’émotion par un simple mouvement des lèvres, mais le sien… c’était… éclatant. « Antigone, je te présente Mick, un collègue comme tu peux le voir, il a 18 ans. Mick, voici Antigone, une amie. » Il me présenta sa main et je la pris. Elle était un peu rugueuse, et il me la serra un peu gauchement. 18 ans seulement ? Il paraissait plus vieux. Je soupirai. On m’avait souvent dit que je paraissais plus vieille que mon âge, même si je pensais tout le contraire, mais je n’allais pas m’en plaindre parce qu’on ne me demandait jamais de cartes aux entrées de clubs et de bars. J’aperçus le sourire en coin de Lily ; visiblement, elle était amusée par la situation. « Retourne dans les cuisines maintenant ! On t’attend pour le rangement tu le sais bien ! » Mon sourire s’étira un peu plus lorsqu’il se mit en position de garde-à-vous. Il m’adressa un clin d’œil et je répondis par un haussement de sourcils. « Un plaisir d’avoir fait ta connaissance. » « Moi de même. » Je fis un simple signe de la main et il repartit sans un mot de plus. Au moins, il faisait ce qu’on lui demandait, il partait si on lui demandait, tout le contraire d’un certain Xavier… Je levai les yeux au ciel une seconde. Bordel, il fallait que j’arrête de tout ramener à lui. Peut-être que je pourrais aller voir ce Mick. Il semblait gentil. Bah, peu importe, de toute facon, je n’avais pas besoin d’un gars.

J’attaquai aussitôt mon sandwich. Dès la première bouchée, je fermai les yeux. Di-vin ! J’adorais ce goût, je ne m’en lasserais jamais. « Tu n’as toujours pas répondu à ma question. Xavier te plait alors ? » J’avalai de travers et entamai une quinte de toux peu agréable. De l’eau, il me fallait de l’eau… Je déposai mon sandwich et pris rapidement une gorgée du coca de Lily. Après m’être calmée, je le replaçai devant elle. « Désolé. C’est le bacon. » Débile. Je regardai Lily dans les yeux. Je me remémorai quelques instants ses propres histoires. Malgré des moments de bonheur, ça n’avait vraiment jamais marché comme ça aurait dû. Mes pensées s’orientèrent vers sa sœur. Emily, si je me souvenais bien. À quelque part, j’étais sûre qu’elle trouvait en moi une sorte de remède à l’absence de sa sœur. Je pensai à Alix. Si jamais… Il était certain qu’il faudrait que je trouve un moyen pour ne pas trop souffrir. C’était une bonne solution. Je n’étais pas Emily, mais si ça pouvait aider à la faire sourire, alors j’allais jouer le jeu jusqu’au bout. J’haussai des épaules et dit la première chose qui me passa par la tête. « Peut-être, j’en sais rien. Pour l’instant c’est juste un gars avec qui je fais des conneries. Mais il est trop collant. » Je secouai la tête, pressée de changer de sujet. Non pas parce que ça me gênait, mais parce que je ne savais pas quoi dire. Peut-être que je devrais apprendre à mettre de l’ordre dans ma tête. Peut-être, un jour prochain. « M’enfin, c’est pas intéressant tout ça. Comment ça va, toi, Lily ? Je veux dire, t’es heureuse ? » C’était une grande question, mais qui apportait beaucoup de réponses. Je me surprenais moi-même à chaque fois que j’étais avec Lily ; il me semblait que j’étais… plus gentille ? Comme si le bon côté de mon caractère ressortait. « Je ne veux pas remuer le couteau dans la plaie, mais racontes : Peter, Alec, et tout ? » J’étais impatiente de savoir. Non pas parce que j’étais une sorte de wannabe Gossip Girl, mais parce que le bonheur de Lily comptait pour moi. Ça pouvait sembler stupide à dire, mais c’était un peu comme ma sœur, et on ferait tout pour sa famille. Et même si l’un de ses garçons pesaient 50 livres de plus que moi, je serais quand même prête à aller leur botter le cul. Lily n’avait pas eu une vie facile, je n’allais pas tout regarder sans rien faire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone Mar 8 Fév - 17:19

L'anglaise eu un sourire compatissant quand Antigone manqua de s'étouffer, c'était clairement visible, il lui plaisait plus qu'il n'était permis de l'admettre, son amie lui piqua sa boisson pour faire passer le bacon, Lily se mit à taper dans son dos avec compassion. Xavier, il s'était petit à petit immiscé dans le cœur de l'irlandaise alors que cette histoire n'était clairement pas spécialement bien partie, il n'était même pas son type de mec à la base. Mais elle comprenait, comme le disait si bien l'expression : le coeur a ses raisons que la raison ignore. D'un point de vue personnelle, elle avait toujours trouvé ça assez lourd et tellement cliché. Mais quand c'était effectivement la vérité, quel autre terme aurait-elle pu employé ?

Elle-même subissait les incertitudes de son coeur, elle qui s'était longtemps considérée comme quelqu'un de réfléchi se trouvait emportée par ses émotions depuis quelques mois. Comment pouvait-elle expliquer autrement le fait qu'elle avait failli perdre Peter à tout jamais pour... une histoire... des plus destructrices avec Alec.

D'un côté Peter, son frère de coeur, celui qu'elle avait toujours connu, admiré, placé au-dessus des autres hommes, qui était passé à un stade d'amant... pourquoi ? A cause d'une bête histoire d'alcool, à cause de peine de coeur, à cause d'un enchaînement désastreux d'événements... elle n'avait pas pu aller au bout de cette histoire... parce que justement, celle avec Alec commençait. Elle avait contre toute attente choisi le blond... elle avait essayé, elle avait eu envie de voir, elle avait été séduite par cette aura mystérieuse et charismatique que dégageait l'australien... elle ne l'aurait certainement pas regretté si Alec ne s'était pas trouvé à être véritablement dangereux. Elle ne savait pas dire jusqu'à quel niveau... mais Lily était conscient qu'il y avait des armes dans l'histoire... et sans doute aussi un trafic de drogue...

Elle avait pris ses jambes à son cou et s'était réfugié auprès de Pete pour vivre cette histoire que lui voulait vivre... mais le coeur n'était pas de la partie du côté de Lily, Pete avait crû qu'Alec hors du cadre de vie de Lily, il ne représentait plus de menace... sauf qu'Alec était bien là, dans un endroit plus perfide : il était dans son coeur... elle avait mis fin à la mascarade avec Pete non pas parce qu'il n'était pas parfait. Grand Dieu, Pete était l'homme idéal... il n'était juste pas son homme idéal. Le sien était blond, avec un sourire à croquer et des yeux bleus qui lui donnaient le sentiment de lire en elle...

Du coup, à présent, elle était sans Peter... enfin, si, il était là, quelque part, toujours a veillé sur elle mais leur lien d'autrefois était rompu et ça l'attristait... et à côté Alec... entre ces "je t'aime moi non plus" elle ne savait pas réellement dire où elle en était. Un coup c'était un qui était prêt, l'autre c'était l'autre qui prenait la fuite... ils avançaient à chaque fois pour mieux reculer...

Lily revint à la réalité en attendant le commentaire d'Antigone « Peut-être, j’en sais rien. Pour l’instant c’est juste un gars avec qui je fais des conneries. Mais il est trop collant. » elle eut un sourire nostalgique, elle avait aussi connu ça, c'était une époque un peu plus simple.

Ou pas en fait. Quand elle repensait à la fin de sa scolarité, ou plutôt à l'arrêt instantané, elle se rappelait qu'elle était en couple avec un de ses professeurs... fiancé... Lily attirait les ennuis... tel un Black Swan aurait ironisé sa cousine Jane. « C'est toujours intéressant au moment où ça te concerne tu sais ! » répondit calmement Lily en haussant les épaules. Quand ça concernait un ami, un véritable ami, même les choses les plus insignifiante prenait une toute autre dimension. « M’enfin, c’est pas intéressant tout ça. Comment ça va, toi, Lily ? Je veux dire, t’es heureuse ? » L'anglaise fronça les sourcils et se retrouva sans voix quelques instants. Comment pouvait-on décréter être heureuse ? Sincèrement heureuse... elle n'était pas un Sims, il ne lui suffisait pas d'aller dans un menu pour connaître sa barre de fatigue, ses envies ou ses rêves, elle ne savait pas véritablement analyser quand quelque chose la rendait un peu plus heureuse. Elle finit donc par hausser les épaules. « Je suppose qu'on l'est tous à sa manière... enfin, je pourrais aller mieux ! Si je recevais une augmentation, ça me rendrait heureuse ! Cela dit, comme tu le constates, je ne suis pas l'employée la plus assidue » rigola alors Lily en sous-entendant clairement que la situation dans laquelle elles se trouvaient toutes les deux montraient clairement que Lily aimait son boulot mais ne le prenait pas non plus trop au sérieux, elle ne se permettrait pas autant de liberté si c'était le cas... par contre, la question suivante la déstabilisa complètement et elle se trouva à baisser aussi tôt les yeux. « Je ne veux pas remuer le couteau dans la plaie, mais racontes : Peter, Alec, et tout ? »

Lily hésitait à répondre aux questions d'Antigone avec franchise, pas que ça la gênait vraiment, mais elle avait simplement peur d'ennuyer l'irlandaise avec tous ses problèmes & toutes ses histoires. Mais ce n'était pas un sentiment qu'elle avait qu'en parlant avec Antigone, il était là de façon général. Cette peur de ne pas plaire, d'être ennuyante et puis rejeter c'était vraiment "dur" pour elle. Elle avait cruellement manqué d'amis plus jeune, du coup, elle avait à chaque fois peur de reperdre les êtres chers de son univers et elle tentait des les importuner le moins possibles afin qu'ils ne se lassent pas d'elle.

Tout en s'entortillant les mains, elle commença un semblant de réponse. « Rien d'exceptionnelle... je me suis disputée avec Pete la dernière fois que je l'ai vu... j'ai embrassé Alec et puis j'ai paniqué... enfin, comme d'habitude, je suis à côté de la plaque pour l'un comme pour l'autre et... je ne sais même plus si j'ai encore la force de me battre pour sauver... ce qu'il reste » soupira-t-elle avec lassitude.

Cette histoire la blessait et la tendait, elle ne savait vraiment pas comment réagir à tout ça... « Enfin soit ! Et toi ta famille ? Ton frère ? » Lily sourit à la pensée d'Alexis, il était charmant dans son genre. Et il lui permettait de se sortir la tête Pete & Alec. Après de la à dire qu'elle était vraiment sérieuse et qu'elle ne le draguait pas juste pour faire enrager sa colloc'... il y avait un monde.

Mais au moins cette histoire avait le mérite de toujours lui rendre le sourire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone Ven 11 Fév - 6:32

« Je suppose qu'on l'est tous à sa manière... enfin, je pourrais aller mieux ! Si je recevais une augmentation, ça me rendrait heureuse ! Cela dit, comme tu le constates, je ne suis pas l'employée la plus assidue » Mon sourire s’agrandit. Sacré Lily… toujours le mot juste pour, en quelque sorte, répondre à la question tout en l’évitant. Et puis je me rendis compte que ma question était peut-être, comment dire ? Lourde. Ouais, demander à quelqu’un s’il était heureux, même si c’était Lily, c’est quand même une drôle de question. Le bonheur… J’avais la conviction que la recherche de ce dernier pouvait gâcher une vie autant que la rendre merveilleuse. Quelqu’un qui était constamment à la recherche de mieux dans sa vie pourrait-il un jour se satisfaire de quelque chose ? C’était comme le spaghetti ; si tu vas en Italie et que tu manges ce délicieux spaghetti, le plus délicieux que tu n’ais jamais mangé ; sauras-tu te contenter de celui que tu te fais chez toi par la suite ? Étrange comme comparaison, oui, mais tout de même véridique. Il y avait tant de facteurs qui influençaient le niveau de bonheur. Une seconde tu te sentiras comme la personne la plus chanceuse du monde et l’instant d’après… tout s’écroule. Comme lorsqu’on étaient petits, Alix et moi. On jouaient, on s’amusaient, on riaient, on étaient heureux et puis le moment après, c’était nos parents qui débarquaient et nous demandaient de faire moins de bruit et tous les rires cessaient pendant quelques secondes. Le bonheur était-il éphémère ? Elle songea à Lily. Parvenait-elle, pendant un moment, à oublier ses malheurs en travaillant dans ce restaurant ? Je savais qu’elle aimait son boulot mais qu’elle savait faire la balance, mais l’une des raisons pour laquelle elle travaillait dans un endroit aussi animé était-elle que ça lui changeait les idées ? J’y réfléchis. Lorsque je peinturais, je m’absentais, je ne pensais plus aux fêtes, à la drogue, à Xavier, à Alix, aux parents… je ne pensais qu’à ce que je faisais, et je m’y sentais bien.

Et puis, peut-être que j’avais été un peu brusque. Lui parler de Peter et Alec, comme ça, c’était assez cruel. Je savais qu’elle en souffrait, c’était toute qu’une histoire. Je n’aurais jamais été capable de vivre avec ça sur les épaules, et j’admirais Lily pour être en mesure de le faire. Elle baissa les yeux et je compris son malaise. Mais je savais que ça lui ferait du bien d’en parler un peu, ça faisait toujours du bien. La réponse tarda, et je me demandai pourquoi. Était-ce parce qu’elle n’aimait pas en parler ? Peut-être. Parce qu’elle ne voulait pas en parler ? C’était possible aussi, mais moins plausible à mon avis, il était rare qu’on écarte un sujet tous les deux. On se parlait franchement depuis tout ce temps, je ne voyais pas pourquoi elle arrêterait maintenant. Mais peu importe ce qui lui passait par la tête, et je me promis de lui poser la question, elle répondit : « Rien d'exceptionnelle... je me suis disputée avec Pete la dernière fois que je l'ai vu... j'ai embrassé Alec et puis j'ai paniqué... enfin, comme d'habitude, je suis à côté de la plaque pour l'un comme pour l'autre et... » Elle se tortillait les mains, elle était mal à l’aise. Je l’écoutai avec attention. « …je ne sais même plus si j'ai encore la force de me battre pour sauver... ce qu'il reste », termina-t’elle d’un ton las. J’esquissai un sourire compatissant. Elle était visiblement mêlée, mais Lily n’était pas naïve, et j’étais convaincue qu’à quelque part, elle savait ce qu’elle avait à faire. Mais à sa place, moi aussi, je me serais lassée. Faire face à tout cela, ça peut paraître simple, c’était hors de ma compréhension, mais je comprenais que c’était lourd. Je ne connaissais ni Peter ni Alec personnellement, mais j’en savais assez sur eux pour dresser un portrait. Et, honnêtement, même si j’aurais voulu lui donner un conseil, je n’aurais même pas su quoi dire. « Rien d’exceptionnel ? Ça sonne comme un véritable épisode de soap ! » Ma tentative d’humour allait peut-être tomber à l’eau et la vexer, mais bon, j’étais comme ça, et je crois qu’elle a appris à m’accepter avec moi et mon impulsivité.

« Et puis, Lily, y’a rien qui te force à continuer à te battre pour rien. Si t’as l’impression que ça ne changerait rien, arrête tout. Y’a pas juste à toi à faire des efforts dans toute cette histoire. Si l’un d’eux t’aime vraiment et te mérite, c’est lui qui va te rattraper en te voyant baisser les bras et tourner les talons. Sinon, ce sont tous les deux des connards… » C’était très sincère, je n’étais pas du genre à mentir ou à inventer des histoires pour être gentille, c’était une trop grosse perte de temps. Je pris mon sandwich et mordit à pleines dents, c’était délicieux. Je fermai les yeux quelques instants, avec bonheur. « Et puis c’est bien normal d’être fatiguée par tout ça, moi y’a longtemps que je me serais retirée, t’es courageuse, tu sais ? »

« Enfin soit ! Et toi ta famille ? Ton frère ? » Reposant mon délicieux sandwich, je levai des yeux étonnés. Mon frère ? Je fronçai des sourcils en voyant son sourire amusé. Visiblement, j’avais loupé un épisode, ou il y avait quelque chose qu’elle savait et moi non. Depuis quand s’intéressait-elle à mon frère ? Enfin, c’était vrai que je parlais souvent de lui, pas vraiment le choix, mais que ce soit elle qui emmène le sujet, c’était presque… louche. Et n’en parlons pas ; il n’y avait strictement rien à dire sur ma famille à part sur Alix, et Lily le savait. Je lui avais vaguement parlé de mes parents inexistants, bien qu’il n’y ait pas grand chose à dire. C’est donc les yeux légèrement plissés que je répondis. « Mes parents sont au pays de nulle part, comme à leur habitude. Mon frère… bah, il va bien, j’imagine. Toujours aussi cinglé. » Posant mes deux coudes sur la table, je lui jetai un regard suspicieux. « Pourquoi cette question ? T’aurais pas quelque chose à me raconter, Lily ? Par rapport à mon merveilleux frérot, je veux dire ? » Je posais beaucoup de questions, je m’en rendais compte, mais j’étais infiniment curieuse. L’avait-elle rencontré ? Que s’était-il dit ? Peut-être que… je retins un ricanement à l’idée de mon frère tentant de séduire Lily. « Éclaire-moi avant que je me fasses tout plein de scénarios improbables et que j’en fasse des cauchemars la nuit. »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone Jeu 17 Fév - 14:20

Lily n'avait jamais crû au bonheur absolu, elle ne pensait pas qu'une personne pouvait être juste "bien". Pas parce que c'était une théorie inconcevable mais parce que chaque humain a besoin de compagnie pour être plus ou moins heureux. Hors, c'est cette même compagnie qui parfois nous froisse, nous démoralise, nous gâche notre bonheur parce qu'eux son malheureux, ils sont là pour rappeler que de façon général, personne n'a le droit de vivre de façon heureuse car un autre est profondément triste. Du coup, on se sent coupable d'éprouver de la joie. C'est pour cela que le bonheur était toujours de courte duré.

Après, il fallait relativiser, Lily était triste, certes, son coeur était brisé aussi. Il fallait bien que ça arrive un jour... mais à côté, elle n'était pas non plus la plus malheureuse du monde. Malgré tout, elle savait qu'elle avait aimé et qu'elle avait été aimé en retour. Le problème de sa relation avec Alec c'est qu'elle ne pouvait pas lui pardonner ses actes, c'est pour ça qu'elle était partie et encore... ce n'était pas un vrai départ... mais elle avait besoin de temps et d'espace pour réfléchir... et puis avec les révélations de Pete, ça compliquait une nouvelle fois le tout.

Mais pour l'instant, elle voulait simplement se détacher de tout, ne pas trop y penser, être de son côté, faire son boulot, se concentrer sur ses amies, ne pas se prendre la tête plus que ça, elle ne voulait pas devenir une de ces femmes qui font pitié et qui ne savent pas être heureuse sans un homme à leur côté. Lily ne s'écrasait pas dans un couple et elle ne vivait pas que dans une bulle, elle n'oubliait pas ses amies et elle savait préserver des moments avec les autres proches de son entourage. Il fallait juste recentrer ses priorités, ça allait finir par passer. Le temps effaçait les blessures après tout... même les plus douloureuses. « Rien d’exceptionnel ? Ça sonne comme un véritable épisode de soap ! »

Lily éclata de rire et but une longue gorgée de son coca avant de le reposer sur la table et de sourire un peu plus. « Tu n'as pas vraiment tord, je me vois trop jouer dans un soap, genre, les Feux de l'Amour, je déchirerais tellement à l'écran ! » ricana Lily en se passant la main dans les cheveux avec détachement. N'empêche que ce serait drôle quand même. Elle devrait essayer de passer une audition, elle piquerait les fringues de sa colloc, elle avait toujours des décolletés outrageux, tout à fait le style de Lily en somme.

« Et puis, Lily, y’a rien qui te force à continuer à te battre pour rien. Si t’as l’impression que ça ne changerait rien, arrête tout. Y’a pas juste à toi à faire des efforts dans toute cette histoire. Si l’un d’eux t’aime vraiment et te mérite, c’est lui qui va te rattraper en te voyant baisser les bras et tourner les talons. Sinon, ce sont tous les deux des connards… » l'anglaise fronça les sourcils, pendant qu'elle s'était fait des films idiots, Antigone avait continué d'être sérieuse. Elle eut une moue, elle ne voulait pas tellement s'étendre plus sur le sujet. « Et puis c’est bien normal d’être fatiguée par tout ça, moi y’a longtemps que je me serais retirée, t’es courageuse, tu sais ? » Lily secoua négativement la tête, elle prit la main d'Antigone dans la sienne, Lily avait toujours été tactile, un tic qui n'était pas prêt de partir d'aussi tôt. « C'est pas du courageuse... c'est juste... tu sais, j'ai toujours trouvé les filles qui disent ça connes et niaises... » à ce point, Lily grimaça et serra les dents avant de lâcher « ... mais la vérité c'est que je l'ai vraiment fait par amour... l'amour rend aveugle ou appelle ça comme tu veux... mais c'était pas du courage, loin de là, juste de la stupidité. »

Lily préféra changer de sujet, elle ne voulait pas trop s'attarder sur ça, c'était trop prise de tête en soit, et elle préférait se concentrer plus sur elle, son bien être que les sujets fâcheux. C'est pour ça qu'elle embraya sur le frère d'Antigone, elle l'avait rencontré en soirée, Kissa sa coloc' l'avait traînée de force en boîte où elle avait rencontré Alix. Elle avait fait le lien entre lui & Antigone quand il s'était présentée, puis il y avait un air de ressemblance à ne pas nier. L'avantage avec Alix, c'était qu'il était drôle, du coup, le draguer était à la fois distrayant et amusant, sans oublier le fait qu'il plaisait aussi à Kissa, alors la simple idée de faire enrager l'africaine faisait rire Lily. ça n'avait rien de sérieux, elle ne comptait pas tomber amoureuse de lui, juste... se changer les idées. « Mes parents sont au pays de nulle part, comme à leur habitude. Mon frère… bah, il va bien, j’imagine. Toujours aussi cinglé. Pourquoi cette question ? T’aurais pas quelque chose à me raconter, Lily ? Par rapport à mon merveilleux frérot, je veux dire ? » elle déposa sa main sur celle d'Antigone en guise de soutient lorsqu'elle parla de ses parents... puis Antigone sembla suspicieuse au moment de parler de son frère, Lily se tendit, elle espérait qu'Antigone ne lui en voudrait pas d'avoir un peu flirter avec lui. « Éclaire-moi avant que je me fasses tout plein de scénarios improbables et que j’en fasse des cauchemars la nuit. »

Lily secoua la tête amusée. Elle prit une nouvelle longue gorgée, juste pour l'impatienter un peu plus, quand elle reposa sa canette, son doigt se mit à parcourir le contour de la canette, elle réfléchissait à comment dire ça le mieux possible. « Je n'ai pas coucher avec lui, tu peux dormir en paix. Je l'ai juste rencontré avec Kissa en soirée... il a été... charmant. » elle eut un petit sourire énigmatique en coin.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone Dim 20 Fév - 20:50

Je voyais bien qu’elle était mal à l’aise et qu’elle voulait changer de sujet. Je n’allais pas commencer à insister ; ce n’était pas mon genre. Tout au contraire. Ceux qui insistaient trop, ça me tapait sur le système. C’est pas sorcier de se rendre compte qu’une personne veut éviter un tel sujet, et c’est encore moins sorcier de décider de ne plus en parler ! Sincèrement, je me rendais parfois compte à quel point je ne comprenais pas les gens. On aurait beau faire une thèse totale sur la psychologie de la société moderne, on aura pas encore totalement saisi ce qu’ils pensent. Ça me rendait tellement confuse que je refusais d’y penser. Vivre sa vie comme on le sent, c’est ça le secret. Du moins, c’était comme cela que je voyais les choses. On ne m’a jamais enseigné une ligne de conduite, j’ai toujours vécu comme j’en avais bien envie, faire ce qui me passait par la tête, je vois pourquoi je devrais changer ça. Parfois, je me promène dans les rues de New York et je me rends compte à quel point on est tous différents. Dans un coin il y a le sans-abris qui attends chaque sous pour aller s’acheter une bière et de l’autre côté de la rue, le business-man qui parle frénétiquement dans son cellulaire à la mode. Le monde est un bassin de contradictions. Mais bon, c’est comme ça, faut faire avec et se tailler sa p’tite place, non ?

Je savais que Lily était loin d’être stupide. Au contraire, elle était brillante, même si parfois, on aurait dit qu’elle tentait de se convaincre de l’opposé. Ce n’est pas parce qu’on a fait quelques conneries dans le passé qu’on est cons. Si c’était le cas, je serais dans le comble de la stupidité… Mais personne n’est pas comme moi. Je n’ai jamais eu de difficulté à laisser derrière le passé et à me concentrer sur le présent. La vie est trop courte pour avoir des regrets, mais certaines personnes s’y accrochent, c’est ce qui les garde en vie. Et ce n’est pas mal pour autant. J’observai donc Lily prendre une longue gorgée de son coca, les yeux légèrement plissés. Elle fait exprès, ma parole ! Je le vois bien, elle a ce petit sourire au coin des lèvres. Tout en prenant une autre bouchée de mon délicieux sandwich, je l’observai. La situation semblait l’amuser, la… divertir. Bah, tant mieux. Si ça pouvait lui changer les idées, ce n’était certainement pas moi qui allait l’arrêter dans son élan. « Je n'ai pas coucher avec lui, tu peux dormir en paix. » J’eus un sourire et laissai échapper un petit ricanement. J’avais beau adorer Lily, l’idée de la voir coucher avec mon frère était un peu troublante, bien que pas totalement impossible. J’étais pas idiote, je connaissais Alix, il n’allait pas se gêner pour coucher avec des filles. Au contraire, c’est un plaisir de la vie dont il ne se privait pas, je le savais bien. Il ne me l’avait jamais dit directement, mais c’était évident. Et puis d’abord, quelques galipettes ne font de mal à personne. « Je l'ai juste rencontré avec Kissa en soirée... il a été... charmant. »

J’eus un grand sourire, je ne pouvais m’en empêcher. J’étais très heureuse de voir Lily penser à autre chose, mais… cette situation était très, très, beaucoup trop amusante. C’était extrêmement divertissant. Charmant, ein ? Ça ressemblait totalement à Alix, ça. Je le voyais bien parler avec Lily, avec son petit sourire en coin, lançant des blagues à deux sous mais qui réussissaient toujours à faire rire. Il était mon frère, mais c’était quelqu’un d’en effet charmant. « J'imagine que tu as fait le lien entre moi et lui assez vite, c'est vrai qu'on est tous les deux beaux comme des dieux. » dis-je avec un petit sourire. Moi et mon humour débile et sans intérêt. Tiens, un autre point commun avec mon frère ! « Et puis ca sonne bien comme lui, tout ça. J’espère qu’il ne t’as pas trop fait souffrir avec ses histoires ou ses analyses. » Depuis qu’il étudiait en psychologie, il se prenait un plaisir à analyser les gens. Certains le prenaient mal, d’autres bien. « Et si tu veux vraiment savoir, Lily, ça m’amuses bien que tu flirtes avec lui. Comptes sur moi pour mener cette histoire quelque part, c’est beaucoup trop tentant pour que je résiste. » Je terminai mon sandwich avec empressement. Mon sourire ne quittait pas mes lèvres. « Et Kissa, elle l’a bien aimé ? » demandais-je, curieuse. Je ne la connaissais pas bien, seulement ce que Lily m’avait dit. Mais si elles avaient rencontré Alix ensemble, je ne doutais pas que celui-ci avait dû faire du charme aux deux. Poussant mon assiette maintenant vide, je jetai un regard furtif à la fenêtre. Déjà, le soleil était couché et les rues de New York étaient illuminées. J’observai les alentours un instant. J’adorais cette ville la nuit. Toutes les choses qui pouvaient s’y dérouler…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone Jeu 3 Mar - 13:40

L'anglaise appréciait vraiment la compréhension d'Antigone de son amie. Elle était compatissante et au lieu de la pousser à se confier, elle laissait à Lily le temps qu'il lui fallait pour s'ouvrir librement, elle laissait à la brune le choix de s'ouvrir sur cette affaire compliqué à son rythme et Lily appréciait réellement le geste... certaines de ses amies se vexaient qu'elle n'arrive pas à tout leur confier directement. Mais cette histoire était tellement embrouillée dans sa tête qu'elle n'arrivait pas à mettre des mots sur ses sentiments confus. Tout ce qu'elle savait c'est qu'elle s'en voulait d'avoir autant fait de mal à sa relation avec Peter et d'avoir trop compliqué les choses avec Alec en étant incapable de réellement le laisser derrière. Elle prit la main de son amie et la serra légèrement, pour lui montrer qu'elle appréciait ce qu'elle faisait pour elle. Et cela rassurait Lily qui avait parfois un manque cruel de confiance en elle. Savoir qu'elle n'était pas rejeté, ça voulait dire beaucoup pour elle qui avait cette peur constante de ne pas plaire ou de ne pas être acceptée si elle ne faisait pas ce qu'on attendait d'elle.

Lily se perdit un instant dans la contemplation extérieure du magasin, le temps passait à la fois si vite et si lentement... elle n'avait rencontré Alec qu'en octobre et voilà où elle en était... parfois, elle aimerait tant que les choses redeviennent comme avant,avant sa rencontre avec le blond, qu'elle puisse sortir, flirter innocemment, s'amuser librement sans ce sentiment désagréable quand un homme lui lançait un regard persistant qu'elle trahissait Alec. C'est pour cela que sa rencontre avec Alix lui faisait du bien, c'était innocent et en même temps pas tout à fait. C'était comme une sorte d'exutoire pour elle, c'était libérateur. Pouvoir reflirter innocemment, c'était comme accepter petit à petit d'aller de l'avant. Heureusement, Antigone ne semblait pas lui en vouloir d'avoir fait ça. Parfois, certains liens fraternels étaient vraiment très étroit et elle avait eu peur un instant qu'Antigone la voit comme une sorte de rivale ou quelque chose ainsi. Enfin, visiblement, Antigone avait l'air de trouver la situation amusante, Lily, eut un sourire timide sur le coin des lèvres. « J'imagine que tu as fait le lien entre moi et lui assez vite, c'est vrai qu'on est tous les deux beaux comme des dieux. » Lily éclata de rire et secoua la tête exaspérée par l'arrogance de son amie.

Ses yeux brillaient d'amusement et elle rentra dans le jeu « C'est tout à fait ça évidemment, quand on voit un Johanson dans un endroit, on ne peut s'empêcher de les regarder, partout où ils vont ! » se moqua Lily en se plaçant dans le fond de sa chaise et en la faisant légèrement basculer, une de ses sales manies qu'elle n'arrivait pas à perdre. « Plus sérieusement, tu m'avais déjà parlé de lui et je sais pas, je l'ai reconnu dans ce que tu m'avais dit de lui en fait » avoua finalement Lily en haussant les épaules. « Et puis ca sonne bien comme lui, tout ça. J’espère qu’il ne t’as pas trop fait souffrir avec ses histoires ou ses analyses. » « Ecoute, ça ne m'a pas tellement dérangé, il était d'agréable compagnie et au moins, il n'y a jamais eu de silence gênant entre nous. » rigola Lily tout en se passant la main dans les cheveux. « Et si tu veux vraiment savoir, Lily, ça m’amuses bien que tu flirtes avec lui. Comptes sur moi pour mener cette histoire quelque part, c’est beaucoup trop tentant pour que je résiste. » Lily haussa un sourcil de façon interrogative « Qu'est-ce que tu comptes encore faire ? » soupira finalement l'anglaise tout en secouant la tête. Si Antigone se mettait là-dedans... gosh, elle allait la pousser et... Lily voulait juste s'amuser... en soit, était-ce vraiment si mal ? « Et Kissa, elle l’a bien aimé ? » Lily éclata franchement de rire. Kissa aime toute personne qui lui paye un verre... oui qui lui fait un compliment, ça flatte son égo et c'est tout ce qu'elle demande celle-là » avoua Lily avec amusement tout en secouant négligemment la tête à la pensée de sa colocataire... c'était un cas tellement... étrange, on pourrait l'étudier tellement elle était peu commune.

Lily regarda alors sa montre, son service était bientôt fini, bon, elle s'en voulait de ne pas avoir aidé sur la fin, mais bon, ce n'est pas comme si ça lui arrivait tant que ça. « ça te dit de passer à l'appartement ? J'ai bientôt fini le travail alors... et puis je pourrais te faire à manger si tu veux, comme je dois déjà préparer un repas pour Kissa, ça ne me dérange pas de nourrir une bouche en plus » proposa simplement Lily en espérant que son amie accepte et ait encore un peu de temps à lui consacrer.


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone Mer 23 Mar - 22:25

    « Qu'est-ce que tu comptes encore faire ? » Pour toute réponse, je me contentai d’arquer un sourcil. Comme si j’étais du genre à divulguer mes plans secrets ! Mes amis étaient habitués, ils savaient que j’adorais concocter des petites choses dans leur dos pour leur faire plaisir… ou pas ! Enfin, je dis ça parce que je me souviendrai toujours d’un coup que j’ai fait à une fille quand je devais n’avoir que 4 ou 5 ans. Je la détestais au plus haut point, avec ses grands cheveux blonds et ses yeux verts perçants, bref, un peu le contraire de moi-même. Elle était douce et gentille, elle faisait tout pour se faire apprécier de tout le monde, et elle était convaincue que je l’adorais, qu’on étaient amies. Je dois l’avouer, ce que j’ai fais, c’était assez bas. Mais bon, j’étais jeune et moi et Alix, on formait une équipe d’enfer. Je m’étais fait inviter chez elle pour son anniversaire et avait mis du colorant vert dans son shampoing. Cruel et pathétique, certainement, mais très amusant. Alix s’était pointé pour prendre quelques photos. Je crois que je les ai encore… Perdue dans mes pensées, je sursautai lorsque Lily éclata de rire. « Kissa aime toute personne qui lui paye un verre... oui qui lui fait un compliment, ça flatte son ego et c'est tout ce qu'elle demande celle-là. » Hum, parfait pour mon petit plan. J’esquissai un grand sourire. Je ne connaissais pas beaucoup Kissa, seulement ce que Lily m’avait dit à son propos. Puis je me mis à l’imaginer, rigolant devant les âneries de mon frère. Le tableau me fit ricaner. Je préférais milles fois voir Lily à sa place. Malgré tout, même si c’était lui le grand frère, je ressentais le besoin de le protéger. J’imagine que c’est toujours le cas, avec les gens que l’on aime. Je n’adorais pas voir Alix avec d’autres filles, je dois l’avouer, mais Lily, ça ne me dérangeait pas trop. Certainement parce que je lui faisais confiance. Malgré tout ses problèmes de cœur, c’était une personne fiable, sur laquelle on pouvait compter, pleine de gentillesse. J’avais de la chance d’avoir une amie comme elle, c’était évident. Avec toutes les personnes que j’ai l’habitude de fréquenter, qui sans me pousser plus bas dans ma dépendance n’amélioraient pas mon état, ça faisait du bien d’avoir quelqu’un de… comment dire ? sain, avec nous.

    Je reposai mon dos contre la chaise, observant quelques secondes le restaurant qui se vidait. Lily du lire dans mes pensées car elle jeta un coup d’œil à sa montre. D’un même geste, m’apercevant qu’il pouvait être assez tard, je sortis mon cellulaire de mes poches pour regarder l’heure. Ouais, il commençait à être tard. Je vis que j’avais quelques messages, dont 3 de Xavier. Merde, il avait vraiment le don ! J’eus une petite grimace et rangeai mon cellulaire aussitôt, reportant mon attention sur Lily. « Ca te dit de passer à l'appartement ? J'ai bientôt fini le travail alors... » Mon sentiment désagréable suite à la vue des messages de Xavier s’évapora aussitôt et j’eus un grand sourire. J’adorais aller à son appartement, c’était un endroit charmant, calme et amusant. Le lieu de nombreux souvenirs, en quelque sorte… Autant des soirées à discuter qu’à chanter à tue-tête, dérangeant tous les voisins. « Je t’ai monopolisé, dis donc ! Ton patron ne doit pas m’aimer ! » Je parle d’un ton amusé, je ne sais pas trop si c’est vrai, mais bon. Lily n’est pas une mauvaise employée, c’est simplement moi qui l’accapare à chaque fois que je viens. Mais qu’a-t’il à dire, je lui achète toujours un sandwich et le restaurant est assez tranquille. « …et puis je pourrais te faire à manger si tu veux, comme je dois déjà préparer un repas pour Kissa, ça ne me dérange pas de nourrir une bouche en plus. » J’haussai des sourcils et acquiesçai. C’était super gentil ! « Woah, je me fais servir ! La reine Elizabeth a tout à m’envier ! Merci infiniment, Lily, j’adorerais. » Je ne suis pas toujours gentille comme ça, vous savez, mais Lily inspirait la gentillesse. Je me levai donc de la chaise et jetai le papier de mon sandwich à la poubelle, descendant un peu ma jupe sur ma cuisse. « Tu veux que j’appelle mon frère pour qu’il se joigne à nous ? » dis-je d’un ton moqueur. Ce n’est pas méchant, je l’agace. Je ne doute pas qu’elle trouvera ça drôle. Puis, avec un dernier sourire à Mick qui m’adressait un grand signe de la main, je me dirigeai vers la porte et attendit Lily. Ca allait être une superbe soirée, je n'avais aucun doute là-dessus. J'eus un petit soupir. Ca faisait tellement de bien de parler comme ca, sans gêne, et de se raconter n'importe quoi. Je devrais venir plus souvent. Avec Lily, tout était tout simplement beaucoup plus facile.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone Mer 20 Avr - 3:17

Antigone avait toujours eu ce petit sourire au coin des lèvres qui la rendait à la fois horriblement agaçante et intrigante. On se demandait toujours ce qu'elle avait derrière la tête, que pouvait cacher ce petit sourire en coin ? était-ce bon ou mauvais signe ? A l'heure actuelle, Lily ne pouvait pas vraiment le dire. Que prévoyait-elle ? Parce qu'il était clair qu'elle avait trouvé une nouvelle occupation. Et Lily allait en faire les frais à ses dépends. Évidemment, l'anglaise faisait confiance à l'irlandaise, et elle savait que son amie ne lui ferait jamais intentionnellement de mal. Cela dit, elle avait une petite lueur maléfique dans le regard, comme si elle allait monté un plan super qui n'allait peut-être pas plaire à Lily.

La brune espérait sincèrement qu'elle ne s'était pas mise en tête d'unir Lily à Alix, évidemment, elle le trouvait beau, il lui plaisait vraiment physiquement. Mais Lily en était au stade où elle attendait plus qu'un physique, elle avait besoin de plus. Elle avait besoin d'être écouté, d'être choyé... elle voulait qu'on la regarde... avec la même intensité qu'Alec pouvait le faire. Et malheureusement, il semblait être le seul homme capable de la regarder de cette façon. Dans son regard, elle se sentait femme, elle se sentait désirée mais aussi, elle avait réellement l'impression qu'il avait besoin d'elle... et pour elle c'était énorme.

Puis elles continuèrent de parler sans tenir compte du temps. A vrai dire, il avait peu d'importance quand Antigone était là, Lily agissait comme une grande soeur avec la jeune irlandaise et elle lui consacrait son temps sans réfléchir aux conséquences, c'était juste normal et naturel à ses yeux. Mais ce temps passait toujours trop vite aux yeux de Lily, c'est pour cette raison qu'elle avait proposé à Antigone de passer chez elle. Afin de pouvoir continuer de parler à son aise. La remarque d'Antigone la sortit un instant de ses pensées. « Je t’ai monopolisé, dis donc ! Ton patron ne doit pas m’aimer ! » l'anglaise eut une sorte de sourire crispée et ennuyé. « J'aimerais que ce soit moi qu'il n'aime pas beaucoup à vrai dire... » elle détourna le regard en disant cette phrase sur un ton tout à fait anodin. Son cher patron, ce pauvre crétin qui craquait pour Lily... ça aurait pu être respectable s'il n'était pas déjà marié et avec des enfants... Lily avait juste l'impression qu'il profitait de sa position supérieure hiérarchiquement parlant pour la faire taire de ses approches douteuses et sans équivoques. Il la voulait, elle... elle voulait juste garder son boulot et qu'on la laisse tranquille ne serait-ce qu'un court laps de temps. Elle ne savait pas si elle voulait réellement en parler de tout ça... mais cette histoire l'agaçait de plus en plus et elle voulait en parler, vider son sac pour pouvoir mettre ça derrière elle.

« Woah, je me fais servir ! La reine Elizabeth a tout à m’envier ! Merci infiniment, Lily, j’adorerais. » en entendant la remarque d'Antigone, Lily ne put s'empêcher de sourire ravie que son amie soit heureuse. Lily n'avait pas le moral pour espérer égoïstement son bonheur personnel. Mais elle avait assez de coeur pour vouloir le meilleur pour son entourage. Après tout, elle n'aspirait pas à plonger les gens dans son tourbillon d'émotion contradictoire, elle avait trop de compassion pour ça.

Et pendant que Lily remettait sa veste, la remarque d'Antigone l'arrêta net dans son geste « Tu veux que j’appelle mon frère pour qu’il se joigne à nous ? » la brune fronça les sourcils. « Ne te fais pas de film Antigone ! » la prévint Lily tout en secouant la tête amusée par le cirque de son amie. Elle passa son bras sur son épaule et elles partirent de son lieu de travail. Lily trouvait cette soirée particulièrement reposante émotionnellement, pas de prises de têtes, pas de grandes discussions, juste deux filles presque sœurs qui s'ouvrent l'une à l'autre avec confiance.

Elles prirent la voiture de Lily pour les mener jusque dans son appartement sur Brooklyn. Lily conduisait prudemment, de un parce qu'elle n'était pas tout à fait rassurée dans une aussi grande foule, et de deux parce qu'elle n'avait pas non plus eu l'habitude de rouler de ce côté-là de la route, elle devait se concentrer afin de ne pas faire de bêtises.

Une fois à destination, les filles rentrèrent dans l'appartement de Lily. En soit, c'était un assez grand appartement, c'était justement ça et le prix conséquent qui avait poussé l'anglaise à chercher une colocataire. Elle avait tenu à ce que ce soit une fille... pour plus de facilité. Quoique vu le niveau de débrouillardise de Kissa, elle doutait à présent de s'être simplifié la tâche... ce que Lily appréciait dans son appartement était la luminosité, elle avait de grande fenêtre qui lui donnait encore une vue assez agréable. Et Lily avait mis du sien pour faire cet appartement, cela se sentait dans son côté chaleureux et toutes les photos qui longeaient les murs ou les cadres. Et quand on observait bien, on pouvait en voir d'Antigone & Lily, preuve de l'importance que la jeune irlandaise avait pris dans sa vie. En s'avançant dans son appartement, Lily alla ranger ses affaires et en profita pour débarrasser son amie. En allant dans le salon, elle aperçut sur la table une note de Kissa qui lui annonçait qu'elle était partie manger avec des amis. L'anglaise prit le mot avant d'aller le jeter à la poubelle, cela ne l'étonnait pas réellement. « Alors, une envie spéciale Miss Johanson ? » demanda Lily en plongeant la tête dans les placards et dans le frigo afin de voir ce qu'elle avait et ce qu'il y avait possibilité de faire. « Et tu prendras quoi à boire ? Tu peux me demander ce que tu veux, je ne te demanderais pas de cartes d'identité chez moi » sourit Lily avec un peu d'effronterie.

Elle trouvait ça assez amusant cette loi tout à fait ridicule sur l'alcool à partir de 21 ans... elle qui était anglaise et avait voyagé à travers toute l'Europe trouvait cette loi vieillotte et désuète surtout que la plupart des jeunes la détournait à l'aide de fausses cartes d'identité. Pour ça, il fallait avouer que la culture américaine était encore assez lente.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone Dim 24 Avr - 21:50

    « Ne te fais pas de film Antigone ! » J’éclatai de rire. Elle s’adressait à la mauvaise personne. M’enfin, je n’étais pas du genre à trop prévoir, j’avais une imagination assez fertile, mais pas à ce point. « Moi ? Jamais ! » Je la voyais froncer des sourcils, je savais qu’elle était toutefois pas fâchée. Non, elle me connaissait bien trop, elle savait que je lui voudrais jamais de mal. Je repensais à ce qu’elle avait dit à propos de son patron, ça me semblait louche cette histoire. Oui, je suis d’une curiosité morbide, ça me titillait. Visiblement, quelque chose clochait avec ce bonhomme. Pauvre Lily, jamais tranquille. Je me promis de lui en parler plus tard, peut-être voudrait-elle éclairer ma lanterne. Je savais que je posais beaucoup de questions, mais j’adorais tout savoir sur sa vie, ce qu’elle pense et tout le reste. Elle termina d’enfiler sa veste et passa un bras autour de mes épaules en toute amitié. Mon sourire vint naturellement ; c’était le genre de geste que j’appréciais tant chez Lily. Elle n’avait pas peur de vous dire que vous étiez important à ses yeux, du moins pas dans mon cas. Je ne lui ai jamais caché qu’elle était comme ma sœur, et vice versa. Elle nous mena à sa voiture dans laquelle nous sommes embarquées pour se rendre chez elle. C’était si tranquille, si reposant. Il n’y avait pas de malaise, même lorsque nous étions en silence – ce qui n’arrivait pas souvent – nous étions juste confortables. Rien de complexe. Pas de choses à faire ou à ne pas faire. La simplicité même, de l’amitié pure et nette. Cela m’amusait de la voir si prudente au volant, mais je ne pouvais que la comprendre, New York était un vrai zoo en matière de circulation et conduire n’était si pas si simple. Moi, ça m’avait toujours fichu la trouille, voilà pourquoi je préférais de loin la marche ou le transport en commun. Les voitures… bah, peut-être un jour, mais certainement pas pour le moment.

    On se rendit à Brooklyn ou était son appartement. On entrant, je m’étonnai, comme à chaque fois, à quel point c’était grand, beau et accueillant. C’était écrit Lily partout sur les murs, c’était chez elle, sans aucun nul doute. Une grande fenêtre donnait une superbe vue sur New York. Je souriai. Si j’avais un appartement à moi un jour, je voudrais bien qu’il soit comme cela. Vaste, avec de l’espace, de l’air, et une belle vue. Il y avait des photos partout, mais certaines que j’étais dessus. J’adorais tout regarder, chaque photo, les examiner, repérer les têtes que je connaissais et voir Lily heureuse, épanouie. Ça faisait du bien. Kissa n’était visiblement pas là, mais bon, je m’en fichais un peu. Tout ce que je voulais, c’était passer du temps avec Lily, que sa colocataire soit là ou pas. Je la suivis donc à la cuisine, ou elle plongea la tête dans le frigo. « Alors, une envie spéciale Miss Johanson ? » Une moue étira mes lèvres. J’en avais aucune espèce d’idée. Je n’étais pas très difficile sur la nourriture, sauf peut-être sur les légumes, je mangeais de presque tout. Je me souvenais d’une fois en particulier ou j’avais été mangé chez une fille, ses parents étaient un peu bizarre, et qu’ils m’avaient servis des escargots. Ça avait l’air dégoûtant, mais j’avais tout avalé quand même, je ne m’apercevais même pas que je mangeais. « Pas vraiment, non, miss Swann, je fais confiance à tes talents culinaires. » Je lui adressai un sourire amusé, m’enfin, Lily savait que je mangerais ce qu’elle me servirait. Elle me regarda. « Et tu prendras quoi à boire ? Tu peux me demander ce que tu veux, je ne te demanderais pas de cartes d'identité chez moi » dit-elle en souriant à grandes dents. Sacré Lily. Oh, elle savait depuis longtemps que j’allais dans les bars sans carte et que l’alcool et moi étions de vieux amis, elle n’était pas du genre à râler sur ce sujet. D’ailleurs, elle était jeune elle aussi, elle doit encore s’amuser avec tout ça même si elle est dans la légalité tandis que je ne le suis pas vraiment. Je fis mine d’être vexée. « Une carte d’identité ? Mais madame, j’ai 21 ans ! » J’éclatai de rire. M’enfin, je n’avais pas de difficulté à entrer dans les endroits qui nécessitaient habituellement cet âge. « Si t’as du rhum, un rhum n’ coke serait excellent, merci infiniment Lilybanana ! » Je souriai davantage, j’aimais bien l’appeler de cette manière, même si je savais qu’elle n’était pas fan de ce surnom.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone Mer 27 Avr - 0:51

« Pas vraiment, non, miss Swann, je fais confiance à tes talents culinaires. » Lily sourit à la remarque de sa petite soeur. L'anglaise proposa alors à boire à l'Irlandaise d'une manière amusante. Antigone évidemment répondit à la remarque de Lily sur le même ton. « Une carte d’identité ? Mais madame, j’ai 21 ans ! » dit-elle d'un air offusqué avant d'éclater de rire. C'était qu'elle était presque convaincante. La brune sourit d'un sourire éclatant à son tour. « Si t’as du rhum, un rhum n’ coke serait excellent, merci infiniment Lilybanana ! » « Chérie, n'oublie pas que tu es dans l'appartement d'une des filles les plus fêtarde de New-York. Enfin, je me suis un peu calmé, mais même. » pouffa de rire Lily en ayant une pensée pour ses amies qu'elle appelait affectueusement les pouffiasses. C'était une sorte d'amour vache entre elles. L'anglaise prépara rapidement la boisson désirée et rajouta des glaçons. Elle se servit la même chose avant de prendre un glaçon en bouche et de le faire éclater sous ses dents. Elle adorait tellement croquer là-dedans. Une sorte de petit tic dont elle n'arrivait pas à se défaire en quelque sorte. Elle laissa son verre sur le comptoir à peine entamée avant de plonger la tête dans les armoires de sa cuisines.

Lily essayait de voir ce qu'elle allait bien pouvoir faire, elle aimait bien cuisinée un peu de tout, voyagé deux ans à travers l'Europe sans rester plus de 2 mois dans le même pays lui avait enseigné deux choses essentielles : un, elle avait appris à cuisiner de la vrai cuisine, deux, elle se faisait un plaisir d'apprendre à faire des spécialités de tous les pays.

Sa cuisine préférée étant sans aucun doute l'italienne. Manger convenablement était une source de plaisir immense, surtout pour une anglaise pure souche tel que Lily, elle avait toujours crû bien manger lorsqu'elle était chez elle... quelle erreur. La cuisine anglaise était en réalité infecte et ça avait été à la fois une surprise et une déception de l'apprendre. Mais elle n'avait pas pour autant déprimée, elle avait vraiment appris, dans des familles qui l'accueillaient une nuit, avec des amis de soirée qui la ramenait chez eux au milieu de la nuit, éméché et affamé pour lui apprendre vaguement la préparation de spécialité de chez eux. C'était drôle et passionnant. Alors Lily réfléchit un instant, sortit de son congèle de la pâte, il lui en restait en suffisance de la dernière fois constata-elle avec plaisir. Elle se mit alors au fourneau, décongelant rapidement sa pâte à pizza. Elle sortit de son frigo des tomates, de la mozarella, des poivrons, des champignons, du jambon. Elle sortit alors de son armoire des ananas en conserve. « Tu peux allumer la radio Antigone ? » demanda la brune avec un grand sourire, elle adorait pouvoir chanter en cuisinant, elle ne trouvait pas qu'elle avait une voix exceptionnelle mais elle savait chanter juste. « Tu peux aller regarder la télé au fait si tu veux, t'es pas obligée de regarder comme je suis douée » se vanta exagérement Lily, la cuisine était la seule chose qu'elle faisait à merveille et tout le monde vantait ses mérites, cela dit, elle n'aimait pas vraiment qu'on la regarde faire et elle chassait toujours gentiment les gens de ses pattes. La seule personne pour qui elle ne cuisinait jamais était Peter évidemment, parce qu'elle préférait abuser de ces talents à lui plutôt que partager les siens avec lui.

Elle décortiqua & découpa tous ses aliments rapidement d'une main habile. Elle sifflota gaiement tout en sortant la pâte décongelée du four à micro-onde lorsque ce dernier sonna. « J'espère que tu aimes la pizza ! » cria-t-elle depuis la cuisine en étalant sa pâte à l'aide de ses mains comme on lui avait appris. Dix minutes plus tard, elle passait sa pizza au four, tout en se mettant de la farine sur le front quand elle passa sa main dessus. En se rendant compte de son geste elle pesta contre elle-même avant qu'un sourire enfantin n'éclaire son visage. Elle alla rejoindre sa soeur de coeur dans le salon et frotta la farine qu'elle avait sur les mains contre le visage de son amie avant d'éclater de rire. « Désolée, c'était juste vraiment trop tentant » avoua-t-elle d'un air carnassier.

Cette soirée s'annonçait tranquille et pas prise de tête. Exactement ce dont elle avait besoin en somme.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone Sam 7 Mai - 18:23

    « Chérie, n'oublie pas que tu es dans l'appartement d'une des filles les plus fêtarde de New-York. Enfin, je me suis un peu calmé, mais même. » J’éclatai de rire. Un peu ? Je savais bien que Lily adorait faire la fête, elle ne me cachait rien. Et puis, quoi de mal à cela ? J’étais pareille. À New York, c’était impossible, ou presque, de ne jamais faire la fête. Il existait une sorte d’atmosphère fêtarde à toute heure de la journée, qui faisait sourire. On rencontrait tellement de gens et il y avait tant d’endroits différents, que c’était certain qu’on pourrait trouver un lieu pour s’amuser, que ce soit à une boîte de nuit, à la fontaine de Central Park ou autour du Rockfeller Center. N’importe ou, n’importe quand. New York était toujours en vie, et pas juste du côté business. Lily me donna un verre rempli de cette boisson que j’adorais et je pris une gorgée. Délicieux, j’adorais le goût du mélange. Elle se servit la même chose et fit éclater un glaçon dans ses dents, ce qui me fit sourire. Elle faisait toujours cela. C’était une autre raison pour laquelle j’adorais Lily : elle avait ses petites habitudes, ces petites choses qu’elle faisait continuellement et qui était, on ne le nie pas, adorables. Lily commença à s’affairer et à sortir quelques ingrédients. Qu’est-ce qu’elle allait nous préparer ? Je laissai mon regard vagabonder sur l’appartement. J’aimais cet endroit, la vue était magnifique. Je me levai pour aller observer à travers la fenêtre. Il y avait de nombreux passants, touristes, new yorkais, toutes sortes de gens. Je repérai même un sans-abri. Je ne savais pas qu’il y en avait dans ce coin-ci. Mais bon, il y en avait partout, c’en était triste évidemment, mais on peut rien y faire. Je me demandai ce qui arriverait quand je quitterais la maison de mes parents, car je sentais la date approcher, je n’en pouvais plus. J’allais avoir 18 ans, je pourrais vivre ma vie par moi-même. Mais ou irais-je ? J’avais bien quelques endroits en tête, mais on ne sait jamais ce qui peut arriver. Sans doute Alix accepterait-il de m’héberger. Ou peut-être pas. Je secouai la tête. Le moment n’était pas à ça, mais bien à profiter de la soirée avec Lily.

    « Tu peux allumer la radio Antigone ?» J’acquiesçai en me dirigeant vers l’objet. « Avec plaisir. » J’appuyai sur le bouton et me mis à naviguer à travers les chaînes. Non, pas de Céline Dion… ni de nouvelles chansons pop à donner le mal de cœur… Appuyée sur mon coude, je tentai de trouver un poste acceptable. Puis, je tombai sur une vieille chanson d’ABBA. Quoi de mieux que les classiques de la musique ? C’était vraisemblablement un spécial années 80, puisque Sweet Dreams suivit. Parfait ! Je n’étais pas une grande fan du disco, mais ça mettait de l’ambiance. Je retirai ma veste et la posai sur le fauteuil du salon, fredonnant les paroles, puis voir Lily commencer à chanter. « Tu peux aller regarder la télé au fait si tu veux, t'es pas obligée de regarder comme je suis douée » J’eus un petit rire. Oh, la télé ne m’intéressait pas trop, mais je me mis naturellement à danser sous le rythme de la musique et me dirigeai de nouveau vers la fenêtre, tout en me dandinant et chantant de plus en plus fort. Oh, vous savez, Lily est habituée à ma folie, elle sait que je peut faire n’importe quoi. Plongée dans ma contemplation de la ville et dans mes pas de danse très rythmés – non, je rigole, je danse très, très mal sans alcool -, je sursautai en entendant la voix de Lily. « J'espère que tu aimes la pizza ! » J’eus un sourire. Je n’aimais pas la pizza, j’adorais la pizza ! Et je ne doutais pas que celle de Lily serait incroyablement délicieuse. Je me dirigeai vers la cuisine en dansant et troublai le fonctionnement de Lily en l’entourant de mes bras. « J’adore la pizza ! » Puis, j’étais repartie vers le salon, emportée par la musique. Ça faisait tant de bien d’être libre de faire n’importe quoi comme je le faisais en ce moment. Ces petits moments, je ne les partageais qu’avec Lily, c’était la seule qui était capable d’endurer mon hystérie. Je commençai à me calmer, m’asseyant sur le fauteuil, plongée dans la contemplation des photos au mur. Je ne vis pas Lily s’approcher et sursautai lorsqu’elle me mit de la farine sur le visage. « Désolée, c'était juste vraiment trop tentant » J’éclatai de rire, voyant ses mains pleines de farine.

    « Pour ma vengeance, j’exige que tu me chantes à tue-tête cette chanson ! » m’exclamais-je en me levant, tandis que la chanson thème de Grease commençait à la radio. Un grand sourire sur le visage, je laissai Lily s’emporter sur la chanson et fit un tour éclair dans la cuisine pour garnir mes propres mains de farine. Puis, je fis la même chose qu’elle m’avait fait : je passai mes mains sur son visage pour le saupoudrer de farine. Et nous voilà, toutes les deux, à chanter You’re The One That I Want, couvertes de farine. Quand je vous disais que nos soirées étaient géniales ? Je ne doutais pas que Lily en avait fortement besoin, certainement plus que moi, avec tout ce qui se passait dans sa vie amoureuse. Mon but était de lui changer les idées, de lui faire oublier ses soucis pendant quelques instants. J’espérais réussir. Les minutes passèrent à une vitesse folle tandis que l’on chantait et dansait comme des dingues. J’entendis la sonnerie du four et on se dirigea vers la cuisine d’un pas bondissant. Après avoir pris une gorgée de mon rhum n’ coke, je sortis deux napperons, deux assiettes, deux fourchettes et deux couteaux des armoires de Lily. Je connaissais bien la maison. « On va certainement reprendre toutes les calories qu’on vient de perdre… Mais je m’en fiche ! » dis-je avec un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone Dim 29 Mai - 0:25

Le monde tourne et avance, on connait tous ses hauts et ses bas. L'important au final et de continuer de croire en son futur... ou au moins en son présent. Quand Lily était avec Antigone, elle voulait bien croire à tout. Quand elles se retrouvaient comme ce soir, Lily arrivait à chasser ses mauvaises pensées et elle se disait qu'elle pouvait encore avoir la force et le courage de continuer d'avancer, que si toutes ces épreuves étaient sur son chemin c'était pour une bonne raison... même si ça ne semblait pas spécialement être le cas là tout de suite, peut-être qu'un jour, lorsqu'elle se retournerait sur ce passé, peut-être qu'elle arriverait à y voir du bien.

Quoiqu'il en soit l'affection et la folie d'Antigone lui fit du bien, elle se sentait complètement détendue, sans stress, sans apriori, elle savait qu'Antigone n'allait pas la juger ou la critiquer, elle serait juste l'oreille qui allait l'écouter ou la fille qui saurait lui changer les esprits. Et la preuve fut quand elle mit la radio. Abba ! Toute sa jeunesse. Comment ne pas sourire ? Lily ne connaissait pas la station mais en tout cas, ça devait être un truc qui passait des vieux tubes et Lily n'allait pas cracher sur ses classiques, elle se mit à danser en rythme avec la radio et à fredonner gaiement. Antigone vint même la serrer un instant contre elle, Lily eut un sourire tendre pour son amie. Gosh, elle l'aimait tellement, elle avait envie de la protéger, de dire aux gens à quel point c'était une fille géniale et qu'il ne fallait pas juste s'arrêter à sa première image, qu'elle valait mieux que ce que tout le monde pouvait penser !

« Pour ma vengeance, j’exige que tu me chantes à tue-tête cette chanson ! » Grease ! Comment résister à l'appel de ce film culte ? Lily ne se fit pas prier plus et se mit à chanter en même temps qu'Olivia. « You better shape up, 'cause I need a man and my heart is set on you. You better shape up, you better understand to my heart I must be true. » Lily ferma les yeux, revoyant dans sa tête les scènes d'Olivia et John ! La danse de la fin était juste... indescriptiblement hot encore aujourd'hui dans sa mémoire. Puis sans que je ne m'y attende, elle me couvrait de farine à son tour ! J'éclatais de rire m'étouffant à moitié avec la poudre blanche qui me rentrait dans la bouche et dans le nez. Finalement, elles continuèrent de chanter et danser et Lily s'autorisa même à monter sur son divan et de sauter légèrement sur celui-ci, telle une petite fille. Finalement, la minuterie indiqua que la pizza était prête et que si on la laissait encore dans le four elle allait cramer.

La brune sautilla jusqu'à la cuisine avec une Antigone aussi sautillante qu'elle-même, si un étranger les voyait à cet instant, il allait sûrement se dire qu'elles avaient pris quelque chose ! Lily sortit la pizza du four et l'odeur qui s'en dégagea lui donna affreusement faim pour le coup. Antigone allait de tiroir en tiroir afin de mettre la table, elle connaissait tellement l'endroit que ça la faisait sourire. « On va certainement reprendre toutes les calories qu’on vient de perdre… Mais je m’en fiche ! » Lily lui fit un sourire éclatant en rajoutant un clin d’œil à l'action. « De toute façon, on est tellement hot que les mecs vont même pas le remarquer si on prend juste un ou deux kilo de plus donc bon ! » Elle mit la pizza entre elles deux et la découpa en deux avant de faire des quarts qu'elle déposa d'abord dans l'assiette de son invité avant de se servir à son tour. Elle attrapa rapidement son verre afin de boire une gorgée. « Bon appétit à toi ! J'espère que ça t'ira ! » commenta Lily avant de prendre son couteau afin de découper un bout de sa propre pizza. Elle mourrait de faim en fait. Et elle ferma les yeux en mangeant sa pizza, elle était bonne, enfin, elle espérait qu'elle irait à sa petite sœur de cœur.

Lily redressa alors un instant le regard et eut un mouvement de tête vers Antigone. « Si jamais t'aime pas, tu laisses hein ! Te force pas à manger un truc pour moi ! » s'exclama Lily avec un petit sourire sur les lèvres. « Tu sais, ce genre de soirée, on devrait vraiment plus en faire. Dommage que mon boulot soit lourd en ce moment, je me sens à chaque fois morte quand je rentre... mais on devra se faire une sortie, toi et moi, comme au bon vieux temps, et pas se prendre la tête » ajouta Lily avec un petit sourire nostalgique, elle avait l'impression de trop en faire en ce moment, de trop donner, et avec Antigone, elle pouvait... lâcher la pression et c'était dans le fond pas plus mal.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone

Revenir en haut Aller en bas

Give All My Secrets Away ' Lily & Antigone

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-