It's New York City bitches ! And it's my motherfucking dream

Partagez

Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
MessageSujet: Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime EmptyVen 18 Jan - 11:09

Le premier mois, elle s'était dit qu'elle avait juste du retard. Le stress ou la position de la lune, il devait y avoir une explication mystique ou quelque chose comme ça. Le deuxième mois, elle a commencé à se poser sérieusement des questions. Elle n'avait pas été très sage depuis quelques temps mais elle avait toujours fait attention. Elle faisait attention depuis toujours. Elle avait toujours été très régulière alors le moindre changement était surprenant, mais que cela arrive pendant deux mois, c'était anormal. Pourtant elle ne voulait pas se faire à l'idée. Ce n'était pas possible. Non. Pas elle. Elle était immunisée contre ce genre de chose, c'était obligé. Puis the big question : qui pouvait donc être le père ? Il devait bien il y avoir une fois où la protection avait été oubliée. Puis des souvenirs d'Halloween lui revinrent à l'esprit. C'était arrivé vite et aucun des deux n'avaient visiblement réfléchis sur le moment. Oh god... Elle allait faire une syncope et mourir là. Non ce n'était pas possible. Elle n'aurait jamais pensé que sa fin serait aussi tôt. Enfin rien était sûr tant qu'elle n'avait pas fait de test. Elle était donc allée – s'était précipitée à vrai dire – se munir du bâton de la vérité. Elle serait fixée. Ou bien elle avait un retard incroyablement long, ou bien un... truc ? s'était logé dans son utérus. Elle avait acheté trois tests pour être sûre et les trois tests donnèrent la même réponse. Elle était enceinte. Elle resta un long moment hébétée, avant de porter une main tremblante sur son ventre. Elle était enceinte. Elle se mit à rire d'un rire très hystérique et si quelqu'un avait été dans l'appartement, on l'aurait sûrement prise pour une folle. Peut-être qu'elle allait le devenir en fait. Ou l'était-elle déjà ?
Elle laissa traîner les choses encore pendant deux semaines. Elle avait pas mal de boulot puis elle pensait peut-être que si elle l'ignorait, ça allait finir par disparaître ou se rendre compte que ce n'était qu'un mauvais rêve. Eheh bien tenté mais non. La péruvienne était complètement perdue et un jour, elle se dit alors qu'elle devait bien partager la bonne nouvelle avec le père. Ahah. On allait voir comment il allait réagir lui aussi. Elle ne lui avait même pas vraiment reparlé depuis qu'ils s'étaient vus. Elle s'imaginait déjà frapper à sa porte et lui annoncer aussitôt la bonne nouvelle, sans dire bonjour ni rien. Elle frappa belle et bien à sa porte quand elle arriva, mais elle ne parvint pas à dire un seul mot quand la porte s'ouvrit. A la place, elle se mit à rire. C'est bon, ce truc l'avait rendu folle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime EmptySam 19 Jan - 4:28

Jaime venait tout juste de rentrer. La journée au boulot avait été pénible, le froid rendait les conditions de travail peu agréables et la moitié des choses devait être reportée. La plupart des chantiers fermaient pour l’hiver, mais comme il avait toujours besoin d’argent, il continuait de trouver là où il le pouvait. Mais ce n’était pas de la joie. Il n’avait jamais vraiment aimé l’hiver de toute façon, mis à part pour la saison de hockey, mais comme tout ça était retarder cette année… Il n’y avait vraiment aucun bon côté. Son premier instinct fut d’aller prendre une douche chaude, il traversa son appartement en laissant une ‘piste’ de vêtement sur le sol. Il ramasserait plus tard… Où Priya le ferait, peu importe. La blonde n’était pas là évidemment… Il faisait froid, les vieux cochons avaient besoin de cuisse pour se réchauffer. Dégueulasse. Il ne pouvait pas s’empêcher de siffler à chaque fois qu’il pensait au métier de ‘sa’ Priya et a son entêtement qui l’empêchait de tout laisser. Une fois sa douche prise, il alla se réchauffer quelque chose au micro-ondes rapidement et s’écraser sur son divan. Il était complètement lessivé, a bout de force.. Il commençait même à couvrir quelques choses et demain serait sans doute pire. No rest for the wicked, qu’ils disaient. La seule journée où il aurait pu vraiment se reposer, il devait amener son frère à sa pratique aux petites heures du matin. Une pratique… dans un aréna glacé… Il était maudit quoi.

Quelqu’un cogna à la porte et pendant un moment, il pondéra s’il devait bouger ou pas… Il avait tout sauf envie de se lever en ce moment… À contrecœur, il posa son plat sur la table et rejoint l’entrée. Il tomba nez à nez avec Sweva… Pour le coup, Jaime se sentit un peu déconcerter, il n’avait pas vu la femme depuis l’Halloween ou quelques choses comme ça… Les choses avaient été trop bizarres cette journée-là, ils étaient passés près de mourir et une chose en avait mené à une autre… Il ne savait pas pourquoi, mais la voir sur son perron ne lui présageait rien de bon. Peut-être qu’elle avait entendu qu’il la rappelle ? Et elle était là que pour le traiter de connard et le gifler? Ça ne serait pas la première fois… On ne s’habituait pas vraiment, c’était toujours désagréable. Mais la brune ne dit rien du tout… À sa grande surprise, elle se contenta seulement d’éclater de rire. Perplexe, Jaime cligna des yeux plusieurs fois. What. The. Fuck. Il avait déjà vu des cinglées, mais là… Après un moment il contenta de se racler la gorge. « Euh, ça va ? » Il était a 2 doigts d'apeller les renforts..
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime EmptyMer 23 Jan - 16:13

C'était les hormones. Elle ne voyait pas d'autres explications logiques. Elle ne pouvait pas devenir folle. Pas maintenant. Pas avec tout ce qu'elle avait déjà enduré. Ou peut-être était-ce justement la goutte d'eau qui faisait déborder le vase ? Parce qu'il n'y avait strictement rien de marrant à cette situation. A part Sweva elle-même mais naturellement, elle n'allait pas se moquer d'elle-même. A la tête qu'afficha Jaime elle devait effectivement avoir l'air d'une folle. Ou du moins très très bizarre. « Euh, ça va ? » Elle se passa une main sur le visage, poussant un soupir pour tenter de se calmer. « Oui oui... Ugh pardon. » Elle n'avait jamais eu peur du ridicule. Elle en serait morte il y a longtemps sinon. En même temps, elle n'avait pas vraiment – pas du tout – l'habitude d'aller voir les mecs avec qui elle avait couché il y a quelques mois pour leur annoncer qu'elle était enceinte. Ce n'était pas le genre de chose qu'on faisait tous les jours. Elle ne savait même pas comment elle était supposée dire ça. C'était leurs fautes à tous les deux en plus, donc elle ne pouvait pas vraiment le blâmer. Dire qu'elle avait toujours cru que ces trucs d'hormones c'était que dans les films qu'on voyait ça. On ne pouvait sincèrement pas péter les plombs comme ça. Et bien si. C'était parfaitement possible. La jeune femme s'éclaircit la voix avant de la reprendre, essuyant les larmes de rire qui avaient commencé à s'accumuler aux coins de ses yeux. « Je suis désolée de débarquer à l'improviste comme ça mais... On doit parler de quelque chose. » Elle voulait essayer de faire les choses en douceur, même si elle n'avait qu'une envie : tout déballer tout de suite comme ça c'était fait, et elle pourrait voir la tête qu'il allait tirer cette fois-ci. « On ferait peut-être mieux d'en parler à l'intérieur. Et tu ferais peut-être mieux de t'asseoir. » Elle n'avait pas envie de le rattraper s'il tombait dans les pommes ou quoi que ce soit du genre. Il devait déjà se faire des films dans sa tête en se demandant bien ce qu'elle lui voulait après tout ce temps. Il devait même avoir des doutes. Ou bien il devait juste dire que c'était une psychopathe qui allait essayer de l'embarquer dans un mariage et qui ne lui lâcherait plus les baskets jusqu'à ce qu'il dise oui. Mais il fallait avoir de l'imagination pour s'imaginer des trucs pareils. Elle n'avait pas l'air si folle que ça quand même ?
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime EmptyVen 1 Fév - 1:46

Jaime aurait vraiment aimé gagner 5¢ chaque fois qu’une femme se conduisait extrêmement bizarre dans sa vie. Il serait surement très riche aujourd’hui, millionnaire même. Il était certain d’avoir tout vu maintenant, entre sa mère, les diverses femmes de sa famille, sa prof d’Anglais au secondaire qui lui faisait des avances, Priya ou bien celle qui remaniait des bars parfois… Mais Sweva devait vraiment remporter la palme, du moins pour l’année. Il ne connaissait pas la Péruvienne, enfin pas vraiment, elle n’avait aucune raison d’être devant sa porte, c’était déjà étrange en soi, mais d’y rire comme une hystérique sans que rien ne se passe… C’était autre chose. Carrément autre chose. « Oui oui... Ugh pardon. » Le Colombien leva les sourcils et hocha la tête. Ouais okay, whatever…. « Je suis désolée de débarquer à l'improviste comme ça, mais... On doit parler de quelque chose. » Uh. Ça, ça ne pouvait pas être bon. Gosh, elle était mieux de ne pas lui avoir refiler un truc parce que vraiment, il avait pas besoin de ça. Enfin, aux dernières nouvelles, tout avait l’air normal, mais bon. « On ferait peut-être mieux d'en parler à l'intérieur. Et tu ferais peut-être mieux de t'asseoir. » Il eut un sourire en coin et la laissa passer. Il avait peut-être bien une idée de ce qu’elle voulait. « Tu sais, si c’est un code pour sexe, t’as juste à le dire ein… »

Il la guida dans son appartement, c'est-à-dire il fit les quatre pas qui les séparèrent de l’hall d’entré jusqu’au salon. S’il avait su qu’il aurait eu de la visite de ce genre, il aurait sans doute nettoyé… Ou bien demander à Priya de le faire… En tout cas, il n’aurait pas laissé trainer ses trois derniers repas un peu partout. Mais bon, tant pis. Au moins, il s’était douché en revenant du boulot. Il se laissa tomber sur son fauteuil et dévissa la brune encore. Elle avait vraiment l’air d’avoir une case en moins, même si elle se jetait sur lui tout de suite, il n’était pas certain qu’il en aurait envie tient… En tout cas dans les trente premières secondes quoi, après, il verrait. « Écoute, si t’es venue pour me dire que j’ai peut-être le SIDA, j’ai pas spécialement envie de le savoir, tu peux le garder pour toi et bonne chance ein. »

ugh dsl pour ça.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime EmptyDim 10 Fév - 9:27

Sweva n'avait généralement pas trop de mal à parler, ni à dire la vérité. Plutôt franche, elle n'hésitait souvent pas à dire ce qu'elle pensait. Mais quand c'était le moment d'annoncer à un gars qu'on avait vu une fois, qu'il était le père du bébé qu'elle portait, c'était une autre histoire... Déjà elle était en train de devenir hystérique et elle ne pouvait même pas le contrôler. C'était n'importe quoi. Elle avait fini par reprendre ses esprits pour lui dire qu'elle devait lui annoncer quelque chose et qu'il ferait mieux de s'asseoir. « Tu sais, si c’est un code pour sexe, t’as juste à le dire ein… »  Il est clair qu'elle aurait préféré venir pour une raison comme ça. Mais ce n'était pas le cas. « Ahah. Non. Dit-elle avant de rigoler d'un rire jaune. » Elle le suivit à l'intérieur et ne fit pas une seule seconde attention au mobilier. Elle était plutôt en train de se demander comme elle allait annoncer ça. Jaime s'était pendant ce temps assis sur le canapé et elle ne fit attention à lui qu'une fois qu'il prit à nouveau la réponse. « Écoute, si t’es venue pour me dire que j’ai peut-être le SIDA, j’ai pas spécialement envie de le savoir, tu peux le garder pour toi et bonne chance ein. » Elle ne put s'empêcher de lâcher un rire alors que ce ne serait sûrement pas marrant si c'était vrai. Thanks god no. Elle ne se serait pas mise à rire comme une débile si ça avait été le cas, elle serait plutôt arrivée avec un couteau pour l'achever. « Rassure-toi, je ne t'ai pas refilé de maladie. Du moins pas à ma connaissance... C'est plutôt toi en fait... » Clairement c'était sa faute. Pourquoi ses petits têtards devaient être aussi rapides ? Pourquoi devait-il être un si bon archer ? - j'ai très beaucoup ri en écrivant ça → - Bref. C'était trop tard. Elle devait lui dire. Elle n'avait pas d'autres choix. Elle ne pouvait pas être la seule au courant. C'était trop lourd à porter. Dans tous les sens du terme. « Bon et bah... » Elle fit quelques pas, tournant en rond dans la pièce puis finalement elle s'arrêta devant lui et se passa une main dans les cheveux. « Je suis enceinte... Et de toi à priori. » Elle dit ça l'air un peu penaude. Un peu comme si elle lui avait dit qu'il avait de la laitue coincée dans les dents. C'était pas si difficile à dire finalement.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime EmptyVen 15 Fév - 15:01

« Rassure-toi, je ne t'ai pas refilé de maladie. Du moins pas à ma connaissance... C'est plutôt toi en fait... » « Je te demande pardon ? » Il se redressa un peu et haussa un sourcil. De quoi elle l’accusait celle-là ? Bon okay, il avait ses fautes, mais il était certain d’avoir toujours fait attention quand même. Il n’était pas totalement idiot. Et puis il le saurait si ça avait été le cas quand même. « Écoute peut-importe ce que t’as, ça vient pas de moi. » Il essayait de paraitre aussi sur qu’il le pouvait. En vérité, il ne se souvenait pas grand-chose de cette soirée particulière. Ça avait été particulièrement… Enfin, ils avaient passé près de mourir et tous les deux avaient juste passé leurs nerfs, mais bon voilà. Mais il était presque certain qu’il avait fait attention, il le faisait toujours après tout. Et même si ce n’était pas le cas. Il n’avait rien. Donc cette petite brune venait cogner à la mauvaise porte. « Bon et bah... Je suis enceinte... Et de toi à priori. » Ce fut à son tour d’éclater de rire sans pouvoir se contrôler. Ok. Là il était certain qu’elle se trompait de porte. Il ne pouvait pas… Enfin, non. Clairement. Ce n’était pas possible. Juste pas possible. Il était certain… Il ne pouvait pas… Enfin. Elle le menait en bateau, c’était pour se venger qu’il ne l’ai jamais rappeler ou quelque chose du genre. Une raison stupide qui rendait les femmes folles. Ouais voilà. Elle n’était pas nette dans sa tête et maintenant… Gosh, comme s’il pouvait être… Nop. Aucune chance. Il finit par reprendre son sérieux qu’une fois qu’il croisa la tête de la Péruvienne du regard. La brune n’avait pas la tête de quelqu’un qui venait de faire la blague du siècle, loin de là. Il déglutit et il pouvait jurer qu’en ce moment, il était aussi blanc que tous les banquiers qui dévalaient dans les rues de NYC. Il essaya de rigoler une dernière fois, pour la forme, mais le son lui resta pris dans la gorge. « Tu déconnes? » Pitié… Faites qu’elle soit toute simplement bonne actrice ou quelque chose du genre. « Et qu’est-ce qu’il te dit que c’est moi ou…. » Non parce qu’il ne la connaissait pas du tout, qu’est-ce qui lui disait qu’elle n’avait pas quatre copains ou quoi cacher quelques part. Une centaine même, il était certain qu’elle pouvait se le permettre. Il se tassa au bout du divan et lui fit signe de s’assoir. « T’es vraiment sérieuse ? » Il ne reconnaissait pas sa propre voix, il était beaucoup moins fier pour le coup et priais toujours en silence pour un miracle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime EmptySam 30 Mar - 20:28

« Je te demande pardon ? » Il n'avait pas vraiment l'air content qu'elle l'accuse de lui avoir refilé quelque chose. Non s'il lui avait refilé une sale maladie elle ne serait pas venue le voir, elle aurait juste été très embêtée. Mais ce qu'elle avait en ce moment dans son utérus, c'était plus qu'un embêtement. C'était juste quelque chose... Qu'elle n'était pas sûre de pouvoir gérer. Elle était certaine qu'elle faisait partie de ces gens incapable d'élever un enfant, qui finirait par le tuer sans faire exprès. « Écoute peut-importe ce que t’as, ça vient pas de moi. » Elle se retint de rire une nouvelle fois. Si, définitivement ça venait de lui. Elle ne croyait pas vraiment à l'immaculée conception. « Si crois-moi, répondit-elle en hochant brièvement de la tête. » Non sans difficulté, elle parvint ensuite à lâcher le morceau. Et c'est lui qui se mit soudain à rire comme un hystérique. AH ! C'était à son tour de digérer le truc, même si elle ne l'avait toujours pas fait. Elle n'était pas la seule à rire comme une folle finalement. Elle se serait bien moquée mais elle n'était pas vraiment en position de le faire. « Tu déconnes? » Jaime s'était enfin calmé et Sweva le regarda avec un air fatigué. « J'aimerais, vraiment. » Ce n'était pas son truc de plaisanter sur ce genre de choses. Nope. « Et qu’est-ce qu’il te dit que c’est moi ou…. » Elle se passa une main sur le visage. Oui au début elle n'avait eu strictement aucune idée. C'est qu'elle n'était pas du genre à passer ses vendredi soirs devant la télévision... Mais quand on lui annonça la date approximative où elle était tombée enceinte ça avait éliminé tous les autres. « Parce que t'étais le seul à ce moment là, et l'obstétricien a dit que j'étais tombée enceinte fin octobre. » Elle avait mis quelques secondes avant de se rappeler. Sa première image fut d'abord la tête du tueur fou qu'elle préférait clairement effacé de sa mémoire, puis elle se rappela Jaime. Le très beau Jaime. Le coupable qui l'avait mis enceinte. « T’es vraiment sérieuse ? » Elle fit une petite grimace contrite. « Oui. Je l'ai rarement été à ce point. » Elle aurait bien voulu que ce soit une mauvaise blague. « Puis je te connais pas je vois pas pourquoi je te ferais ce genre de blagues... Surtout aussi nulles. » Elle n'était pas le genre de meuf qui s'attachait à tous ses coups d'un soir. Elle pointa ensuite un doigt vers Jaime. « Et c'est clairement ta faute, alors maintenant tu me dis quoi faire. » Puis elle s'assit sur le canapé et prit un air de chat botté désespéré. C'est qu'avec ses hormones complètement chamboulées, elle se serait presque mise à pleurer. Mais elle tenta tant bien que mal de se retenir en regardant le jeune homme, comme s'il lui offrirait la solution miracle.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime EmptySam 30 Mar - 20:51

Il était définitivement en train de faire un cauchemar. Non vraiment, on lui demanderait de revivre l’enfer qu’il eût vécus à l’Halloween ou bien être à ce moment précis, il choisirait l’Halloween sans hésiter. Au moins là, il s’en était sorti indemne. Il ne voyait pas comment cette discussion pouvait bien finir. C’était encore plus irréel que le sous-sol louche d’un tueur en série, c’était beaucoup plus dangereux que ses feux allumé un peu partout et vraiment plus inquiétant qu’être attaché à moitié à un pilon. Il ne savait pas trop comment réagir alors il lui posa des questions bidons, comme s’il était vraiment sérieux ou bien certain que c’était lui le père. Etc. À chaque fois que Sweva ouvrait la bouche, il se sentait pâlir un peu plus. « Parce que t'étais le seul à ce moment-là, et l'obstétricien a dit que j'étais tombée enceinte fin octobre. » Sa gorge vira sec et il passa une main sur sa nuque pour cacher son malaise. « Ça, ça fera tout une histoire à raconter, dans tous les cas. » ‘Dear baby, mum and dad went to a crazy person place, they almost get killed but they survive, they had sex and then they had you !’ « Oui. Je l'ai rarement été à ce point. Puis je te connais pas je vois pas pourquoi je te ferais ce genre de blagues... Surtout aussi nulles. » Il la regarda en billet et se sentit complètement démoli. Une grosse blague nulle avait été son dernier espoir vraiment. Il ne savait simplement plus à quoi s’accrocher. « Et c'est clairement ta faute, alors maintenant tu me dis quoi faire. » « Quoi ?! Pourquoi moi ? » Il avait le même air qu’un gamin prit en faute par la maitresse. Sweva le punissait alors qu’il n’avait rien fait du tout. Enfin, il n’avait rien fait seul ! Elle avait au moins la moitié des responsabilités dans l’affaire ! « T’étais là aussi ein, je te signale ! » Non parce que, clairement quoi. Il se passa les mains sur le visage et resta comme ça un moment. Il essayait de réfléchir, mais dès qu’il fermait les yeux et se mettait à penser quelques secondes, sa tête était tout simplement envahie par des milliers images de bébés braillards en couche. « Tu hem…. Enfin, tu veux le garder ? » Non parce qu’il avait appris, en regardant un de ses potes se prendre la plus grande baffe de sa vie, qu’on ne pouvait juste pas demander* à une femme d’avorter voilà. C’était trop tard maintenant, le restant de sa vie reposait sur la réponse de la brune. Il sentait qu’il allait être malade.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime EmptyMar 2 Avr - 13:17

« Ça, ça fera tout une histoire à raconter, dans tous les cas. » La péruvienne réagit avec une petite grimace. Elle aurait préféré ne pas avoir d'histoire à raconter. Celle d'Halloween avait d'ailleurs suffit. Et elle couronnait le tout avec un bébé. C'était presque la cerise sur le gâteau ou plutôt la mauvaise surprise de l'année. Le genre de surprises qu'on préférait voir chez les autres. Dire que ça ne lui était même pas arrivé quand elle se prostituait. Et là, une des rares fois où le mec n'était pas protégé, elle tirait le ticket gagnant. La jeune femme l'accusa d'ailleurs d'être responsable de la situation. « Quoi ?! Pourquoi moi ? » Parce qu'elle avait décidé qu'elle avait besoin d'un coupable et qu'elle ne voulait pas s'inclure dedans. C'était toujours la faute des hommes, c'était connu. « T’étais là aussi ein, je te signale ! » Comme si elle avait besoin de la précision. « Oui mais j'ai décidé que c'était ta faute, dit-elle l'air boudeur. On doit pas contrarier une femme enceinte. » Maintenant elle faisait comme si elle était une experte en la situation. Alors qu'elle était aussi perdue qu'Alice au pays des merveilles.
« Tu hem…. Enfin, tu veux le garder ? » Sweva baissa aussitôt la tête, puis la releva quelques secondes après, ouvrit la bouche « Je... » Puis la referma. C'était un peu compliqué. La jeune femme, tant qu'elle n'était pas au courant avait continué à boire et quand elle était allée chez le médecin, elle pensait qu'il allait lui annoncer que le bébé était malade ou tout déformé. Elle aurait alors eu une bonne raison d'avorter. Mais le bébé était en bonne santé, et elle avait attendu trop longtemps. Elle n'avait pas voulu y croire, prendre la chose au sérieux. Et bien maintenant ça l'était sacrément plus. Elle s'était rendue chez le médecin avec espoir, elle en était repartie vidée. « Ça fait plus de 12 semaines que je suis enceinte, réussit-elle enfin à articuler. » Ce qui était normalement la limite légale pour avorter quand un bébé était en bonne santé. « Puis je ne sais pas si je veux... » Elle avait peur, c'était une certitude mais à côté de ça elle avait des sentiments complètement contraires. Elle était énervée d'être enceinte, n'y croyait pas, et ne pensait pas pouvoir assumer une chose pareille mais d'un autre côté elle n'arrivait pas à croire qu'elle pourrait tuer cette chose, qui commençait à ressembler à quelque chose d'humain. Elle se releva l'air soudain énervé et balança la photo de l'échographie à Jaime. « Je ne voulais pas la faire, ce dozsasijzioj de médecin a insisté. » Et elle croisa les bras. C'était plus difficile d'envisager de tuer quelque chose une fois qu'on avait vu à quoi ça ressemblait.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime EmptySam 6 Avr - 17:16

« Oui mais j'ai décidé que c'était ta faute, on doit pas contrarier une femme enceinte. » Jaime fronça les sourcils. C’était pas juste ça. « On peu pas vous contredire quand vous êtes enceinte, on peu pas vous contredire quand vous avez vos…trucs, on peu pas vous contredire parce que vous êtes de mauvaise humeur, quand est-ce qu’on peu le faire alors ? » Non parce qu’il n’aimait pas se faire dire non, non plus d’ailleurs. En plus, s’il fallait qu’il la supporte pendant neuf mois sans rien dire… Enfin… S’il fallait quoi. Il n’était toujours pas trop certain de cette histoire. Il ne savait pas ce que Sweva attendait de lui. Il ne savait pas ce qu’il avait envie de faire. (Mis à part paniquer, en ce moment.) Il ne savait même pas ce que la Péruvienne avait envie de faire. C’était vraiment mélangeant comme situation. Si en plus il devait se taire…. Il commença donc par le commencement ( ! ) et lui posa une question sur ses intentions. « Je... » Voilà qui était très clair tien. Mais comme il avait peur de se faire morde, il garda la bouche fermer. « Ça fait plus de 12 semaines que je suis enceinte. » Il se passa une main dans les cheveux et sur la nuque encore, toujours aussi nerveux. Douze semaines ça lui paraissait bien. Enfin… Ça coïncidait oui. Mais il n’était pas plus avancé. « Je ne sais pas ce que ça veut dire. » Est-ce qu’il allait devoir se mettre à lire sur ses trucs ? Gosh, la tête que tiraient ses potes quand il le verrait avec un livre pour bébé. Est-ce qu’il pouvait mourir maintenant à la place ? Sa serais moins douloureux. « Puis je ne sais pas si je veux... » « Ok… » Ça, il comprenait. Et il pouvait rien faire. He knew that much. Il n’eut même pas le temps de rien dire que la brune se leva et commença à s’énerver en lui lançant un truc au visage. Et puis quoi encore. « Je ne voulais pas la faire, ce dozsasijzioj de médecin a insisté. » Il attrapa le bout de papier et se mit à étudier le truc, le tournant dans tous les sens. Il n’était pas certain de savoir où était le haut ou bien le bas. Et encore moins certain de comprendre ce qu’il était en train de regarder. Il se sentait comme un idiot en fait. Enfin, il savait ce que c’était SENSÉ être. Mais il ne voyait rien du tout. « That’s hm…. That’s Nice?!? » Qu’est-ce qu’on était sensé dire devant ce truc ? On dirait un extraterrestre dans un mauvais film de science-fiction. Mais en tout cas, il était en train de comprendre que c’était pour vrai, que Sweva allait aller jusqu’au bout et qu’il devait prendre une décision maintenant. Il figea pour un moment et continua de fixer la photo, la tête légèrement penchée. « Je…hm… Je vais t’aider ein. » Il ne la laissera pas seule. Il ne pouvait pas… Sa mère… Non. Il ne ferait pas ça à personne. « Même si sa veux dire ne pas te contredire pour un bon bout de temps… » Il échappa un rire nerveux, vraiment il ne savait pas quoi faire d’autre.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime EmptyMar 9 Avr - 23:54

« On peu pas vous contredire quand vous êtes enceinte, on peu pas vous contredire quand vous avez vos…trucs, on peu pas vous contredire parce que vous êtes de mauvaise humeur, quand est-ce qu’on peu le faire alors ? » Il était moins ignorant qu'elle le pensait finalement. « Le mieux c'est de jamais le faire. De toute manière, on a la plupart du temps raison. Et quand c'est pas le cas, on aime prétendre le contraire. » Elle aurait souri mais elle n'en avait sincèrement pas la force. La péruvienne annonça ensuite qu'elle était enceinte depuis plus de douze semaines. Dans un film ça aurait été le moment où la musique fatidique aurait retenti et le public aurait partagé dans un « oh » collectif tout le tragique de cette déclaration. « Je ne sais pas ce que ça veut dire. » Ah oui c'est vrai. Il était aussi ignorant qu'elle. Quand le médecin lui avait annoncé elle avait réagi de la même manière. Du genre « ça fait 12 semaines oui et alors vous voulez fêter son anniversaire déjà ? » « L'avortement n'est plus possible, déclara-t-elle, une certaine fatalité dans la voix. » Elle avait toujours imaginé qu'on pouvait avorter quand on le voulait. Le médecin l'avait regardé comme si elle était une demeurée mais comme elle lui fit remarquer tout le monde ne faisait pas des études en médecine. Elle avait décidé de détester le médecin au cas où vous ne l'auriez pas remarqué. Elle le jugeait aussi en partie responsable du trouble dans lequel elle était maintenant.
La jeune femme péta d'ailleurs à nouveau un câble, s'énervant sans raison apparente. Mais ce médecin avait forcément eu une idée derrière la tête en lui proposant cette échographie. Il voulait lui montrer ce qu'elle était prête à abandonner, ou plutôt à tuer. Elle lança donc la photo à Jaime, pour qu'il puisse donc jeter un œil au fruit de leur pêché. « That’s hm…. That’s Nice?!? » C'était un extraterrestre qui prenait forme humaine. Même si elle avait toujours clamé qu'elle ne voudrait pas d'enfant, au fond elle s'était toujours demandée ce que ça ferait. Mais elle avait trop peur d'être aussi horrible que sa mère. Peut-être que la nullité parentale était héréditaire. Et elle ne voulait faire vivre ça à personne. « Il a un visage presque humain. Dit-elle un air presque attendri sur le visage. » Elle disait il mais ça pouvait être un elle, on ne pouvait pas savoir encore. Mais elle n'était pas sûr de vouloir savoir. Peut-être qu'elle craquerait encore plus... « Je…hm… Je vais t’aider ein. » Elle posa les yeux sur lui à nouveau. « Même si sa veux dire ne pas te contredire pour un bon bout de temps… » Et parvint même à esquisser à son sourire. « Contredis-moi si je te dis que pour le bien de ce truc je dois manger comme un éléphant. » Elle n'avait pas envie de devenir un pachyderme. « Et hum merci... Mais euh... Je n'ai aucune idée de comment ça s'élève... » Elle avait l'impression de parler d'un animal étrange.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime EmptySam 20 Avr - 1:08

« Le mieux c'est de jamais le faire. De toute manière, on a la plupart du temps raison. Et quand ce n’est pas le cas, on aime prétendre le contraire. » Jaime cligna des yeux avant de hocher la tête et soupirer. Quelques choses lui disaient que les neuf prochains mois allaient être très longs. Dieux aillez pitié de son âme. Les preuves contre son futur calvaire continuèrent de s’accumuler quand Sweva lui précisa qu’elle était enceinte de douze mois. Comme s’il était sensé y comprendre quoi que se soit ou bien prendre ça pour la réponse à la vie dans l’univers, i don’t know. « L'avortement n'est plus possible. » « Ahhhh… » Ça, il comprenait mieux déjà. Ça veut dire qu’elle y avait pensé alors… « Et tu peux pas juste… Le donnée à quelqu’un ? » Ça se faisait non ? Ce n’était pas juste en Chine tout ça ? Enfin, il n’était pas certain… Il avait dû dire quelques choses de travers cependant parce que Sweva perdit légèrement la tête et se mit à lui lancer des bouts de papier sans vraiment avoir une raison. Apparemment il devait reconnaitre quelques choses sur le bout de papier. Apparemment, il allait être le père d’un extraterrestre moche. « Il a un visage presque humain.» Ill haussa les sourcils un peu. Où ça un visage ? « Sure sure…. » Si elle le disait, écoute… L’instinct maternel devait vraiment rendre les gens aveugles. Enfin, ce qu’il comprit de tout ça, c’est que la brune ne donnerait pas le bébé à un autre, ou ne s’en délasserait pas d’une quel conte manière. Elle allait garder le gosse. Et ça voulait dire qu’il allait devoir être dans sa vie… Il n’allait pas faire comme les autres, il ne voulait pas … Son frère avait grandi sans père et il ne serait jamais celui qui ferait vivre ça a un enfant. Il le fit savoir à la brune, maladroitement. « Contredis-moi si je te dis que pour le bien de ce truc je dois manger comme un éléphant. » Le Colombien hocha la tête, en sachant parfaitement qu’il n’en ferait rien. Il avait beaucoup trop peur d’elle tient. « Et hum merci... Mais euh... Je n'ai aucune idée de comment ça s'élève... » Le brun rigola et se passa une main sur la nuque. Il était sensé savoir ? « Euh, je crois qu’il faut le nourrir de temps en temps… »
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime EmptyJeu 9 Mai - 15:44

Il fallait un peu de temps à Jaime pour tout assimiler, en même temps elle n'avait pas été beaucoup plus rapide que lui. Elle avait l'impression de se retrouver dans à un labyrinthe dont elle découvrait une nouvelle surprise à chaque tournant. Des surprises pas vraiment agréables. « Ahhhh… » Ouais, aaah. Elle hocha de la tête, comme pour affirmer une nouvelle fois ce qu'elle venait de dire. La jeune femme avait plutôt eu envie de jeter quelque chose au visage du médecin qui lui avait annoncé la nouvelle. Ils ne pouvaient pas prévenir les gens sur ce genre de chose avant, histoire qu'ils ne se retrouvent pas sur le fait accompli sans autres solutions... « Et tu peux pas juste… Le donnée à quelqu’un ? » Elle posa ses yeux sur le jeune homme un instant avant d'échapper un rire. « Oh bah oui, comme un chat, on a qu'à lui mettre une pancarte et basta. » Inutile de préciser qu'elle disait ça avec une ironie clairement affichée. Même si ce genre de solutions ne lui semblaient pas si mal... « J'imagine que ça peut se faire. Elle abaissa son regard sur son ventre, où elle porta ses mains un instant. Mais je ne sais pas si j'en serais capable. » Elle n'avait pas été abandonné mais c'était tout comme. Ils avaient abandonné son éducation le moment où ils avaient levé la main sur elle. Elle ne voulait pas abandonner comme eux. C'était en partie sa faute si elle était embarquée là dedans et elle en assumerait les conséquences, de la même manière qu'elle avait assumé tout ce qui lui était arrivée par le passé. Même s'il ne semblait pas du tout convaincu par l'apparence du petit, Sweva commençait déjà à imaginer de qui ils hériteraient les traits. « J'espère qu'il ou elle aura mes yeux... Oh god ce bébé sera hot. » Ils suffisaient de voir ses parents, ce truc ne pouvait génétiquement pas être moche. Au pire elle aurait qu'à se faire rembourser ou un truc du genre. Tant qu'à avoir un bébé, autant qu'il soit beau. Le jeune homme affirma qu'il l'aiderait, ce qui rassura au fond la jeune femme. Il aurait très bien pu la mettre dehors en lui disant de se débrouiller toute seule. Elle fit cependant savoir qu'elle n'avait aucune idée de comment on élevait ce genre de choses. « Euh, je crois qu’il faut le nourrir de temps en temps… » Elle pouffa en pensant à la paire de parents qu'ils feraient tous les deux si elle arrivait au bout de cette grossesse en vie. « Tu changeras les couches. » Elle sourit malicieusement, même si elle se doutait qu'il ne serait pas d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime EmptySam 18 Mai - 18:50

Jaime avait l’impression de se mettre les pieds dans les plats à chaque fois qu’il essayait d’ouvrir la bouche. Il était un peu – beaucoup – dépassé en fait et même s’il essayer de réfléchir un tant soit peu, il avait l’impression de manquer tout un tas d’information pour savoir de quoi il parlait. Ce qui n’était pas faux, sa seule expérience avec une grosse avait été quand sa mère était enceinte de Carlos et il avait passé le plus claire de son temps, loin de la maison à travailler pour les faire vivre tout les trois. Il ne s’était pas occupé de la chose, n’avait pas eu à le faire et n’avait surtout pas eu besoin de s’occuper d’une étrangère qui se disait enceinte de votre enfant. En gros, il avait longtemps pensé que son adolescence avait été merdique, mais il la revivrait en entier au complet plutôt que ça maintenant. Il finit tout de même par comprendre, avec difficulté, qu’il était trop tard pour Sweva d’avorter et il proposa, à bout de solution, de juste donner le bébé à quelqu’un d’autre. Pourquoi pas après tout. « Oh bah oui, comme un chat, on a qu'à lui mettre une pancarte et basta. » Il pencha la tête et hésita un peu avant de rouvrir la bouche. C’était pas exactement ça qu’il avait voulu dire, juste… Peut-être une annonce dans le journal en lieu d’une affiche dans la porte ? « J'imagine que ça peut se faire. Mais je ne sais pas si j'en serais capable. » Ses yeux suivirent sa main qui se posa sur son ventre et il eut des sueurs froides juste à penser que quelques choses de vivant étaient là-dedans*. Et que ce quelque chose de vivant partageait la moitié de son code génétique. Apparemment Sweva était arrivée à la même réflexion parce que pas longtemps après elle se mit à parler du truc et de à quoi il allait ressembler. « J'espère qu'il ou elle aura mes yeux... Oh god ce bébé sera hot. » Ok. Bon. Il voulait bien faire un effort, il l’élèverait avec elle, il allait le promettre, il n’était pas le genre d’homme qui pouvait abandonner une femme de la sorte ou un enfant. Mais il n’allait pas non plus mentir. « Il n’a même pas de face… » Enfin, pas vraiment, pas sur la photo qu’elle lui avait montrée en tout cas. Ou sinon il avait de sérieux problèmes physiques. C’était peut-être vrai ce qu’on disait, il y avait des visages que seule une mère pouvait aimer. « Est-ce que tu sais si c’est une fille ou un garçon … ou autre ? » Il penchait pour l’autre. Vraiment. Vu cette ‘tête’. Enfin soit, il fit son engagement au fœtus et à la femme qui le portait. En un sens, il était presque soulagé que de tous les accidents qu’il aurait pu avoir, ça soit tombé sur Sweva, au moins le bébé serait élevé en espagnol et il se rendait compte juste maintenant qu’il tenait à ça. Il tenait à ça, mais il ne savait pas quoi faire d’autre, la preuve quand la brune se plaint de son incompétence dans le domaine parental, tout ce qu’il sue dire était qu’il devrait le nourrir de temps en temps. Enfin, ce n’était pas faux non plus. « Tu changeras les couches. » Il hocha la tête, horrifiée. « Non ! Mais c’est adorable que tu y croies. » Il regarda autour de lui un peu décourager. Donc… Il allait devoir faire de la place pour un bébé…. Okay…. « Comment on va s’arranger ? Enfin… » Il avala sa salive. Est-ce qu’elle allait lui demander de déménager ? Est-ce que sa serais pas trop bizarre? Ou bien sa serais mieux pour le bébé peut-être ? Mais après ils auraient un tas de problèmes non ? Oh god, heureusement qu’ils avaient neuf mois pour y voir plus claire…
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime EmptyMar 28 Mai - 17:44

Si quelqu'un qui s'y connaissait en bébé les entendait, il serait sûrement amusé. Il faut dire qu'aucun des deux n'étaient dans son domaine de prédilection. Sweva pouvait vous raconter tout ce que vous vouliez sur les façons de faire bébé, elle avait de l'expérience ~ mais tout ce qui consistait à l'élever ou juste l'avoir dans son utérus, c'était le grand inconnu. Elle s'était plongé dans un truc qui lui semblait bien trop compliqué et fatigant d'avance. Elle qui aimait tant dormir, elle allait sûrement péter un câble quand le truc serait né. « Il n’a même pas de face… » Elle haussa les épaules. La péruvienne ne voulait pas se fier à ce qu'elle voyait maintenant, elle préférait l'imaginer bien plus tard, quand ça serait vraiment mignon. « Ça va pousser. » Elle avait l'impression de parler d'une plante. Mais en même temps c'était un peu ce qu'on racontait aux enfants à chaque fois : la graine qui pousse dans le ventre tralala les filles naissent dans les roses, les garçons dans les choux. Sauf qu'elle ne voyait pas en quoi l'image pouvait rassurer qui que ce soit. Déjà que savoir qu'un truc vivant grandissait dans le ventre ce n'était pas quelque chose qu'on voulait imaginer. Mais une plante... Elle avait beau être fleuriste c'est pas pour autant que l'image la satisfaisait. « Est-ce que tu sais si c’est une fille ou un garçon … ou autre ? » Autre... Elle haussa les épaules, signe qu'elle ne savait pas. « C'est trop tôt encore. Mais c'est probablement autre. Genre super dieu ou déesse. » Sweva avait toujours été quelqu'un de très modeste. Mais il est vrai qu'on avait du mal à s'imaginer à quoi ça pourrait ressembler pour le moment. C'était encore tôt, et si la jeune femme s'était laissée attendrir par la photo de l'échographie elle n'en était pas encore à dire que cette chose était mignonne. La péruvienne dit ensuite sans réellement y croire que le jeune homme pourrait changer les couches. Mais elle savait depuis longtemps que ce genre de choses n'existaient que dans les mondes parallèles. « Non ! Mais c’est adorable que tu y croies. » Elle rigola puis elle fit la moue. « Laisse-moi rêver un peu. » Elle n'arrêtait pas de s'imaginer les pires choses depuis qu'elle avait découvert qu'elle était enceinte, elle pouvait bien rêver un petit peu. « Comment on va s’arranger ? Enfin… » Bonne question. Comme s'il avait commencé à penser à ce genre de choses. « Euh. Je ne sais pas. C'est vrai que tu habites loin... » Mais ils n'étaient pas ensembles et ce serait très weird s'il venait chez elle. Il y avait déjà Bonnie, elle n'avait pas de places. Déjà qu'elle ne savait même pas où elle placerait le bébé. « Heureusement qu'on a encore du temps pour y penser. » Même si ça allait sûrement arriver très vite. « Mais il faudra acheter des trucs j'imagine, comme un lit, des couches... » Elle ne savait pas encore ce qui était indispensable avec un bébé mais elle découvrirait sûrement tout ça très vite. Trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime EmptyJeu 30 Mai - 2:40

« Ça va pousser. » Jaime cligna des yeux. Il hésita pendant quelques secondes, mais non, il était certain, Sweva parlait toujours de la face du bébé. Ça allait pousser… L’image était loin d’être charmante dans sa tête. Enfin, tant qu’il avait qu’à regarder l’état finale et pas la croissance, ça allait suffire tiens. Il lui demanda quand même si c’était un garçon ou une fille, juste pour savoir. Il n’était pas certain que ça fasse une différence en fait. Garçon ou fille, il ne savait pas plus comment tout ça fonctionnait et serait probablement adéquatement inapte. « C'est trop tôt encore. Mais c'est probablement autre. Genre super dieu ou déesse. » Ah ouais quand même. « Probablement oui. » Il aurait sans doute plus facilement été d’accord avec elle s’il était sorti de son état de choc. Mais d’après lui, il serait encore dans cet état pour quelques années. Comment est-ce qu’il devait se faire à l’idée qu’il allait être responsable de quelques choses de vivant maintenant ? Il n’avait jamais même eu d’animaux domestiques, il n’en avait jamais demandé, contrairement à tous les autres enfants. Ça devait bien prouver quelques choses non ? Enfin, un garçon serait surement moins de problèmes qu’une fille, ça, c’est certain. Enfin, peut-être pas, il avait amener son lot de problème à sa mère aussi. Il n’eut pas le temps d’y penser trop longtemps que Sweva avança quelques choses de tellement stupides, ça en était presque adorable. Non, il n’était définitivement pas d’accord pour être celui responsable des couches. « Laisse-moi rêver un peu. » Il hocha la tête négativement, non, pas question, pas sur ce point non. Mais il souleva un bon point en demandant comment elles voulaient qu’ils s’arrangent. Enfin, il voulait bien prendre ses responsabilités, mais ils n’étaient pas ensemble et le truc serait en garde partagé et bref. Il voyait déjà le cahot. « Euh. Je ne sais pas. C'est vrai que tu habites loin... » Il leva le regard vers elle. Manhattan était cher, il ne pourrait pas se permettre l’île quand même. « C’est pas SI loin… » À peine une heure en métro. « Heureusement qu'on a encore du temps pour y penser. » Ouais… neuf mois, moins douze semaines… Il avait l’impression que c’était déjà pas assez. « Mais il faudra acheter des trucs j'imagine, comme un lit, des couches... » Le Colombien se passa une main sur la nuque et chercha un peu. « Je crois que ma mère a encore des meubles qui ont appartenu à mon frère, je pourrais les remettre en état, sans doute… » Il savait juste pas où il mettrait les meubles après… Il pourrait toujours ranger ses affaires ailleurs et dormir sur le divan. « It’s really happening then…. » Gosh, de tous les coups d’un soir… Pourquoi.

c'Est vrm dégeu comme reponse ça my love, je crois quil est temps quon fasse un autre sujet ->>
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime Empty

Revenir en haut Aller en bas

Is it some kind of disease I wasn't aware of ? •• jaime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i have a dream ::  :: Archives :: Anciennes Archives-